Les rescapés 2: le grand débrouillage

Conseil d'ami téléphile: revoyez ce soir à 21h le dernier épisode de la première saison des Rescapés à Radio-Canada. Vous ne regretterez pas, avant la grande première du 1er février, d'avoir mis à jour votre catalogue de connaissances sur la famille Boivin, sur l'énigmatique Chabanel, son homme de main Viateur, le scientifique narcoleptique Stéphane Harton, la cachottière Thérèse ainsi que la policière Gina McRae.

Mardi matin, lors du visionnement de la première tranche des Rescapés 2, j'ai eu de la difficulté à replonger dans cette marmite spatiotemporelle. Que fabrique Sandro Panzini dans l'intrigue? C'est qui le flambeur déjà? Et pourquoi Charles Boivin (Maxim Gaudette) a-t-il été planté en plein coeur de cette histoire?

Heureusement, au deuxième épisode, les pièces du puzzle s'imbriquent mieux - ça demeure quand même un brin confus - et l'action décolle au grand galop. Radio-Canada et les producteurs de cette série ont entendu et écouté les critiques qui reprochaient à la première année de s'étirer inutilement et de ne pas fournir assez de réponses aux 922 000 téléspectateurs qui ont suivi les voyages dans le temps de Gérald et Monique Boivin, incarnés par les acteurs de grand talent Roy Dupuis et Guylaine Tremblay.

Le superflu a été éradiqué. Tout comme les trucs bizarres qui déviaient de la trame principale. Très bonne chose. Le brouillard se dissipe doucement sur cette oeuvre échevelée dans sa première incarnation.

Les nouvelles aventures des Rescapés reprennent là où l'auteur Frédéric Ouellet nous a laissés à l'automne 2010. Gérald Boivin disparaissait dans un éclair en croyant revenir dans les années 60, mais, surprise! , il atterrit plutôt à Montréal le jour du référendum de 1980. Les autres membres de sa famille demeurent coincés en 2010.

Gérald Boivin se met alors sur la piste de Panzini, le scientifique italien (et ex-amant de Monique) qui pourrait l'aider à retourner en 1964. Il découvre, un peu par hasard, la mission secrète de Chabanel, qui désire détruire l'humanité le 13 septembre 2013. Les quatre cavaliers de l'Apocalypse, qui portent tous des marques de griffes sur le dos, comme Charles Boivin, prendront sans doute de l'importance dans les prochains épisodes.

Le lien avec les fameux incendies de 1964 sera aussi ressuscité: il s'agirait d'attentats commis contre «La Ligue», une organisation secrète qui s'oppose aux plans maléfiques de Chabanel. Gérald Boivin hérite d'une nouvelle mission: empêcher la destruction du monde, rien de moins.

En parallèle, Gérald multiplie les démarches pour reculer en 1964, mais plusieurs membres du clan Boivin, dont les femmes Monique et Jeanne (Ève Lemieux), s'acclimatent très bien au progrès et aux libertés de la société moderne de 2010. Conflits en perspective.

Est-ce une bonne ou une méchante? Le personnage de Thérèse (Mélissa Désormeaux-Poulin) révélera aussi ses véritables intentions, notamment grâce à l'arrivée de deux nouveaux personnages joués par François Papineau et Gaston Lepage.

À la réalisation, Francis Leclerc (Apparences) a remplacé Claude Desrosiers. Le générique d'ouverture a aussi été refait. J'avais solidement décroché de la première année des Rescapés. Sauf que tous les changements apportés m'incitent à m'y reconnecter. Tout le monde a droit à une deuxième chance, non?

Accouchement plus compliqué

Au départ, l'auteur Frédéric Ouellet (Grande ourse) ne voulait pas pondre de suite aux Rescapés. Il souffrait d'épuisement professionnel. «Je n'avais pas l'énergie pour écrire. J'ai décidé de prendre un break», confie Frédéric Ouellet, papa de deux jeunes enfants.

Mais un projet de série télé à huit millions, ça ne se stoppe pas comme ça. On a donc fourni de l'aide à Frédéric Ouellet en lui adjoignant la scénariste Joanne Arseneau (19-2). Les deux se sont partagé l'écriture des 10 épisodes des Rescapés 2. «Fred avait envie d'avoir une vie», dit Joanne Arseneau.

Pour la troisième année, actuellement en développement, Frédéric Ouellet s'est cependant retiré de l'écriture, Joanne Arseneau et Claude Lalonde (Les 3 p'tits cochons, 10 1/2) le relayant. «Je me repose, mais je suis là pour lire des textes et donner des idées», précise Frédéric Ouellet.

Pas de Kiwis à l'automne

Contrairement aux deux dernières années, Des kiwis et des hommes ne gardera pas l'antenne jusqu'en décembre après son retour sur les ondes ce printemps. Francis Reddy et Boucar Diouf arrêteront donc d'animer leur émission quotidienne un peu avant l'automne, Radio-Canada ayant récemment décidé d'annuler la prolongation de leur contrat.

Conclusion: en septembre prochain, avec le retrait des Lionnes, la SRC se retrouve avec une plage horaire de 8h30 à 11h complètement vide. Seul Ricardo semble avoir survécu à cette grande purge matinale. Radio-Canada est en train de développer de nouveaux concepts pour rivaliser avec ses concurrents Deux filles le matin et le nouveau projet de Louis-François Marcotte à TVA, de même que C'est extra et Face à Face sur V. Le retour des Kiwis au printemps 2013 n'a pas encore été discuté.

Autre émission passée à la trappe: Studio 12 de Rebecca Makonnen, qui s'éteindra le 31 mars. «Ce projet a été initié par Espace Musique et nous voulons faire évoluer la grille et développer de nouvelles façons de présenter de la musique en direct», explique la porte-parole de la Première Chaîne de Radio-Canada, Marie Tétreault.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer