| Commenter Commentaires (10)

La voix : Marie-Mai et Ariane superstars

Marie-Mai... (Photo: fournie par Productions J)

Agrandir

Marie-Mai

Photo: fournie par Productions J

Partager

Ce qui a été frappant dans la mise en orbite de La voix hier soir sur les ondes de TVA, c'est à quel point les deux coachs Ariane Moffatt et Marie-Mai sont des bêtes de télévision.

Bien sûr, quelques candidats ont offert d'étonnantes prestations - on pense ici au soprano masculin Étienne Cousineau, le Farinelli de 2013 -, mais rien de comparable à la présence électrisante des deux chanteuses populaires. Ariane Moffatt qui appuie sur le bouton rouge avec son talon, Marie-Mai qui se jette à genoux devant un chanteur de blues, ça donne de la télévision diablement accrocheuse. Ces deux artistes, qui ont fait preuve d'une belle complicité, une complicité sincère, ont parfaitement compris l'essence de ce concours de chant à l'aveugle.

Dix ans jour pour jour après le décollage de la toute première mouture de Star Académie, Marie-Mai a de plus prouvé l'immensité du chemin qu'elle a parcouru depuis que Julie Snyder a frappé à sa porte à l'hiver 2003. Elle caracole aujourd'hui au sommet, autant sur la scène du Centre Bell que devant les caméras d'une émission à grand déploiement. Son charisme est d'une puissance rarement vue.

Ariane Moffatt, qui a toujours refusé de participer à Star Académie ou à toute autre téléréalité, a été franchement surprenante. Elle était rigolote, spontanée et très attachante, des facettes de sa personnalité qu'un plus vaste public - celui de TVA - aura enfin pu découvrir.

C'était donc la soirée des filles hier. Marc Dupré a peut-être moins brillé sur son fauteuil rouge, mais il gagnera à être connu, ça se sent. Le cas de Jean-Pierre Ferland semble plus compliqué. Des quatre juges, il a été le moins bon, et de loin. Comprenait-il les règles de ce jeu musical? Encore plus important: est-ce que ça l'intéressait? Il ne faisait que parler de belles filles. Avec la carrière magistrale qu'il a eue, on s'attendait de M. Ferland qu'il soit le mentor.

Évidemment, comme la version américaine, La voix de TVA a capitalisé sur le «vécu difficile» et les «drames personnels» de plusieurs chanteurs. Trop employé, ce procédé devient extrêmement agaçant et finit par désensibiliser le téléspectateur.

La première candidate, Jacynthe Véronneau, 20 ans, a souffert d'anorexie. Le deuxième, Stevens Simeon, 19 ans, est un enfant de la DPJ. Les deux jumelles Stéphanie et Sabrina Bérubé, 28 ans, ont été victimes d'agression sexuelle. Une ado, Amy-Jade Leblanc, 16 ans, a chanté pour son papa malade. Le bluesman Brian Tyler, 51 ans, a été accro au jeu et n'avait pas vu sa fille depuis un an.

Quand l'animateur Charles Lafortune a présenté Meredith Marshall, 47 ans, l'accumulation de «drames humains» a atteint un point de non-retour: cette Texane, en plus d'avoir été victime de taxage, a été défigurée par son chien.

Oui, c'est triste. Mais était-il nécessaire de jeter cette boule gluante de pathos aux téléspectateurs dans les 90 premières minutes? Pourquoi ne pas attendre avant de nous raconter ces détails très (trop?) intimes de leur vie? Ce n'est pas l'orgelet géant de l'un ni l'eczéma galopant de l'autre qui nous accrochera à La voix, mais bien le talent des artistes. Il ne faudrait pas perdre ce point-là de vue.

Heureusement, La voix a mis de l'avant des candidats de tous âges (de 17 à 51 ans) et de toutes origines (États-Unis, Bolivie, Philippines). Notre télé a besoin d'une telle diversité. Il y a eu un rockeur (Fred Lebel, 42 ans, du groupe Les Porn Flakes), une chanteuse jazz (Valérie Clio Nerestant, 36 ans) et une fille de cabaret (Valérie Amyot, 24 ans), sans oublier le chanteur d'opéra de 32 ans, qui a fait pleurer Ariane Moffatt. Un beau moment de télé.

Comme vous l'avez sans doute constaté hier, les chanteurs dits professionnels peuvent tenter leur chance à La voix, contrairement à Star Académie, réservé aux amateurs. Julie Massicotte, 41 ans, qui a interprété Le monde est stone et qui a été repêchée par Jean-Pierre Ferland, a enregistré un disque en 2011 qui s'intitule Du rire aux larmes.

Dans nos écrans, La voix ne paraissait pas plus «cheap» que la version américaine. La qualité de la production a été impressionnante. Pour les semaines à venir, on se souhaite moins d'histoires larmoyantes et plus des performances flamboyantes.

Fini Privé de sens

Privé de sens n'aura pas survécu au départ de son animateur-vedette Normand Brathwaite, a appris La Presse. Après deux saisons en ondes, la SRC a décidé de ne pas renouveler ce jeu entièrement conçu au Québec. La mauvaise nouvelle a été communiquée à toute l'équipe de l'émission vendredi après-midi.

Radio-Canada se dit tout de même satisfaite de l'émission. L'arrivée de Patrice Bélanger, qui a succédé à Normand Brathwaite cet automne, n'aura donc pas donné de deuxième souffle à ce jeu télévisé quotidien logé dans la case de 17h.

Saluons quand même Radio-Canada d'avoir misé sur une création 100% québécoise. Ce serait tellement plus simple pour les grandes chaînes d'ici d'acheter tous leurs formats à l'étranger, pour ensuite les adapter à notre marché. Privé de sens tirera sa révérence officielle le 19 avril.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • La voix des <em>coachs</em> de <em>La voix</em>

    Télévision

    La voix des coachs de La voix

    Les quatre coachs-vedettes de La voix ont bataillé ferme hier soir afin de sélectionner les futurs membres de leurs équipes. Voici le meilleur de ce... »

  • La voix: Jacynthe Véronneau choisit Marie-Mai

    Arts

    La voix: Jacynthe Véronneau choisit Marie-Mai

    Elle avait l'embarras du choix, Jacynthe Véronneau. Première à se lancer dans les auditions à l'aveugle de la téléréalité La voix, qui ont démarré... »

  • <em>La voix</em>: Dany Flanders revient à la maison

    Arts

    La voix: Dany Flanders revient à la maison

    Dany Flanders habite en Floride depuis vingt ans, mais il devra se réhabituer au froid mordant de son Estrie natale pour quelques semaines. Il a une... »

publicité

Commentaires (10)
    • Extrêmement difficile d'être 100% québécois quand ça fait 30 ans que tu cognes aux portes pour montrer ton talent, pis qu'on te dit non à 99%, avant même de regarder ton produit.
      Et dire que la créativité québécoise est encensée par tout ce même monde.
      "Toc, toc, toc! Puis-je entrer?"
      "Désolé, il n'y a pas de services aux créateurs aux portes que vous avez frappées."
      Michel Winner, compositeur de jeux.

    • Il me semble qu'on n'a jamais autant vu Jean-Pierre Ferland que depuis qu'il a pris sa retraite. Tout à fait déplacé dans cette émission. Tu as fait les plus belle chansons d'amour de la planète et revalorisé bien des femmes, Jean-Pierre. On le sait. Pourrais-tu maintenant cesser de jouer au vieux beau sur les réseaux de télé et dégager un peu?

    • Bravo à Hugo Dumas pour cette critique honnête et juste, et surtout, de dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas sans avoir le courage de l'exprimer publiquement. C'est de cette façon qu'on se bâtit une belle crédibilité.

    • Ben le fun! Mais je comprends les critiques.

    • J'ai adoré "La Voix". Je serai fidèle au poste le dimanche soir. Au travers les malheurs des participants, j'y vois une note d'espoir. Je lève mon chapeau aux Productions J de nous présenter ici au Québec des émissions à grand déploiment. Pour ceux qui sont pas contents, eh bien! la semaine prochaine vous n'avez qu'à regarder TLMEP à Radio Can, moi je suis saturée de cette émission.

    • Fallait voir la face que le gars a fait quand Lafortune lui a dit : ''Comme ça, toi, t'es un enfant de la DPJ ? Dans la tête du concurrent on pouvait lire : ''ta farme tu ta y....? ''

    • Franchement déplorable celui qui fait penser à un vieux mon'oncle cochon avec ses mimiques faciales et ses commentaires déplacés...

    • arrêtez de mettre de l' intention là où il y en a probablement pas!Ce fut très agréable à regarder et à écouter. Un artiste, au départ, a une histoire souvent particulière.... Mais je suis d' avis qu' ils auraient pu nous présenter leur histoires plus tard lors des confrontations et/OU après avoir été choisi.Aussi bon que la version américaine!!

    • D'une nullité, comme télé-réalité = de la vrai télépoubelle. Les Productions ''J'' occupe beaucoup trop les ondes de la télévision. D'ailleurs tous les médias de TVA sont placardés
      de cette émission. Le comble de la soirée, nous avons perdu le signal qui capte le footbal Américain au moins une bonne heure......Est-ce voulu par Québécor pour nous obliger à écouter leur première ???

    • Sincèrement, mauvaise adaptation américaine! Le manque de tact de Charles Lafortune lors de l'interview des candidats provoque un certain malaise chez les auditeurs; également du fait que l'emphase de l'émission est dirigée vers les problèmes antérieurs des candidats.
      Contrairement aux versions américaine, anglaise, australienne, hollandaise et autres, les performances ne sont pas saisissantes et impressionnantes (à l'exception d'Étienne Cousineau). On peut être assuré que la casting des candidats s'est fait à la sauce Star Académie et sans effort particulier.
      En ce qui concerne les juges, Ariane Moffatt a su dissipé rapidement les interrogations émises sur sa nomination au poste de juge de l'émission. Marie-Mai s'est révélée fidèle à elle-même et ce dans tout son artifice. Marc Dupré fut décevant et ce particulière durant l'ouverture où une adaptation d'un succès d'Ariane Moffatt fut chanté par ces quatre juges. En ce qui concerne Jean-Pierre Ferland, je m'abstiendrai de commentaires face à son incompréhension total du concept de l'émission et son incapacité à dénicher du talent.
      Verdict: Adaptation québécoise à la sauce Star Académie à retravailler!

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer