Jarome Iginla!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Gagnon
La Presse

Lorsque les Flames ont fait escale à Montréal en octobre dernier, ils venaient de perdre leurs deux premiers matchs de l'année. Ça grognait déjà à Calgary où les partisans signifiaient à la direction des Flames qu'il était hors de question d'accepter de rater les séries pour une troisième année de suite.

Comme c'était arrivé au fil des dernières saisons, le nom de Jarome Iginla était déjà associé à des rumeurs d'échange.

«Oubliez ça, m'avait assuré Ken King, le copropriétaire, président et chef de la direction des Flames. Jarome est à Calgary pour y rester. Il ouvrira d'ailleurs notre prochain amphithéâtre.»

À moins que King et ses associés soient en mesure de faire apparaître un nouvel amphithéâtre au centre-ville de Calgary, Iginla sera à la retraite lorsque les Flames inaugureront ce nouveau building.

Mais d'ici là, Iginla continuera à faire le bonheur des Flames et de leurs partisans. Oui, il a ralenti un brin. Peut-être même deux. Mais en dépit de ses 34 ans et du fait qu'il complète sa 15e saison dans la LNH, Iginla a inscrit les deuxième et quatrième buts des Flames aux dépens du Canadien hier. Ses 26e et 27e buts de la saison, ses 510e et 511e en carrière. Des buts de toute beauté. Des buts signés Iginla. Le gros ailier a battu Weber en entrée de zone du Canadien avant de se servir de sa vitesse et de sa puissance pour contourner Plekanec et filer devant Price. Bon! Si Alexei Emelin avait eu la bonne idée de regarder dans sa direction, il aurait pu tenter de s'interposer. Mais quelque chose me dit que le solide défenseur du Canadien se serait retrouvé cul par-dessus tête au lieu de faire crouler un autre adversaire.

Sur son deuxième, il a contourné le filet avant que Carey Price n'ait le temps de glisser sur sa droite pour tenter de faire l'arrêt.

Si l'on pouvait créer un moule duquel sortirait un attaquant de puissance, un vrai de vrai, c'est Jarome Iginla qu'il faudrait utiliser comme matrice.

Ce gars-là a toutes les qualités : il est gros, grand et fort. Il a une bonne tête de hockey, des épaules solides, un coeur gros comme ça, des mains agiles, comme le confirme sa 13e saison consécutive de 20 buts et des poings de fer lorsque c'est nécessaire. Le capitaine des Flames affiche d'ailleurs 10 tours du chapeau à la Gordie Howe: un but, une passe, une bagarre. Ce n'est pas rien!

Bon! Iginla vaut son poids en or comme le confirment les 7 millions $ qu'il touche cette année et les 56 millions qu'il aura empochés entre 2005 et la dernière année de son contrat l'an prochain. Mais à Calgary personne ne réclame que ce contrat soit racheté!

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer