30 vies: bonheur d'occasion

Karine Vanasse incarne Maxim, la nouvelle prof de... (Photo fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Karine Vanasse incarne Maxim, la nouvelle prof de 30 vies.

Photo fournie par Radio-Canada

Partager

Nouveau générique d'ouverture sans graffiti, nouveaux personnages attachants et nouvelle prof parfaite au Vieux-Havre, la quotidienne 30 vies redémarre ce soir (19 h) sur des notes joyeuses et très lumineuses.

Cette bonne humeur ambiante, qui tranche avec le ton généralement plus sombre de la série de Radio-Canada, c'est à l'actrice Karine Vanasse qu'on la doit. Son grand sourire et sa coupe gamine d'inspiration rétro rendent sa Maxim Bouchard, enseignante en biologie, charmante et chaleureuse. Ça fait du bien de voir Karine Vanasse avoir le bonheur facile à la télévision, elle qui a souvent joué les tourmentées.

Mais pour combien de temps? Vous connaissez bien l'auteure Fabienne Larouche: ses héroïnes sont toujours comme des Mini-Wheats avec un côté bien sucré et l'autre, passablement rugueux. Vous découvrirez cette semaine la mauvaise surprise que la scénariste et productrice réserve à sa nouvelle héroïne. Et elle est costaude.

Pour l'instant, la pimpante Maxim rayonne et s'entraîne de façon militaire pour un triathlon. Récemment séparée de son copain, Maxim la positive est retournée vivre chez ses parents adorés, joués par les excellents Germain Houde et Linda Sorgini. Des parents très aimants, très protecteurs, qui couvent leurs deux grands enfants dans la vingtaine. Le frère de Maxim, Patrick (Frédéric Lemay), travaille dans les relations publiques et sera un des premiers à fouiller (involontairement) dans le tiroir à secrets de sa grande soeur.

À l'école, Maxim est amie avec la prof de chimie Patricia (Madeleine Péloquin) et le prof de maths Éric (Patrick Drolet). Un élève, Xavier Nadeau-Landry (Julien Adam, vu dans Providence), leur donne tous du fil à retordre avec son arrogance et sa fatigante manie de constamment contrarier ses camarades.

À la manière de ses collègues Gabrielle, Vincent ou Angie, la jeune Maxim tentera, avec beaucoup de dévotion, de percer le mystère de Xavier. Les rôles des parents de Xavier ont été confiés à Patrick Labbé et Sophie Prégent, qui héritent de personnages manipulateurs et peu aimables, ce qu'ils jouent rarement à la télé québécoise.

Sophie Prégent se métamorphose en mère monoparentale peu éduquée, barmaid dans une taverne, irresponsable et toujours en couple avec des gars qui la battent. Elle semble avoir le coeur à la bonne place, mais a-t-elle les capacités pour s'occuper d'un ado de 17 ans?

Patrick Labbé incarne un chômeur aigri, violent et contrôlant, qui traite son fils comme un esclave. Chez lui, ça fonctionne comme dans les forces armées: fais ton lit comme du monde! Ramasse tes affaires! Et n'oublie pas les graines de pain sur le comptoir! Xavier serait-il mieux avec sa mère ou son père? Lui-même ne le sait pas.

Cette saison de 30 vies ramène aussi au petit écran une comédienne que l'on voit moins souvent: Isabelle Miquelon, alias Patricia, la blonde de Pierre Lambert, dans Lance et compte. Elle sera Suzie Perron, l'avocate du personnage de Sophie Prégent.

Les fans de la première heure de 30 vies reconnaîtront aussi l'avocat campé par Paul Ahmarani, maintenant à l'aide juridique. Le comédien Michel Charette revient aussi dans la série. Son personnage d'Éric Pothier - apparu dans la première saison - s'est sorti de ses problèmes et il est maintenant stagiaire à la DPJ.

Parmi les jeunes de la classe de Maxim Bouchard, les fans de MixMania 2 reconnaîtront la blonde Claudia Bouvette. Et comme dans les saisons précédentes, Fabienne Larouche entrecroise un problème vécu dans l'école du Vieux-Havre avec une matière au programme de son prof vedette. Elle le faisait aussi avec Angie Caron (Élise Guilbault) en mixant une pièce de théâtre à un problème d'élève. Même chose pour Vincent Picard (Guillaume Lemay-Thivierge), qui enseignait souvent des événements historiques recoupant des problématiques affectant sa classe.

Le problème avec cette technique, c'est que ça donne parfois des résultats tirés par les cheveux. C'est intéressant, mais il ne faut pas en abuser. Comme le dit Fabienne Larouche elle-même: les meilleures histoires sont souvent les plus simples.

Chambardements chez V

Amis téléphiles matinaux, il faudra revoir vos habitudes de zapping en ce début d'année. À partir de ce matin, le magazine MCBG de la chaîne V, coanimé par Marie-Claude Savard et Benoît Gagnon, quitte sa case de l'heure du lunch et atterrit dans la plage horaire comprise entre 9 h et 10 h, où il se frottera en partie aux Deux filles le matin de TVA et à Alors, on jase! de la SRC.

Toujours chez V, C'est extra! de Saskia Thuot et Jean-François Plante rétrécit de 30 minutes et jouera dès aujourd'hui à 12 h 30 dans une formule 100 % cuisine. Plusieurs artistes visiteront les deux animateurs et partageront avec les téléspectateurs leurs petits plats préférés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer