Couple de «has been» recherche célébrité

Dans Trahisons, Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe joueront... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Dans Trahisons, Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe joueront deux comédiens québécois au sommet de leur carrière qui plaquent tout à Montréal pour tenter de briller à Hollywood, aux côtés des plus grandes stars. Hélas! rien ne fonctionnera pour eux à Los Angeles et ils se résigneront à rentrer au Québec.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Calmez-vous, bon sang, calmez-vous! Je ne parle pas du vrai couple que forment Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge, mais bien du couple d'acteurs québécois sur le déclin qu'ils incarneront dans une nouvelle minisérie dramatique que Séries+ a programmée dans sa grille d'automne 2016.

Portant le titre temporaire de Trahison, ce projet, qui évoque à la fois Entourage et Tout sur moi, s'annonce croustillant, un brin scandaleux et pas mal audacieux. Car cette émission mélangera des éléments inventés à quelques morceaux véridiques de la vie personnelle de Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge, dont les persistantes rumeurs de séparation qui ont enflammé les médias à l'automne 2013.

Mais ne sautons pas d'étapes, d'accord? Dans la minisérie Trahison, qu'ils ont eux-mêmes imaginée, Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge joueront deux comédiens québécois au sommet de leur carrière qui plaquent tout à Montréal pour tenter de briller à Hollywood, aux côtés des plus grandes stars.

Hélas! rien ne fonctionne pour eux à Los Angeles. Débinés et complètement fauchés, ils se résignent à rentrer au Québec, où ils ont malheureusement brûlé tous les ponts avec les producteurs influents. Résultat? Plus personne en ville ne désire embaucher ces deux vedettes à la grosse tête. N'ayons pas peur des mots: ils sont devenus des has been.

En plus, leur couple est sur le point d'exploser, une allusion à peine voilée à la crise matrimoniale qu'ont réellement vécue les deux acteurs. «Aujourd'hui, on est bien à l'aise d'en parler, on est solides. C'est certain que nous allons surfer là-dessus», note Guillaume Lemay-Thivierge, sourire en coin.

Assise à ses côtés, Mariloup Wolfe enchaîne: «J'ai vécu cette situation de l'intérieur, j'ai une certaine expérience par rapport à ça. Tu ouvres ton téléphone et tu vois des choses à ton sujet qui sont complètement exagérées», indique-t-elle.

Trahison, qui ne sera pas un truc comique, se veut aussi une critique de la célébrité, des médias sociaux et du showbiz en général. «Le public ne choisit plus. Le public reçoit, le public subit ce que les producteurs lui offrent. On veut montrer l'envers de la médaille», note Guillaume Lemay-Thivierge.

Pour payer les factures, le couple au bord du gouffre de Trahison participera même à une téléréalité de type Survivor, qui testera ses limites physiques, émotives et psychologiques. Seront-ils capables de maintenir les apparences du couple parfait jusqu'au bout?

«On veut juste que ça soit crunchy. On ne veut pas que ça soit beige», annonce Guillaume Lemay-Thivierge.

Le couple Wolfe-Lemay-Thivierge a soumis son idée de télésérie à Fabienne Larouche, avec qui ils collaborent sur 30 vies et Unité 9. L'auteure et productrice chez Aetios a été séduite et leur a présenté la scénariste Martine D'Anjou (O'), qui a pondu les textes à partir du synopsis élaboré par le couple.

Malgré sa thématique pointue, pas question, cependant, que Trahison s'adresse à une clique d'initiés. «Séries+ est une chaîne populaire et Fabienne Larouche produit des séries populaires», rappelle la directrice générale des productions originales de Séries+, Brigitte Vincent.

Avec Trahison, découpée en huit tranches d'une heure, Fabienne Larouche étend sa zone d'influence jusqu'à Séries+, une propriété de Corus Média. Au début du mois, le Club illico de Vidéotron a annoncé l'achat de la télésérie Blue Moon de l'auteur Luc Dionne, une autre production de Super Fabienne, qui ne chômera pas avec la continuation, à Radio-Canada, de 30 vies, Unité 9 et Ariane, qui met en vedette Mélissa Désormeaux-Poulin dans le rôle d'une avocate en droit de la famille.

Je vous parlais récemment du boom de fictions à la télé québécoise. Nous en avons ici une autre preuve éclatante. Les projets de séries explosent sur toutes les chaînes, c'est impressionnant.

Séraphin

Un autre projet qui chemine très bien, c'est le remake des Belles histoires des pays d'en haut, revu de façon hyperréaliste par le scénariste Gilles Desjardins (Mensonges, Musée Eden). Des espions dans la tour de Radio-Canada me signalent que le réalisateur Sylvain Archambault (Les Lavigueur) serait maintenant attaché à cette télésérie historique.

L'association professionnelle de Sylvain Archambault et Gilles Desjardins a donné l'excellente série policière Mensonges à AddikTV. Pas étonnant qu'ils veuillent de nouveau collaborer.

Les producteurs de Séraphin, Sophie Deschênes de Sovimage et François Rozon d'Encore Télévision, n'ont pas exprimé de commentaires jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer