SNL Québec ressuscite (enfin)!

Le sketch de l'autobus de Rogatien, avec Katherine... (Photo: fournie par Fair-Play)

Agrandir

Le sketch de l'autobus de Rogatien, avec Katherine Levac et Patrick Huard, fut l'un des meilleurs moments de SNL Québec, samedi soir.

Photo: fournie par Fair-Play

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les éditions de septembre et octobre de SNL Québec, pilotées respectivement par Normand Brathwaite et Antoine Bertrand, m'ont déçu. Peut-être que mes attentes étaient trop élevées envers l'adaptation de cette émission mythique de NBC, peut-être que les scripteurs ont manqué d'inspiration, peut-être que la magie de Louis-José Houde ne pouvait plus être recréée, allez savoir.

Dans nos salons, les gags ne décollaient pas, certaines saynètes tombaient carrément à plat et je n'avais pas le goût, une fois l'émission terminée, de revoir à répétition les sketchs les plus rigolos. Bref, la suppression définitive dans l'enregistreur numérique guettait SNL Québec.

Puis, samedi soir, ta-dam, Patrick Huard a remis SNL Québec sur les rails devant 196 000 téléspectateurs. La qualité générale de ce produit volatil a été haussée de plusieurs crans. Mes trois moments favoris? L'autobus de Rogatien, le sketch Signé J'M qui réunissait tous les cuisiniers du Québec (et Alexandra Diaz de Parents fusée, poulet pressé), de même que les Nouvelles SNL. La parodie du film sur la vie de Chantal Petitclerc était aussi très comique.

En formule hybride à deux têtes, le nouveau segment des Nouvelles SNL a gagné en mordant et en assurance. Mickaël Gouin et Guillaume Girard, moins instables, se rapprochent beaucoup du style d'animation souriant et sarcastique de Seth Meyers. Quant à l'ancien lecteur, Mathieu Quesnel, il s'en tire mieux quand il campe des personnages.

Patrick Huard a été un hôte parfait, capable d'improviser, de déconner et de réciter toutes ses répliques malgré les fous rires. J'adore les dérapages contrôlés à SNL, ces instants où les comédiens décrochent ou s'esclaffent involontairement. On se sent alors parfaitement complices de ce qui se passe au petit écran.

Le plaisir de Patrick Huard était contagieux samedi soir. Et son personnage d'analyste de hockey bedonnant - et criard - était dangereusement près d'une certaine réalité.

Petite déception, cependant: ne pas avoir vu plus souvent Katherine Levac, une joueuse étoile, notamment grâce à sa Paidge Beaulieu. Où se cachait-elle?

«Nous avions six minutes de trop et nous avons dû couper un sketch au complet mettant en vedette Katherine. Ce sketch n'est pas perdu, puisque nous l'avons enregistré pendant la répétition générale de 17h30. On va sans doute le garder pour notre prochain show», explique le coproducteur de SNL Québec, Michel St-Cyr, de l'entreprise Fair-Play.

Petit secret de plateau, ici. L'humoriste Phil Roy, qui incarnait le chef Martin Picard, l'a complètement échappé à la fin du sketch des cuisiniers. Il a même lancé à Patrick Huard, en se retenant pour ne pas pouffer de rire: «Va chier, toi, arrange-toi avec ta marde.» Pourquoi donc? Selon Michel St-Cyr de Fair-Play, l'animateur lui faisait des signes déconcertants avec sa main sous le comptoir, à l'abri des caméras.

Dans les chapitres à venir, dont ceux de Guy A. Lepage (13 décembre) et Véronic DiCaire (31 janvier), un soin particulier devra être apporté aux monologues d'ouverture, qui visent rarement dans le mille. Celui d'Antoine Bertrand n'a pas été fameux. Celui de Patrick manquait de oumpf. Celui de Louis-José demeure - et de loin - le mieux écrit et le mieux livré.

Le ton de Suzie Sarcastique, jouée par Léane Labrèche-Dor, n'a pas encore été cerné adéquatement. Aux États-Unis, un personnage similaire, soit Debbie Downer, a obtenu beaucoup plus d'impact à sa première sortie. À retravailler également.

Chiffrier du lundi

Beaucoup de grésillement aux audimètres de Numeris lundi soir. D'abord, le grand plateau de variétés d'Éric Salvail, Ce soir tout est permis, a subi une légère baisse d'audience, glissant de 1 057 000 téléspectateurs la semaine dernière à 888 000 adeptes lundi. Ça demeure un score hyper respectable, on s'entend.

Ce soir tout est permis, de la chaîne V, s'est faufilé devant L'auberge du chien noir de la SRC (708 000), mais c'est Yamaska à TVA (1 142 000) qui a remporté la case du lundi à 20h.

À 21h, la grande finale de Toute la vérité à TVA, qui quittait les ondes après cinq saisons à l'antenne, a rassemblé 1 246 000 fans devant leur poste. Avez-vous écrasé une petite larme? À Radio-Canada, la finale d'automne de Nouvelle adresse a fait la moitié moins que Toute la vérité avec une cote d'écoute estimée à 645 000 curieux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer