Ramenez-nous Bryan Adams!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En s'amusant aussi longtemps avec les académiciens de TVA, Céline Dion a mis la barre très haut pour les artistes internationaux qui s'égosillent sur la scène des studios Mel's. Voilà pourquoi après le pot-pourri de Bryan Adams, dimanche soir, plusieurs téléspectateurs ont peut-être tiqué: quoi, c'est déjà fini?

Le nouveau ministre du Patrimoine canadien, James Moore,... (Photo: Radio-Canada) - image 1.0

Agrandir

Le nouveau ministre du Patrimoine canadien, James Moore, n'a pas brillé de tous ses feux sur le plateau de Tout le monde en parle.

Photo: Radio-Canada

Pourquoi n'a-t-il pas gratté la guitare sur Please Forgive Me, Run to You, Somebody, Everything I Do - I Do it For You ou It's Only Love? Comme téléspectateur, j'en aurais pris davantage, quitte à sacrifier la participation moins pétillante de Michel Legrand et Mario Pelchat. Car de la visite du calibre de Bryan Adams, ça se pointe rarement à la télévision québécoise. Alors, mieux vaut en profiter au max.

Avec Maxime Landry, premier de sa classe à Sainte-Adèle, le classique Cuts Like a Knife a sonné comme une tonne de briques. Brigitte Boisjoly, une des meilleures filles de la promotion 2009, a brillé sur Heaven et Joanie Goyette (autre candidate bien placée pour triompher) a été coquine sur The Only Thing That Looks Good On Me Is You. Planté derrière son pied de micro, Bryan Adams, 49 ans, souriait et s'amusait.

Selon Jean Lamoureux, metteur en scène de ces éclatantes soirées du dimanche, le rockeur à la voix rauque a offert la prestation (12 minutes) la plus longue après celle, mémorable, de Céline Dion (17 minutes). «Céline, c'était une exception», note Jean Lamoureux. Le porte-parole des Productions J (la compagnie de la démone blonde), Louis Noël, enchaîne: «On ne voulait pas non plus faire une demi-heure uniquement en anglais.»

Et comme Bryan Adams n'a franchi les portes des locaux de répétition qu'à 15h dimanche, Jean Lamoureux a préféré limiter les déplacements du rockeur canadien. Voilà pourquoi les académiciens ont défilé, tour à tour, devant lui. «Bryan part en tournée acoustique. Il ne s'attendait pas à ce que ça explose de partout. Travailler avec lui a été beaucoup plus simple qu'avec bien des artistes québécois», glisse Jean Lamoureux.

Autre moment fort de la soirée: la présence magnétique de Véronic DiCaire, qui a soufflé les 2 341 000 téléspectateurs avec ses talents d'imitatrice. Sa Marie-Élaine Thibert a été plus vraie que la vraie. Par contre, la portion où elle pastichait Julie Snyder a été beaucoup trop longue. Coupez!

Moment à oublier: les pantalons jaune pétant de Pascal Chaumont, alias René-Charles. Julie Snyder a même averti le public à la maison: ne blâmez pas le styliste de Star Académie, car Pascal a choisi lui-même ce jeans couleur banane. Ouf.

Chez les candidats en danger, ma prédiction a été juste: Rich Ly a été évincé - sans surprise - de l'académie. Après la version magistrale de Jeff Buckley, meilleure que l'originale de Leonard Cohen, c'est vraiment casse-gueule de s'attaquer à un monument comme Hallelujah.

Pronostic pour dimanche? Émilie Lévesque, Carolanne D'Astous-Paquet et Sophie Vaillancourt lutteront pour leur survie. Logiquement, Émilie devrait rentrer chez elle, à Saint-Malo. Le couperet tombera sur elle ou Sophie.

À l'animation, Julie Snyder a été drôle, vive et en contrôle de son plateau. Probablement son meilleur gala depuis le décollage de cette quatrième année de Star Ac. Son côté groupie (de Bryan Adams) a été charmant. Rarement a-t-on vu l'animatrice aussi impressionnée devant un invité.

À sa sortie de scène, Bryan Adams a chuchoté qu'il aimerait bien revenir. Ça tombe bien. Nous aussi. Et son catalogue contient encore plusieurs bombes qui exploseraient très bien au petit écran.

Less is Moore pour James

Le nouveau ministre du Patrimoine canadien, James Moore, n'a pas brillé de tous ses feux sur le plateau de Tout le monde en parle dimanche soir. Aïe. Mettons que le quiz concocté par Guy A. Lepage l'a coulé et complètement détruit le capital de sympathie accumulé durant les minutes précédentes. Céline Galipeau? James Moore ne la connaît pas, car il se branche sur Peter Mansbridge pour obtenir ses nouvelles. Robert Lepage? Aucune idée. Guy Laliberté? C'est qui lui? Félix Leclerc? Euh, pouvez-vous répéter la question? Et Atom Egoyan, un des cinéastes du Canada anglais les plus connus? Silence. Gros malaise.

Le député conservateur de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam a heureusement pu identifier, devant 1 174 000 téléspectateurs, Pierre Karl Péladeau, Feist et Rick Mercer. Reste que Monsieur le ministre a lamentablement échoué son test de culture québécoise et canadienne. Pour un fonctionnaire qui chapeaute notamment la SRC et Téléfilm Canada, non seulement c'est inacceptable, mais c'est quasiment insultant.

Question comme ça: pourquoi personne dans l'entourage de James Moore n'a songé à lui bourrer le crâne d'infos 100 % Québec avant sa visite chez Guy A. et Dany? Clairement, quelqu'un a dormi au gaz dans son équipe.

Savoureuses chroniques

Si la qualité des capsules se maintient au niveau actuel, Les chroniques d'une mère indigne, diffusées exclusivement sur le site web de Radio-Canada, remporteront un joli succès. C'est rigolo, irrévérencieux et, dieu merci, pas politically correct pour deux sous.

La vignette sur les enfants qui babillent au téléphone, ou plutôt sur les parents qui insistent pour que leurs enfants jacassent au téléphone, est délicieuse. Celle où Mère Indigne (Marie-Hélène Thibault) laisse Bébé grignoter ses sandales et vider la boîte de mouchoirs en échange de quelques minutes de liberté vise aussi dans le mille.

J'espère que Radio-Canada raboutera tous les sketchs afin de concocter des émissions de 30 minutes, qu'elle insérerait ensuite dans sa grille régulière. Sur le même modèle, la comédie Les Parent a très bien fonctionné. Alors, pourquoi pas la Mère Indigne?

 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer