| Commenter Commentaire (1)

La voix, coulée dans le rock

Rémi Chassé a cassé la baraque avec son... (Photo: fournie par TVA)

Agrandir

Rémi Chassé a cassé la baraque avec son interprétation de Try, popularisée par la chanteuse P!nk.

Photo: fournie par TVA

Fermons le dossier des chiffres BBM de dimanche soir tout de suite. Le gala des Jutra a été broyé par la première ronde des performances en direct à La voix chez TVA. Score final: 631 000 cinéphiles pour Pénélope McQuade et Laurent Paquin contre 2 531 000 pour Charles Lafortune et Sheryl Crow. Du quatre pour un.

Soyons positifs quand même. Les Jutra de dimanche ont dépassé la marque de 620 000 téléspectateurs établie par Rémy Girard en 2013 et celle de 570 000 inscrite par Sylvie Moreau et Yves Pelletier en 2012.

Autre signe encourageant: le meilleur du cinéma québécois a intéressé plus de gens que les pires productions nommées au gala des Aurore d'Infoman, vu par 580 000 amateurs. Cette formule des Aurore, où Pierre Brassard remet toujours les ronds de poêle aux absents, s'essouffle. Et Jean-René Dufort devrait assumer et endosser les choix de son académie plutôt que de s'en dissocier, comme il l'a fait dans la catégorie de la pire actrice. Voilà pour le râlage.

À La voix, la présence de Sheryl Crow a ramené dans nos téléviseurs les éclatants numéros de production à la Star Académie. La chanteuse américaine, qui vieillit 20 fois moins vite que le reste du commun des mortels, a enfilé ses succès comme All I Wanna Do, Soak Up the Sun et Every Day Is a Winding Road en compagnie des concurrents dans une mise en scène évoquant clairement Star Ac.

Au final, c'est le rock qui a triomphé - trois fois sur quatre - sur la scène des studios Mel's. Rémi Chassé de l'équipe de Louis-Jean Cormier, une vraie rockstar, a cassé la baraque avec sa version de Try popularisée par la chanteuse P!nk. Chez Éric Lapointe, le chanteur à la voix rauque Mathieu Provençal a été propulsé en demi-finale grâce à son interprétation endiablée de Rockin' In the Free World de Neil Young.

Une troisième membre de la secte du rock, Marie-Ève Fournier, de la formation d'Isabelle Boulay, s'est approchée de la grande finale en chantant Poison rouge d'Offenbach. Déception de ne pas voir Véronique Gilbert poursuivre son aventure. Sa version jazz de Reste de Daniel Bélanger a été très belle.

Dans le camp de Marc Dupré, c'est G'nee et sa puissante relecture de Non, je ne regrette rien d'Édith Piaf qui a récolté le plus de points. Dommage pour Mélina Laplante, au piano pour If I Were a Boy de Beyoncé, qui aurait pu se rendre très loin.

SNL Québec, encore

Stéphane Rousseau a interprété de rigolos personnages pour la deuxième mouture de SNL Québec, dont la très colorée Mme Zaza, une travelo française parfaitement chiante.

Rousseau a aussi brillé dans le costume du mari bricoleur incapable de se censurer quand il tape sur des clous. Très drôle.

Par contre, son monologue d'ouverture manquait de mordant, même s'il parlait de chiens (quel gag ici!). Le texte d'introduction de Louis-José Houde a été plus percutant et mieux formulé. À l'inverse, Houde paraissait moins à l'aise que Rousseau dans les saynètes à perruques. Chacun ses forces.

Mes sketches préférés? Les deux bonshommes au café Harper et la graduation de Julie Lepage et son nom de guidoune de Thetford Mines. J'adore la comédienne et humoriste Virginie Fortin. Et beau flash que ce débat presque parfait avec les quatre chefs en vue des élections provinciales.

Bonne idée aussi que de créer Suzie Sarcastique, sorte de petite cousine de la Debbie Downer américaine. Son interprète, Léane Labrèche-Dor, n'a toutefois pas encore trouvé le ton approprié pour le personnage. Reste que le potentiel est là pour d'autres apparitions.

Le segment des Nouvelles SNL manquait encore de rythme. Mathieu Quesnel lisait ses textes en fixant toujours 30 centimètres à côté de la caméra, ce qui enlevait beaucoup de naturel à l'exercice. À revoir.

Certaines portions se sont étirées inutilement, dont celle sur le yoga chaud. On avait fait le tour après trois minutes.

Le deuxième SNL Québec a rivé 267 000 téléphages devant leur poste samedi soir, une micro-baisse par rapport aux 273 000 qui ont visionné la première émission.

SNL subissait encore la concurrence du hockey du Canadien à RDS ainsi que celle du Red Bull Crashed Ice à TVA, qui a enthousiasmé 612 000 mordus.

En terminant, avez-vous reconnu la voix de Dominique Michel, qui a remplacé Yvon Deschamps comme annonceur officiel de SNL Québec? Télé-Québec n'a toujours pas renouvelé officiellement cette nouveauté pour l'automne. De ce que j'entends, ce serait pratiquement dans le sac.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer