Hakim le cordon-bleu

Hakim Chajar a été sacré grand gagnant de... (Photo: fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Hakim Chajar a été sacré grand gagnant de l'émission Les chefs! La revanche, lui qui avait failli remporter la compétition il y a deux ans. De gauche à droite: Jean-Luc Boulay, Normand Laprise, Élyse Marquis, Hakim Chajar, Daniel Vézina, Laurent Godbout et Pasquale Vari.

Photo: fournie par Radio-Canada

Après 10 semaines à fileter des sardines et à clarifier des oeufs, c'est Hakim Chajar, 33 ans, qui a été couronné hier soir, sans étonnement, grand cordon-bleu de la téléréalité Les chefs! La revanche à Radio-Canada. Son repas trois services tout Paul Bocuse a ravi les quatre juges. Analyse à chaud de la victoire de celui qui était passé à un poil de remporter cette même compétition culinaire il y a deux ans.

Plusieurs étoiles (Michelin)

Hakim Chajar, finaliste en 2012, a connu un parcours quasi impeccable pendant cette cinquième saison. Il a terminé en première place cinq fois sur neuf, dominant outrageusement la brigade 2014 tout étoilée. Son sacre n'a donc surpris personne. Hier soir, la cuisson de son pigeon aux petits pois a été parfaite. Son navarin de homard a fait fureur. Les forces de Hakim? Sa maîtrise des techniques, son intensité et sa rigueur.

Quelques fautes de goût

Hakim n'a cependant pas servi un repas parfait hier. Il a cuit ses homards avec les élastiques bleus autour des pinces (scandale!), ce qui a irrité les juges, particulièrement en verve pendant l'émission. Des coraux ont aussi été retrouvés dans le navarin de Hakim, ce qui lui a fait perdre des points pour la finition.

Revanche douce et sucrée

En 2012, Hakim a été défait en finale en raison de son attitude militaire et déplaisante en cuisine. «Après, j'ai eu la chance d'être encadré par Daniel Vézina au Laurie Raphaël pendant un an. J'ai été une éponge. Je me suis beaucoup remis en question. Je ne pouvais pas continuer comme ça. Daniel Vézina m'a recentré. Il m'a calmé et m'a montré à être moins impulsif. Je suis exigeant envers moi-même et envers les autres. Mais ce n'est pas méchant», m'a confié Hakim Chajar en entrevue hier soir.

La recette de son succès

Assaisonnement, cuisson adéquate, goût, harmonie, simplicité et effet de surprise, énumère Hakim Chajar. «Il ne faut jamais être monotone», ajoute-t-il.

Des adversaires coriaces

Le raffiné Jonathan Rassi, 26 ans, qui a terminé troisième, a toujours excellé dans la présentation de ses plats. Hier soir, Jonathan a même monté ses assiettes en utilisant des pincettes. Grosse erreur, par contre, d'avoir laissé traîner le poulet sur le comptoir. Les juges ont grimacé. Médaillée d'argent, Isabelle Deschamps-Plante, 31 ans, ordonnée et minutieuse, a participé à sa deuxième finale des Chefs! en deux ans. Elle n'a pas eu à se battre une seule fois en duel cet été. La blanquette de veau d'Isabelle, qui goûtait trop la farine, lui aura été fatale. «Isabelle, elle est magnifique. Elle avait tellement de finesse et de délicatesse. Son palais est exceptionnel. Jonathan, c'est un artiste. Il est hallucinant», constate Hakim Chajar.

Finale plutôt fade

Ce dixième et dernier épisode des Chefs! a cruellement manqué de tension et de suspense. Ça semblait trop facile. Les trois participants ont passé l'heure à s'entraider et s'encourager, ce qui tranchait avec l'ambiance habituellement hyper nerveuse d'une finale. En fait, tous les duels de la cinquième année ont été plus stressants que cet ultime tour d'atelier. D'autant plus que c'était quasiment écrit sur l'ardoise qu'Hakim raflerait les grands honneurs.

La chasse gardée des hommes

En cinq éditions des Chefs!, ce sont cinq hommes qui ont triomphé. Aucune femme n'a encore enfilé la toque d'or. «C'est un concours de circonstances, croit Hakim Chajar. Chef, ce n'est pas un métier d'hommes, même si je n'arrive pas à recevoir de CV de femmes dans mes cuisines.»

Prolonger l'expérience gastronomique

Hakim Chajar dirige depuis le début d'août les cuisines du nouveau restaurant Laurea, qui loge dans l'ancien Laurier BBQ, que Gordon Ramsay avait tenté de relancer en 2011. Il en est aussi le copropriétaire. «Ça va super bien. Les clients sont sympathiques et c'est presque plein tous les jours», indique Hakim Chajar. Comme la finale des Chefs! a été tournée en mai, Hakim a bien su tenir sa langue jusqu'à hier. «Plein de gens me posaient des questions là-dessus. Je leur faisais croire que le résultat allait être dévoilé en direct et que je ne le savais pas moi non plus», note Hakim.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer