L'occupation trouble de Laurie

Les sept participantes d'Occupation double : Roxane, Laurie,... (Photo: fournie par TVA)

Agrandir

Les sept participantes d'Occupation double : Roxane, Laurie, Valérie, Elèni, Erika, Andréanne et Sarah.

Photo: fournie par TVA

Partager

Quand Laurie Doucet a dit à ses copines d'Occupation double qu'elle «ne l'avait pas eu facile dans la vie», elle ne mentait pas. La jeune femme originaire de Jonquière, qui n'a que 21 ans, a en effet baigné dans un milieu qui - comment dire? - forge un caractère à la dure, sans vouloir jouer les psychologues de pacotille.

Le père de Laurie est Steeve «Le Bee» Doucet, 54 ans, criminel fort connu au Saguenay-Lac-Saint-Jean et ancien chef des Satans Guards de Chicoutimi, défunte filiale associée aux Hells Angels.

Arrêté pendant la vaste opération antimotards SharQc en avril 2009, Steeve Doucet est actuellement détenu au centre judiciaire Gouin en attendant son procès, qui doit débuter en juin 2013, selon nos sources. Steeve Doucet fait partie d'un groupe d'accusés que la Sûreté du Québec lie, de près ou de loin, à 22 meurtres.

L'ex-copain de Laurie, Keven Moulton, 22 ans, traîne aussi un dossier judiciaire bien garni. Il a été accusé de vol qualifié de drogue dans une nébuleuse et sanglante affaire qui s'est déroulée dans le stationnement du motel Richelieu, à Jonquière, le soir du 25 octobre 2011.

Keven Moulton, charpentier-menuisier, et sept présumés complices auraient alors tenté de court-circuiter une grosse transaction de marijuana. Le vol a dégénéré en violente bagarre et un jeune homme de 27 ans, Maxime Dallaire-Gobeil, y a été poignardé à mort.

Keven Moulton a également été arrêté en mars 2011 alors qu'il roulait à 223 km/h dans une zone de 90 km/h sur le boulevard Talbot, dans le secteur de Laterrière, à Saguenay.

Le dossier de Laurie Doucet est cependant vierge. Avec un casier judiciaire, elle n'aurait pas pu déposer ses valises à Palm Springs, en Californie, où se tourne la neuvième saison d'Occupation double. Bien sûr, Laurie n'a pas choisi ses parents et elle n'endosse pas nécessairement les activités illégales de son père ou celles de son ancien ami de coeur. Mais quand on souhaite «devenir une star» comme Laurie et quand on se propulse volontairement dans l'oeil public, il faut s'attendre à ce que le passé de nos proches remonte à la surface, non? C'était une question de temps avant que ces renseignements ne sortent.

Et ce n'est pas comme si Laurie essayait de repartir à zéro très discrètement, à l'abri des loupes médiatiques. Laurie déplace énormément d'air à Occupation double et meuble presque toutes les conversations. Barmaid et étudiante en enseignement à l'Université du Québec à Chicoutimi, elle tapisse la première page du magazine Summun de ce mois-ci. Elle y est également apparue en août 2011.

Lors des auditions d'Occupation double, Laurie n'a pas révélé ces éléments de son passé à l'équipe de Julie Snyder, qui orchestre la populaire téléréalité de TVA. La production l'a appris la semaine dernière.

Avant d'être épinglé par SharQc en 2009, le père de Laurie Doucet avait été coffré dans le cadre de l'opération Satchi, en mars 2003, toujours au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Steeve Doucet, que ses collègues appellent simplement Le Bee, avait alors plaidé coupable à une douzaine d'accusations liées au trafic de drogue (cocaïne, résine de cannabis), à la prostitution et au gangstérisme. Peine de prison: 17 mois, pour des actes commis entre janvier 1997 et mars 2002.

En septembre 2006, Steeve Doucet s'est de nouveau retrouvé dans la ligne de mire des policiers. L'opération Cabotin tentait alors de démanteler un vaste réseau de distribution de cocaïne au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le compte des Hells Angels de Trois-Rivières. Un réseau qu'aurait dirigé Steeve Doucet sous les ordres des motards Bernard Plourde et Jean-François Bergeron.

La police détient plus de 10 000 conversations téléphoniques impliquant Steeve Doucet dans ce commerce illicite très lucratif. À l'époque, presque toutes ses lignes téléphoniques (il possédait plusieurs téléphones cellulaires) étaient sur écoute 24 heures sur 24.

Keven Moulton, l'ex-petit ami de Laurie, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue hier. Il a cependant écrit sur sa page Facebook: «spa pour etre mechant avec personne mais serieux crisser moi la paix un peu avecc laurie jtequerer den entendre parlerr mercii....» Traduction: «Je ne veux être méchant avec personne, mais foutez-moi la paix un peu avec Laurie. Je suis écoeuré d'en entendre parler, merci.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Hugo Dumas | <em>OD</em> : les liaisons dangereuses

    Hugo Dumas

    OD : les liaisons dangereuses

    C'est bien connu, les gardiens de prison - les fameux screws, dans le jargon - et les Hells Angels ne sont pas du genre à sympathiser facilement.... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer