| Commenter Commentaires (15)

Gallagher, lui, était présent

Malgré ses 19 ans, sa petite taille et... (Photo Brian Snyder, Reuters)

Agrandir

Malgré ses 19 ans, sa petite taille et son inexpérience, Brendan Gallagher a été le joueur du Canadien le plus présent devant la cage des Bruins.

Photo Brian Snyder, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Brendan Gallagher n'a pas marqué hier soir. Sa fougue, son courage, teinté d'un brin de folie, et les deux passes qu'il a récoltées en troisième période ont propulsé le Canadien vers la victoire.

La performance de Gallagher a surtout évité au Canadien une première controverse de gardiens cette année. La victoire permet au Tricolore de reprendre seul le premier rang de la division Nord-Est et de l'Association Est, devant les Bruins de Boston, et fait passer au deuxième rang la décision osée de Michel Therrien de préférer Peter Budaj à Carey Price.

Ce n'est pas grâce à Budaj que le Canadien a gagné à Boston. Le gardien auxiliaire a fait quelques très bons arrêts. Il s'est même dressé en fin de rencontre, mais il n'a pas volé le match. Remarquez qu'il n'avait pas à le faire non plus.

Si le Canadien avait perdu, il n'aurait pas dû porter seul le poids de la défaite.

Mais peu importe la tenue de Budaj, peu importe le résultat du match, la place de Price était devant le filet du Canadien et non sur le banc.

Price n'a pas été fort samedi contre les Penguins de Pittsburgh. Une performance ordinaire l'aurait assuré d'une victoire et Therrien avait toutes les raisons au monde d'être déçu, voire choqué, de la tenue de son gardien.

Entraîneur-chef émotif, Therrien avait sans l'ombre d'un doute raison de jongler avec le choix de son gardien.

Grâce à Gallagher, cette controverse ne prendra pas des proportions exponentielles. Du moins, je l'espère.

Gallagher, malgré ses 19 ans, sa petite taille et son inexpérience, a fait la leçon à plusieurs de ses coéquipiers. Comment expliquer que Gallagher ait été le joueur du Canadien le plus présent devant la cage des Bruins? Oui!

David Desharnais l'a imité à quelques reprises, dont sur le jeu qui a conduit au but gagnant. Mais les autres, les plus costauds, les plus forts, les plus expérimentés, pourquoi ne les a-t-on pas vus?

Je ne parle pas de Brandon Prust. Ça, non. Prust a encore été très utile et engagé. Mais les autres joueurs qu'on attendait pour se tenir debout devant les Bruins, on les attend encore. Par chance, Gallagher et ses compagnons de trio y étaient, eux.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer