| Commenter Commentaires (7)

Un bon coup à très bon coût!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

J'ai toujours aimé Erik Cole. Autant le joueur combatif qui s'est remis d'une terrible blessure à la nuque pour soulever la Coupe Stanley en 2006 que l'homme, avec qui j'ai toujours aimé discuter.

Inversement, je n'ai jamais aimé Michael Ryder. Autant le joueur, qui ne serait rien sans son tir foudroyant, que l'homme dont les réponses s'essoufflent dès le quatrième mot. Parfois avant...

Malgré ces deux confessions, Marc Bergevin a fait, selon moi, une excellente transaction en envoyant Cole aux Stars de Dallas en retour de Ryder et d'un choix de troisième ronde au prochain repêchage. Une variable qui pourrait peser lourd lorsqu'on analysera cette transaction dans trois, quatre ou cinq ans.

Côté hockey, Cole profite d'une bien meilleure réputation que Ryder. Le combat est même inégal. Mais derrière l'image de leader que projette Cole, derrière celle du gaillard rapide et robuste se cache un client pas commode à gérer. Cole est un joueur exigeant. Un joueur à traiter aux petits soins. Ça n'en fait pas un mauvais joueur, encore moins un mauvais homme. Et il n'a rien d'une pomme pourrie. Mais quand ça ne va pas comme il le veut, voire comme il le souhaite, Cole n'est pas commode.

Ryder est un gars beaucoup plus simple. Il n'est pas le genre à imposer ses vues lors d'une réunion d'équipe. À remettre en question les plans de match. Il se contente de les comprendre, pour ensuite les appliquer. Ou tenter de le faire.

Mais quand vient le temps de marquer des buts, Ryder n'a rien à envier à Cole. Non seulement est-il deux ans plus jeune que Cole, mais il tire de la droite. Deux points en faveur de l'ancien du Canadien.

Joueur autonome à la fin de la saison, Ryder aura en plus tout intérêt à donner ce qu'il a de mieux à offrir au Canadien pour obtenir un autre contrat lucratif l'an prochain. À Montréal ou ailleurs.

Dans le cas de Cole, il comptait sur un salaire de

4 millions - 4,5 millions sous le plafond - l'an prochain et la saison suivante. Les signes de ralentissement remarqués cette année menaçaient d'être plus évidents l'an prochain. On ose à peine se demander ce qu'ils auraient été dans deux ans...

En se libérant des contrat de Cole et de Scott Gomez, sans oublier qu'il pourrait profiter de l'amnistie pour racheter le contrat de Tomas Kaberle l'été prochain, Marc Bergevin aura entre 9 et

13 millions à offrir à des joueurs autonomes de premier plan le 1er juillet prochain ou à dépenser dans le cadre d'une transaction importante. Il s'est aussi, et surtout, offert une grande marge de manoeuvre sous le plafond. Un atout qui vaut de l'or dans le hockey d'aujourd'hui.

Même si on peut afficher des doutes à l'égard de Ryder, la transaction réalisée par le Canadien hier représente un bon coup à très bon coût.

ERIK COLE

SAISON RÉGULIÈRE
Saisons Équipes PJ B A Pts +/- Pén
2001-2002 Caroline 81 16 24 40 -10 35
2002-2003 Caroline 53 14 13 27 +1 72
2003-2004 Caroline 80 18 24 42 -4 93
2005-2006 Caroline 60 30 29 59 +19 54
2006-2007 Caroline 71 29 32 61 +2 76
2007-2008 Caroline 73 22 29 51 +5 76
2008-2009 Edmonton 63 16 11 27 -3 63
2008-2009 Caroline 17 2 13 15 +3 10
2009-2010 Caroline 40 11 5 16 -9 29
2010-2011 Caroline 82 26 26 52 -1 49
2011-2012 Montréal 82 35 26 61 +11 48
2012-2013 Montréal 19 3 3 6 +1 10
Total 721 222 235 457 +15 615
SÉRIES ÉLIMINATOIRES
Saisons Équipes PJ B A Pts +/- Pén
2001-2002 Caroline 23 6 3 9 -2 30
2005-2006 Caroline 2 0 0 0 -1 0
2008-2009 Caroline 18 0 5 5 -5 22
Total 43 6 8 14 -8 52

MICHAEL RYDER

SAISON RÉGULIÈRE
Saisons Équipes PJ B A Pts +/- Pén
2003-2004 Montréal 81 25 38 63 +10 26
2005-2006 Montréal 81 30 25 55 -5 40
2006-2007 Montréal 82 30 28 58 -25 60
2007-2008 Montréal 70 14 17 31 -4 30
2008-2009 Boston 74 27 26 53 +28 26
2009-2010 Boston 82 18 15 33 +3 35
2010-2011 Boston 79 18 23 41 -1 26
2011-2012 Dallas 82 35 27 62 +17 46
2012-2013 Dallas 19 6 8 14 +4 8
Total 650 203 207 410 +27 297
SÉRIES ÉLIMINATOIRES
Saisons Équipes PJ B A Pts +/- Pén
2003-2004 Montréal 11 1 2 3 -5 4
2005-2006 Montréal 6 2 3 5 -4 0
2007-2008 Montréal 4 0 0 0 +1 2
2008-2009 Boston 11 5 8 13 +4 8
2009-2010 Boston 13 4 1 5 -4 2
2010-2011 Boston 25 8 9 17 +8 8
Total 70 20 23 43 0 24
Partager

lapresse.ca vous suggère

  • L'empreinte de Bergevin

    Hockey

    L'empreinte de Bergevin

    Marc Bergevin a réussi un petit exploit en échangeant Erik Cole aux Stars de Dallas. »

  • Erik Cole s'en va, Michael Ryder de retour

    Hockey

    Erik Cole s'en va, Michael Ryder de retour

    Cette fois, les rumeurs étaient fondées: Erik Cole n'est plus un membre du Canadien de Montréal. »

  • Ryder affrontera les Leafs

    Hockey

    Ryder affrontera les Leafs

    Cinq ans après un divorce plutôt laborieux avec le Canadien, Michael Ryder est de retour. Il est arrivé ce matin à Toronto afin de rejoindre ses... »

publicité

Commentaires (7)
    • Air Icône est supérieur à tous points de vue à Mais Quelle Raideur. Ce dernier étant un spécialiste des coups roulés sur le green, comme Pierre Larouche. Il finira la saison ici, enfilant ici et là quelques buts sans se soucier de son aspect défensif. Il ne sera et n'a jamais été un joueur complet comme Air Icône, solide comme le roc, n'ayant peur de personne.

    • Je suis perplexe face aux informations qui nous parviennent. On nous apprend que Cole avait cette propension à faire la moue et à diviser le vestiaire par de perfides propos. De plus, il n'est pas le leader positif que l'on nous a fait croire. À Montréal, contrairement à plusieurs autres grands marchés, ces infos nous arrivent souvent après une transaction... minant ainsi la crédibilité de ces Scoops. Je suis conscient que certaines activités personnelles des joueurs doivent être tenues secrètes, cependant je m'explique mal pourquoi ce genre d'infos ne nous soit pas transmis avant les transactions. Ce n'est pas 24 CH qui va nous renseigner valablement.
      Cole est un joueur demandant beaucoup d'attention. ah oui... plus que Gionta qui prend énormément de place et de minutes de jeux sans pour autant les mériter. Cole a toujours un lent début de saison et demandent de l'attention... ils ne sont pas assez nombreux dans l'organisation pour de lui en donner? Lapointe, par exemple? Cole a déjà gagner une coupe, il est costaud et est un très bon patineur qui peut faire de l'échec avant. Considérant que nous sommes en manque de gros attaquants rapide...
      Pour sa part, Ryder... se présente 1 match sur 3. Pas rapide, pas intense, pas costaud et pas très smart... Mais marque des buts, ok, mais pourquoi Cole?
      Il manque maintenant aux CH deux gros attaquants rapides et un gros défenseur # 3 ou 4
      Gionta, Weber, Kaberle, Moen(ou est-il) et notre vaillant 26 doivent partir afin d'offrir l'opportunité aux jeunes de s'imposer et de déployer leurs énergies sans les brider... Que dire des propos du capitaine et du 26 dans l'affaire PK... Je ne le vois plus sourire... Il est plus nerveux...
      De toute façon le style du coach «my or no way »ne fonctionne qu'avec des jeunes... Le CH est en transition, ils doivent le reconnaitre et bien entourer nos espoirs et ne plus subir les leçons de moral par des joueur de au bout du rouleau.

    • M. Gagnon, dire que vous n'aimez pas Ryder parce qu'il ne serait rien sans son tir foudroyant est complètement absurde. C'est un raisonnement basé sur une situation qui n'existe pas (sans son tir foudroyant). Voilà une perle de sophisme. Avec ce genre de raisonnement à la logique fallacieuse, tous les joueurs respectables de la LNH, qui participent au succès de leur équipe, deviennent nuls.

    • Toujours le même pattern. Ramener de vieilles connaissances. Simonac!

    • Je crois que cet un très bon échange compte tenu que nous aurons un choix de 3ème ronde
      Parce que je n'ai jamais été un admirateur de Ryder
      À un pour un j'aurais gardé Cole mais le choix de 3ème ronde vient tout changer.
      Serge Latreille

    • J'aimais bien Cole.
      Mais il est arrivé au camp dans de mauvaises dispositions; parlant de retraite. Autrement dit, il n'avait pas la tête au hockey. Et, ça parait depuis le début de saison.
      Dommage, il avait eu une bonne saison l'an dernier, mais dans une équipe qui n'allait nulle part... Difficile à évaluer.
      J'ai bien aimé Ryder à Boston. Il ne peut pas faire pire que Cole cette année; c'est un marqeur naturel. Espérons qu'avec Therrien il trouvera une place.
      Mais je donne le bénéfice du doute à Bergevin sur cette transaction.

    • Mr Francois, je suis pas certain, mais juste pour le plaisir fite nous savoir si ce n est pas Mr.Ryder qui c'etait fait prendre a lancer des avions en papier de la gaerie de presse apres avoir ete bencher qqs games....je fais peut etre erreur....merci de confirme.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer