Le courrier de la télécommande

Telle une Nancy Botwin avec ses deux garçons dans Weeds, je vous ai négligés, chers lecteurs. J'ai ignoré vos cris, vos S.O.S. et vos supplications concernant des demandes d'information sur notre petit monde de la télé. Voilà, je vide donc aujourd'hui tout le contenu de mon sac débordant de courrier et, wahoo! je viens en plus de retrouver la télécommande de mon vieux lecteur DVD, que je n'utilise plus depuis 2009.

Démarrons avec les nombreux fans de Bienvenue au paradis, une série d'époque britannique relayée par ARTV, qui piaffent d'impatience: la commande pour la deuxième saison s'est-elle perdue «dans la malle» ?

Malheureusement, la suite de cette très bonne minisérie - basée sur le roman Au bonheur des dames d'Émile Zola - existe en anglais, mais la version française n'est toujours pas sur le marché des acquisitions, selon ARTV. Faudra patienter encore.

Poursuivons avec Thérèse G., qui s'interroge: y aura-t-il une troisième saison de SOS sages-femmes sur les ondes de Télé-Québec? Autre mauvaise nouvelle ici: non. La chaîne publique «ne peut confirmer une prochaine diffusion pour le moment». Très dommage.

Ensuite, vous aimez vraiment ça, cette cochonnerie nommée Keeping Up with the Kardashians? Collègues journalistes qui couvrez la commission Charbonneau ou l'enlèvement des jeunes lycéennes par Boko Haram, arrêtez de lire ici, merci. Ma réponse, maintenant: oui, c'est fascinant, surtout depuis que Kanye West est arrivé dans l'egoportrait. Cette téléréalité, c'est mon sac de Doritos de la semaine: ça tache gravement l'intérieur et on est incapable d'arrêter avant d'avoir touché le fond.

Le cas de Homeland: ça revient à Télé-Québec en septembre. Il s'agira de la troisième saison, moins palpitante que les précédentes, où Brody (Damian Lewis) est toujours en cavale et où Carrie (Claire Danes) est toujours malade.

Yves S. se gratte le coco: y a-t-il un moyen de diminuer le volume de la musique ajoutée dans les téléromans québécois? Car elle enterre les conversations et on perd souvent le fil de l'intrigue, précise-t-il. C'est à peu près impossible à réaliser comme opération, à moins d'être a) le mixeur sonore de cette émission ou b) Luc Langevin le magicien.

Comme il n'y a pas eu de nouveaux épisodes cet hiver, est-ce la fin de Toute la vérité à TVA? demande le très inquiet Simon B. Pas du tout. Les auteurs de la série judiciaire reviendront en forme à l'automne après cet ajournement nécessaire à leur ressourcement. Affaire classée!

Vite, vite, je veux m'attaquer à la deuxième saison de Broadchurch à la SRC. C'est pour quand? Minute, papillon. Le tournage de Broadchurch 2 a débuté fin mai, dans le comté de Dorset, dans le sud de l'Angleterre. Temps d'attente estimé: au moins un an. Les deux détectives principaux seront de retour et la formidable Charlotte Rampling se joindra à la distribution. Autre info: le remake américain de Broadchurch, intitulé Gracepoint, jouera à Fox l'automne prochain.

Nathalie L. a vraiment hâte de s'attaquer au deuxième volet de The Bridge, qui n'est toujours pas inscrit à l'horaire de Télé-Québec. Bonne nouvelle: la station possède bel et bien les droits de The Bridge 2. Reste à déterminer une case dans le calendrier.

Puis, est-ce que la comédie romantique Toi et moi de Radio-Canada s'est améliorée depuis les trois premiers épisodes? Pas trop, non. C'est joué beaucoup, mais beaucoup trop gros. Les Tupperware qui tombent des armoires ou la bibliothèque qui s'écroule, on voit venir les punchs à 100 kilomètres d'Ottawa.

Anick Lemay (Beth) est toujours hystérique, dépassée par les événements ou au bord des larmes. Emmanuel Bilodeau (Rod) cabotine tout le temps. La facture visuelle est très jolie, reste que les textes ne sont pas à la hauteur. Au cinquième épisode, le cours d'histoire sur le canal Rideau et la visite au Musée de la guerre semblaient tirés d'une brochure de tourisme produite par le gouvernement du Canada.

Et que dire des coups de poing, des jambettes, des lancers d'assiette, des blagues sur les «méchants» Québécois et des personnages qui se poussent tout le temps? C'est très répétitif. Très répétitif. Très répétitif.

JE LÉVITE

Avec Il faut beaucoup aimer les hommes de Marie Darrieussecq

Ce n'est pas Truismes, disons-le tout de suite. C'est l'histoire de Solange, une actrice française transplantée à Los Angeles qui s'amourache de Kouhouesso, un bel acteur africain. La romance compliquée de ce couple «mixte» les ballotte entre la Californie, le Congo et Paris. L'écriture est sublime. Bouquin d'été parfait.

JE L'ÉVITE

Les déclarations de Boom Desjardins

«On dirait que, depuis Kaïn, je n'ai rien entendu qui se démarque», a déclaré Boom Desjardins au Journal de Montréal cette semaine. Alex Nevsky, Pierre Lapointe, Coeur de pirate, Radio Radio, Les soeurs Boulay, Louis-Jean Cormier ou Lisa LeBlanc, ça ne se rend pas jusqu'à Val-d'Or, mon cher Boom? Mettons qu'on a extrêmement hâte d'entendre ton prochain disque, qui va sûrement «se démarquer» de ceux de tous les artistes cités précédemment.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer