| Commenter Commentaires (79)

Les nouveaux amis de Mme Marois

Le type d'appuis dont jouit maintenant le PQ:... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le type d'appuis dont jouit maintenant le PQ: la tradition unioniste et ses prolongements modernes dans l'ADQ.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alain Dubuc
La Presse

Depuis que la question des valeurs québécoises a fait surface dans le débat public, au printemps dernier, il est évident que l'appui à des mesures de restriction des droits religieux provient de deux catégories de citoyens bien différentes, les Québécois traditionnels attachés à leur religion et les Québécois qui défendent avec vigueur les principes de la laïcité.

Cette dichotomie, j'en ai parlé à plusieurs reprises, de façon intuitive, pour mettre en relief le double discours que le gouvernement Marois devait déployer pour réussir à rejoindre en même temps ces deux clientèles. Mais un très intéressant sondage CROP-La Presse, publié lundi, permet de raffiner cette intuition et même de la quantifier.

La maison CROP divise la population québécoise en quatre groupes en fonction de leurs attitudes vis-à-vis la charte, la religion, l'immigration. Le groupe qualifié de «catholiques pure laine», 29% de la population, et celui des «laïcs fermés», 21%, ont tendance à appuyer le projet de charte. De l'autre côté, les 21% de «laïcs ouverts» et les 29% de «croyants tolérants» ont plutôt tendance à s'y opposer.

Ce que décrit cette typologie, c'est un redéploiement de la carte idéologique du Québec, qui peut avoir des impacts importants sur les partis politiques, sur la dynamique électorale, et sur les conceptions traditionnelles qu'on se fait de la droite et de la gauche.

Selon ce sondage, l'appui pour le PLQ est à 35%, en baisse; le PQ, à 30%, est en faible hausse; la CAQ est à 21% et QS à 11%. Mais l'enquête permet de circonscrire la nature de ces appuis.

L'élément le plus significatif, c'est la transformation de la clientèle du Parti québécois. Le PQ, on s'en doute, domine dans les deux groupes favorables à la charte, recueillant 47% des appuis des «catholiques pure laine», et 38% des «laïcs fermés». Mais il y a une conséquence: 48% des électeurs du PQ, pratiquement la moitié, se concentrent chez ces catholiques traditionnels. Autrement dit, la principale base électorale du PQ se recrute maintenant chez des Québécois moins urbains, moins scolarisés et qui, dans une proportion de 74%, ont une perception négative de l'immigration.

Le PQ a toujours été une coalition, qui regroupait des Québécois de divers horizons réunis par l'objectif commun de la souveraineté. Le fait que le projet souverainiste, en hibernation, ne puisse plus jouer son rôle de trait d'union, modifie la composition du parti et ses stratégies.

On a souvent dit que le projet de charte ferait retourner René Lévesque dans sa tombe. En fait, l'image n'est plus appropriée, parce que, progressivement, le Parti québécois a délaissé son héritage. Le type d'appuis dont jouit maintenant le PQ suggère une autre filiation, celle de la tradition unioniste et ses prolongements modernes dans l'ADQ.

Le ministre Jean-François Lisée, dont les thèses sur l'affirmation du «nous» sont à l'origine du projet de charte, a noté, avec une manifeste satisfaction, que le projet de charte des valeurs recueillait 42% d'appuis au Canada.

Dans le sondage de Forum Research auquel il fait référence, le 42% décrit l'appui dans l'ensemble du Canada, y compris au Québec. Pour les neuf provinces du Canada anglais, le taux d'approbation est plus bas, à 37%. Sauf, il faut le noter, dans le cas des électeurs du Parti conservateur, d'accord avec la charte dans une proportion de 49%.

Quand on sait le nombre de fois où le gouvernement Marois a pu dire et répéter que les valeurs incarnées par le gouvernement Harper étaient incompatibles avec celles du Québec, cet enthousiasme spontané de la base conservatrice canadienne devrait inquiéter le ministre Lisée plutôt que le réjouir.

Partager

publicité

Commentaires (79)
    • @magano "Je regrette mais on enlève pas de droit a personne ils arrivent avec " leurs droits" ce qui n'est pas pareille, faudrait penser que nous aussi on en a des "droits". Comme vous dites quand deux cultures se rencontrent , justement ( ils faut mettre des règles) c'est ce que le gouvernement essaie de faire."
      Non, ils n'arrivent pas avec leurs droits car une majorité parmi eux n'avaient que des contraintes et des obligations... c'est d'ailleurs ce qu'ils ont fuit. Les seules règles à imposer est qu'ici, la liberté, le respect, l'égalité homme/femme existent. Si on veut s'identifier au paillasson, il faut accepter que certains aient le goût de s'y essuyer les pieds. Certains accommodements "raisonnables" glorifiait beaucoup plus l'attitude de paillasson que la fierté nationale. À qui la faute???
      S'il nos invités veulent entretenir leur MAL ÊTRE, ils ont toujours la possibilité de retourner d'où ils sont venus... ce serait assuré! L'AUSTRALIE a été claire sur ses valeurs et elle s'est prononcée en ce sens. J'admire ce peuple de conviction et d'affirmation.

    • Une petite pensée pour Anne-Marie Desloges, assassinée par des islamistes à Nairobi hier soir. Les mêmes islamistes qui défilaient dans les rues de Québec hier.
      On a assiste à une incroyable dérive de nos beaux esprits par les temps qui courent. Comment peuvent-ils appuyer le port d'un foulard qui charrie autant de haine, autant de sang, autant de mort. Comment peuvent-ils être les alliés objectifs de pareils illuminé?
      Ca me dépasse. Vraiment ca me dépasse
      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/kenya/10326076/Nairobi-shopping-mall-attacks-Canadian-diplomat-among-the-dead.html

    • @BCaron99,
      tous les politiciens que vous citez sur le multiculturalisme ne font pas un constat fondé sur une analyse quelconque, ils sollicitent un mandat auprès d'une population frileuse. Sarkozy fait ces affirmations pour se protéger du FN et empêcher l'électorat de glisser vers le FN. Angela Merkel poursuit la politique de Helmut Kohl depuis 1980. Dans le cas de l'Allemagne, cela fait trois décennies qu'ils rejettent le multiculturalisme. Durant la dernière campagne, Angela Merkel a fait un virage à 180° et prône une Allemagne d'accueil. Vos citations devraient être mise dans leur contexte historique avec la date parce que récemment, Merkel ne dit pas du tout ce que vous lui faites dire.
      Alors, ces faux constats ne sont que des déclarations partisanes pour séduire l'électorat. D'ailleurs, quelles seraient les métriques pour évaluer le succès ou l'échec du multiculturalisme?

    • Bon voilà que ce grand faiseur d'opinion (Dubuc) pousse l'audace jusqu'à déclarer que: " la principale base électorale du PQ se recrute maintenant chez des Québécois moins urbains, moins scolarisés " Il est vraiment capable de n'importe quoi pour atteindre les objectifs qu'il a.
      Ce qu'il avance revient à dire que la population de l'Ile de Montréal est en moyenne beaucoup plus scolarisée que celle des régions parce que en gros c'est comme ça que ça se présente avec le projet de charte. Dubuc lance cette affirmation / cette insulte aux québécois des régions mais n'amène rien pour appuyer ses dires. Il sème la bisbille, fait tout ce qu'il peut pour brouiller les cartes et monsieur disparait, se prépare à faire de même sur un autre sujet, il est au moins constant et prévisible, tout le monde sait qu'il attaque toujours le même groupe : le PQ


    • Pour conclure votre analyse, ceux qui sont en faveur de la charte des valeurs québécoises
      sont du groupe des moins scolarisés, des pure laine, des laïcs fermés et sont en majorité
      des partisans du Parti Québécois.
      Ceux qui sont contre la charte des valeurs québécoises sont plutôt des intellectuels,
      instruits et ayant ainsi une perception plus positive de l'immigration. Ce groupe d'élites
      formées des journalistes ?unifiés' du journal La Presse, du pontifical commissaire Charles
      Taylor et bien entendu incluant les partisans du Parti Libéral du Québec (n'est-ce pas ce
      parti sous enquêtes présentement au sujet de contributions douteuses à la caisse
      du parti ?).
      Je ne suis peut-être pas très intellectuelle mais il me reste assez de lucidité pour savoir
      lire entre les lignes. Tout comme Lord Durham, vous considérez une certaine partie des
      citoyens du Québec comme étant des ignorants, sans culture et sans histoire.
      Snobisme quand tu nous tiens...

    • M.Dubuc,
      Certains individus sont tellement imbus d'eux-mêmes qu'ils sont fiers de ceux qui les font cocus !
      Vous et Pratte devriez cesser de faire de vous-mêmes des «Doc Mailloux » de l'information; vous déshonorez tant la profession que vos confrères d'un journal qui est de plus en plus un torchon propagandiste!
      Robert Alarie

    • Je ne comprend pas... ne parle-t-on pas de de laïcité? De neutralité de l'État face aux croyances religieuses? Alors pourquoi peut-on lire plein de gens sur les blogues nous dire que l'Islam c'est mauvais, que cette religion discrimine les femmes, que des atrocités se produisent dans des pays musulmans, que cette religion envahie l'Europe, qu'il faut protéger "nos valeurs", etc...
      Mais une petite croix dans le chemisier ou un crucifix à l'Assemblée, ou même une prière avant au conseil municipal, y'a rien là. Ça c'est juste du patrimoine et de l'appartenance culturelle... belle neutralité.

    • Mr. Dubuc, vous êtes de loin mon chroniqueur favori en matières d'économie et/ou finances, mais sur ce sujet, vous faites fausse route, à mon avis. Je sais fort bien que vous n'êtes pas ce que certains appellent un "idiot utile" de la gauche bien-pensante, alors je soupçonne que votre article est doublement teinté de partisanerie... Dommage.
      Considérez-donc ceci:
      ? Angela Merkel: multiculturalism has "utterly failed"
      ? David Cameron: multiculturalism policies in the UK are a failure
      ? Nicolas Sarkozy: my answer is clear, yes, multiculturalism is a failure
      ? John Howard (Australie): nations have gone too far in accomodating Muslim minorities
      ? Maxime Verhagen (Hollande): multicultural society has failed
      Revenons maintenant au Québec:
      ? Justin Trudeau/Couillard/Mulcair/etc.: Oh! Le multiculturalisme c'est bien beau, papa Trudeau l'a dit! Ça doit être vrai!
      ? Djemila Benhabib: l'islamisation rampante (creeping sharia) est un problème grave
      ? Pauline Marois: Il faut se donner des outils pour encadrer tout ça et encharter la laïcité
      La réaction de nos journalistes, chroniqueurs, lecteurs de nouvelles:
      Mais quelle horreur! Vous, Marois et Benhabib, vous êtes des histériques, des paranos, des racistes, blah blah blah.
      Si Marois et Benhabib font fausse route, alors je suis fort heureux de faire fausse route avec elles, car nous sommes, après tout, en excellente compagnie dans la défense des valeurs libérales occidentales qui nous sont si chères.

    • Comme d'habitude, vous dites n'importe quoi, n'importe comment avec n'importe quel chiffre. C'est le B-A-BA de vos chroniques depuis des lustres. Au final. on ne comprend rien monsieur le vulgarisateur de vos valeurs.

    • @L.Moga Le problème ne se corrige peut-être pas par une charte des valeurs québécoises
      ou on s'apprête à enlever des droits à un groupe de citoyens.
      Je regrette mais on enlève pas de droit a personne ils arrivent avec " leurs droits" ce qui n'est pas pareille, faudrait penser que nous aussi on en a des "droits". Comme vous dites quand deux cultures se rencontrent , justement ( ils faut mettre des règles) c'est ce que le gouvernement essaie de faire.

    • Alain Dubuc est le larbin du PLQ. Profondément pédant, on devine la rage anti-péquiste du bonhomme dernière ses attaques contre Pauline Marois et la chartes des valeurs. Pour lui, il est impératif d'enfoncer - de force - dans la gorge des Québécois le multiculturalisme "canadian".
      Monsieur Dubuc, Le PLQ est un parti corrompu et totalement vicié. Pour vous, tous les moyens sont bons pour remettre au pouvoir la clique libéral aussi nauséabonde soit-elle.

    • Rien dans le Coran n'oblige les femmes à porter le hidjab (se couvrir la tête). Le hidjad est culturel avant tout malgré que plusieurs fanatiques religieux l'imposent (conjoint de la femme ou pas). Avec un minimum de logique, puisque le hidjab n'est pas un signe religieux mais culturel, on ne peut pas l'interdire sous le couvert de la laïcité... Le caractère culturel du hidjad a même été avancé hier soir au 24 heures en 60 minutes sur RDI par Michèle Sirois, anthropologue, spécialiste en sociologie des religions, et coordonnatrice de Coalition Laïcité Québec.
      Alors, puisque ce n'est pas religieux, comment prétendre l'abolir au nom de la laïcité? Il va falloir penser avec plus de profondeur avant d'imposer une telle mesure puisque qu'actuellement la Charte de valeurs proposée par le PQ porte atteinte aux libertés individuelles (principalement aux libertés de certains concitoyens) et ne va aucunement dans le sens de l'égalité femme-homme comme certains le prétendent. De toute façon, l'égalité est déjà couverte dans la Charte Canadienne et la Charte Québécoise.
      Par ailleurs, la laïcité renvoie au concept de l'influence de l'Église (la religion) dans les décisions politiques. Alors que Duplessis recourrait souvent au support de l'Église dans ses décisions ce n'est plus le cas. Le Gouvernement s'est affranchi de l'influence de l'Église. Alors à quoi bon brasser tout ça aujourd'hui? D'autant plus que la Conférence des Évêques s'est même prononcé hier en faveur du retrait du crucifix de l'Assemblée Nationale. Pourquoi alors le PQ veut-il l'y maintenir?
      Clairement une intiative électorale de la part du PQ qui crée un problème qui n'existe pas. Nous sommes au Québec, pas en Afghanistan, ni en Arabie Saoudite, ni là où vous voulez. Notre réalité n'est pas la même. La Charte peut facilement être interprétée comme une attaque directe contre les Musulmans résidents au Québec et qui sont citoyens québécois au même titre que les Québécois de souche...

    • Je vous prie M.Dubuc de cessez et vous et les autres de dire que René Lévesque se retournerait dans sa tombe.
      Je crois en disant une telle chose que vous croyez qu'il n'aurait pas évoluer.
      Moi je crois que René Lévesque aurait évoluer et serait aujourd'hui un homme de son temps.
      Vous si vous étiez un bon journaliste,vous ne seriez pas comme la tour de Pise.
      Vous penchez toujours du même bord sans exception.C'est pas normal.
      Ça pue la partisanerie à plein nez et ça ne fait neutre et pas du tout professionnel.

    • Tout le monde parle de respect alors qu'il doit être partagé, car si je suis ici, c'est parce que le Canada est une terre d'accueil et que je pouvais m'installer dans n'importe quelle province ( non un pays) et mes droits sont protégés par la Charte Canadienne et la charte Québécoise. J'ai été choisie pour mes diplômes et j'ai payé mon droit de sol sans mettre une croix sur mon histoire , mon passé, car je suis différente. En aucun cas, je n'admets qu'une tiers personne me dicte quoi faire surtout pas comment m'habiller!!! Prenons l'exemple d'une enseignante qui porte le foulard dans la classe et le remet lorsqu'elle accompagne les petits au parc, au cinéma, au théâtre, etc. Ridicule! C'est là qu'elle ne pourra pas cacher sa croyance, car elle est amenée à répondre aux questions de petits curieux? Le fera-t-elle ou pas? À sa place, je répondrai et je dirai toute la vérité sur cette société qui se cherche et continuera à se chercher... Revenons à l'histoire et soyons honnêtes. Les premiers habitants du Canada , du Québec, qui sont-ils? Où sont passées les femmes autochtones? Je regrette de m'être installée au Québec!!!! Le mal est fait et les Québécois m'ont montrée la porte!!!! Je serai toujours une Canadienne, mais jamais une Québécoise! Les compatriotes de toutes les communautés qui se disent musulmanes???!!! À beau mentir qui vient de loin. Ce sont des assoiffées du pouvoir! et pour faire d'un pouvoir, elles sont prêtes à mettre de côté leurs pensées et épouser celles des autres pour montrer combien elles sont libres! Il faut qu'elles comprennent qu'elles n'auront aucune promotion des Québécoises, car le jour où elles commenceront à déranger, elles prendront la porte!
      Question: Doit-on avoir un code vestimentaire dans les écoles? Plusieurs enseignantes arrivent à l'école avec des shorts, des décolletés plongeants, des piercing, etc. Est-ce acceptable?
      Mes respects!

    • Petite question avant le week end.
      À quoi servent ces organismes?
      Ils sont dirigés par les ministres selon le parti au pouvoir, alors ou est l'indépendance intellectuelle des gens dans ses organismes?
      Merci et bon weekend plusieurs ici en ont grandement besoin.

    • @magano "On en reparleras en 2023 vous allez voir que ca va avoir changer beaucoup et il va être probablement trop tard, mieux vaut agir maintenant."
      Le problème ne se corrige peut-être pas par une charte des valeurs québécoises ou on s'apprête à enlever des droits à un groupe de citoyens. Il faudrait mieux revoir les règles de l'immigration qui ne tient pas compte de nos valeurs et/ou de la capacité des immigrants à s'y adapter. Lorsque Québec accepte des gens pour partager notre vécu, en plus de la langue, la capacité de s'adapter pourrait être un critère à considérer. Quand deux cultures sont diamétralement opposées, il ne faut pas s'imaginer que le miracle de l'intégration va opérer par osmose pour aplanir les différences peut-être irréconciliables.

    • Cher Igreck 15hre 22. Tu es bien bon pour moi, hier tu me donnais des conseils concernant ma santé mentale genre va voir un psy et tu me suggère d'aller en thérapie etc. Aujourd'hui tu corrige mes fautes de francais tu es bien bon pour moi. Le sache dans le texte de ce matin était voulu je ne voulais pas te vouvoyer.
      Ensuite tu me qualifie de cheap, pas fort le dialogue chez-toi. Sache que j'ai été abonné à La Presse pendant plus de 40 ans. Ensuite il y a 50 ans j'étais camelot pour le même journal La Presse.
      Tu es fatigué de (devoir me farcir les commentaires de ceux qui dénigrent systématiquement le travail des journalistes du média) repose-toi, achète la version papier donc tu n'aura pas à te taper les commentaires de gens comme moi.
      Ma question demeure entière toi qui sait tout, peux-tu me dire cher Igreck, que pense les Dubuc, Pratte, Gagnon de la perquisition de l'UPAC, au Parti Libéral.
      Repose-toi bien.

    • Je suis écoeurée. Point final. Tous les médias qui y vont de suppositions. Je suis vraiment écoeurée. Les médias rendent ceci trop gros... quand 5 journalistes d'un même journal parle de la même affaire, de la même manière, ça me tape sur les nerfs. C'est comme l'histoire de Mégantic, ça en était pathétique. Richard Latendresse qui ne savait plus quoi inventé pour remplir le temps à la télé. Vraiment les journalistes des fois... c'est pas fort.
      GO LA CHARTE!!! Elle est à retravailler, mais en gros, c'est ce qu'on VEUT. On veut se sentir chez NOUS!
      Y'a des sauvages dans les deux camps, mais c'est pas la majorité. Et y'a ceux qui marchent la queue entre les deux jambes et qui prennent pas position. BRAVO.

    • RichardChampagne 20 septembre 2013 11h29
      «Cher igreck, merci pour vos précieux conseils, vous montré (montrez) beaucoup d'agressivité envers ceux qui ne pensent pas comme vous. Calmez-vous, inspirer (inspirez) et expirer (expirez) tout va bien allé (aller). En ce qui concerne l'article que vous me suggérer (suggérez) de lire j'ai déjà commenter (commenté), merci. En ce qui concerne votre suggestion de changer de média, sache (sachez) que j'ai mis fin à mon abonnement papier de La Presse il y a 1 an...»
      Donc si je comprends bien vous êtes encore là (dans ce blogue) uniquement parce que c'est gratuit !?! Je ne suis pas agressif mais fatigué de devoir me farcir les commentaires de ceux qui dénigrent systématiquement le travail des journalistes du média dans lequel ils naviguent. Je n'apprécie pas le contenu du «Journal de Mourial» et bien savez-vous quoi... je ne le lis pas et je ne participe pas à ses blogues... même si le geste est gratuit. Et pour votre cassette, mon grand-père disait qu'il n'y a «que les fous qui ne changent pas d'idées.» Allez, un petit effort !

    • Je me permet rarement de réagir,mais cette chicane sur la charte me hérisse un peu,Je suis pour,je suis pour parce que mes racines et mes valeurs m'ont été inculquées par mes parents qui se servaient du gros bon sen,je demeure en région les Bois-Francs et si je respecte les cultures et la pratique du culte des autres,je veux qu'on respecte les valeurs et la culture de mon pays,l'église,la mosquée,la synagogue,le vaudou,etc....reste du domaine privé et n'a rien à faire dans l'appareil de l'état et ça concerne tout le monde.Je suis pour parce que je veux que mes petits-enfants une fois adultes puissent vivre librement comme nous l'avons appris .

    • Je ne vous lis plus depuis longtemps... Quelquefois je viens faire un tour et malheureusement rien n'a changé : Je ne serai jamais d'accord avec vous. Vous me mettez les nerfs en boule et au plaisir de ne plus vous lire.

    • De gràce, peut-on arrêter de nous prendre pour des demeurés... Vous dites que vous ne remettez pas en question la compétence des femmes récemment nommées au Conseil du statut de la famme. Faux, c'est précisément ce que vous remettez en question, lorsque vous dites qu'elles sont favorables à la charte proposée. Vous nous dites qu'elles ne sont pas assez intelligentes pour se faire une opinion éclairée.

    • Les politiciens sont en train de nous rendre gaga. Allez jouer dehors en fin de semaine!
      Il ne se passe pas une journée, sans que nos médias ne parlent du Grouvernement comme d'une religion. Le Gouvernement se mêle trop de nos vies, et et beaucoup trop présent. Les politiciens prennent ce qu'il fait leur affaire des sondages, et font dire ce qui fait leur affaire aux statistiques.
      Quand l'économie va bien c'est la faute du parti au pouvoir, et quand le chômage monte, c'est la faute des marchés. Arrêtez de penser que le Gouvernement c'est l'économie. L'économie et la société c'est vous et moi. Et non pas les élus. On en est venu à penser le contraire.
      La politique et le Gouvernement prennent trop de place dans nos vies. Ils vont nous dire commencer s'habiller tantôt.... Et je leur donne la moitié de mon cheque de paie a toutes les semaines...

    • Quelle différence entre Québécois canadiens-français d'hier et «"Québécois"» d'aujourd'hui?
      Aucune, apparemment. Du moins, si l'on en juge par la pensée et le comportement des plus «"québécois"» d'entre les 'Québécois'. Qui, hier, étaient catholiques en bloc et ne voulaient rien savoir ou rien entendre parler d'autre (ce pourquoi les 'étranges' se ramassaient quasi tous chez les Anglos) ; et qui, maintenant encore, quoique devenus depuis catholaïques, ne voudraient pas davantage voir de différence ou de diversité aux endroits névralgiques de 'leur' société. Sans blague, il y a déjà eu un courant - (peut-être existe-t-il encore?) - opinant que la fonction publique québécoise devrait être réservée aux seuls 'de souche'.
      Alors, donc, derechef, quelle différence entre le Québécois d'antan et le Québécois présent?
      L'ancien Québécois était un croyant. Et l'était collectivement. Le Québécois nouveau serait non moins croyant, suivant l'affiché/publié présentement du gouvernem'man («nos valeurs on y croit»), à cette nuance près que ce serait en ses valeurs, collectives/collectivement toujours et encore, qu'il croirait.

    • M. Dubuc, vous présentez une vision d'une simplicité dérouante. Tant qu'à faire dans les "shortcut" de l'esprit parlez-nous donc des amis de M. Couillard (Arthur Porter, UPAC, etc.).
      Ah non j'oubliais, c'est de la Presse qu'il s'agit... Il n'y a pas de place pour les nuances...

    • @shadowsfall
      Message aux PQuistes: Voulez-vous bien me dire pourquoi vous continuez jour après jour à lire La Presse si vous détestez autant ses chroniqueurs ?
      Normalement un journal serait supposer de donner les deux côtés de la médaille, c'est très bizarre qu'au nombre de journalistes qu'ils ont qu'on soit tous sur le même bord. Si tu invites un Libéral chez-vous et que tu es Libéral la conversation est du même côté, ca va bien, mais si tu invites un Péquisse la conversation va être plus balancée tu vas avoir les deux côtés de la médaille,

    • Je crois que le rôle des médias et de ces journalistes d'opinion n,est pas de discréditer le projet, mais plutôt de travailler à faire le lien entre tout le monde, ce projet n,est pas final et il y a une énorme marge à être bonifié.
      Que l'on veule ou non, il est temps de remettre les pendules à l'heure et d'avoir des règles claires pour tout le monde, et ce n'est pas vrai qu'au Québec mais dans tout le Canada, votre sondage pan-canadien le prouve mais vous n'en dites mots, plutôt vous en faites une référence au conservatisme qui est bien vrai, mais les 42% en Ontario et les 50% en Alberta, il me semble que c'est une sonnette d'alarme évidente, mais vous préféré faire comme les libéraux politicailler.

    • Vouez vous la diversion des libéraux de connivence avec les médias qui se servent de Mme Miville Dechesne pour pour faire oublier les problèmes du Parti libéral.
      Les libéraux et leurs souteneurs La Presse et Radio-Canada sont fort pour protéger les libéraux .Ils couchent tous dans le même lit.Ouf! ça fait beaucoup trop de monde pour un seul lit.Ça doit pas sentir bon.

    • Qu'on le veuille ou non il y a une partie de la charte des valeurs québécoise qui passera sous une forme ou sous une autre. Est-ce plus ceci ou cela ? C'est à voir. Pour l'instant M. Dubuc ce n'est pas nécessaire de faire des spéculations. Dites-nous qu'elle est votre position exactement. Qu'est-ce que vous feriez pour faire consensus ? Il me semble que cela ferait d'avantage avancer le débat actuel. Pour ma part, je suis plutôt partisans pour l'instauration d'une charte des valeurs qui ralliera une majorité de Québécois dans son ensemble.

    • Cher igreck 09 47, merci pour vos précieux conseils, vous montré beaucoup d'agressivité envers ceux qui ne pensent pas comme vous. Calmez-vous, inspirer et expirer tout va bien allé. En ce qui concerne l'article que vous me suggérer de lire j'ai déjà commenter, merci.
      En ce qui concerne votre suggestion de changer de média, sache que j'ai mis fin à mon abonnement papier de La Presse il y a 1 an. Je ne suis pas abonné à La Presse plus non plus.
      Je vous averti d'avance si les Dubuc, Pratte et Gagnon continuent dans la même vaine dans l'édition de demain je reviens avec la même cassette.

    • Un gros merci à monsieur Dubuc pour toutes ces précisions statistiques. Cela m'éclaire et en même temps me désole. Nous traversons des jours tristes et pénibles au Québec, particulièrement pour ceux qui croient encore à la liberté et au respect de l'autre. Nous étions plus libres, selon moi, avant la Révolution tranquille, lorsque nous étions sous l'égide de l'Église catholique québécoise. S'il se trouve des libertaires au sein du P.Q., où l'on semble enclin à faire des lois à répétition qui dictent à ceux qui ne nous ressemblent pas la juste conduite morale à suivre, j'en serais très surpris. En terminant, il semblerait qu'il y ait deux phrases à l'origine d'à peu près tout antagonisme, voire de toute hostilité. La première, « c'est notre pays, à nous! » La seconde : « Notre héritage culturel passe en premier! » Comprenne qui pense.

    • Qu'est-ce qu'il y a tant à dire présentement concernant l'UPAC? Philippe Couillard a reçu la visite de l'UPAC, la nouvelle a été éventée dans La Presse en même temps que les autres journaux et média. Ensuite? Nous ne savons encore rien et nous ne saurons rien de ce que l'UPAC cherchait et si elle a trouvé ou non quelque chose avant plusieurs semaines, sinon plusieurs mois. Pour l'instant il n'y a qu'un os, pas de viande autour.
      Qu'est-ce qu'on va lire comme commentaires: «C'est des pourris!» Blablabla
      Ok, ensuite? Quelque chose d'utile? Un débat autour de quoi? Rien de démontré, personne ne sait encore ce que l'UPAC a trouvé ou pas trouvé. On émet 200 hypothèses, de la plus raisonnable à la plus farfelue et après on va prendre une bière.
      Le sujet actuel de la charte est documenté, déposé pour fins de discussion. Quand l'UPAC nous aura donné de l'information, déposé des accusations, etc. Bien, nous en discuterons de ce qui se passe dans les coulisses du PLQ.

    • Québec 2018: Un citoyen juif ultraorthodoxe se voit refuser l'obtention de son permis de conduire suite à son échec au test d'aptitude de la SAAQ, test supervisé sous l'oeil attentif d'une fonctionnaire mulsumane arborant fièrement le voile islamique.
      Bien sûr Monsieur accepte le verdict sans broncher et demande poliment à madame de bien vouloir l'informer sur les modalités de reprise de l'examen en question.
      Si vous croyez ce scénario plausible, c'est que vous vivez à Trudeauland.
      La neutralité de l'état est indispensable pour apporter une paix sociale certaine. Le plus dôle, c'est que les plus grands bénéficiaires de cette loi seront justement les croyants issuent des minorités culturelles qui choissisent d'afficher leur croyance.

    • @L.Moga
      Puisque le port du costume religieux ne concerne qu'une petite proportion de travailleurs de l'État, quel est le besoin ou l'urgence de s'attaquer à ce droit de pratiquer sa religion?
      On en reparleras en 2023 vous allez voir que ca va avoir changer beaucoup et il va être probablement trop tard, mieux vaut agir maintenant.

    • Félicitations pour vot' beau programme ! Mais il commence à être plutôt routinier.

    • Ce que je constate, dans ma propre famille d'ailleurs, c'est qu'il y a une partie de la population qui est tatouée Libérale. C'est une véritable religion léguée de génération en génération et, malheureusement, comme pour tous sujets aussi peu rationnels, il n'y a aucun sens critique. On pourrait voir un singe à la tête du parti Libéral et plusieurs voteraient pour lui!
      @ Rubuscanadensis: Vous êtes d'origine afghane et vous avez écrit ces lignes? Votre maîtrise du français est étonnante! Un vrai plaisir de vous lire! Et encore plus si vous êtes vraiment Afghan! ; )

    • Message aux PQuistes: Voulez-vous bien me dire pourquoi vous continuez jour après jour à lire La Presse si vous détestez autant ses chroniqueurs ? Contentez-vous dont d'écouter Star Académie, puis d'acheter le Journal de Montréal pour vous rappeler que le dernier album de Marie-Hélène est sortit, pour ensuite aller le chercher chez Archambault, puis d'écouter LCN pour vous faire rappeler que le dernier album de Marie-Hélène est excellent et que son dernier spectacle sera sur illico samedi prochain.
      Moi du fromage cottage, j'hais ça. Et bien devinez quoi ? J'en achète pas ! Du rap, j'hais ça. Et bien devinez quoi ? J'en écoute pas ! Le PQ ? Je suis pas capable ! Alors devinez quoi ? Je ne suis pas leur députés sur twitter pour les blaster sur tout ce qu'ils disent.
      Vous lisez des choniqueurs d'OPINION. Vous avez juste à écouter Pierre Bruneau ou Sophie Thibault si vous voulez entendre des textes neutres et sans subjectivité. Et encore là, les nouvelles arrivent d'en haut...filtrées et préformatées...Alors de la vraie subjectivité, je ne crois pas que ça existe malheureusement.
      Nicolas R.

    • Je comprends le besoin de catégoriser pour le bienfait du sondage, mais je trouve vos 4 catégories de Québécois au mieux, une sur-simplification, au pire, une déformation de la réalité.
      Dans quelle catégorie mettriez-vous les pratiquants fermes de toutes les religions autre que le catholicisme? On parle quand même ici d'énormément de gens. J'ose espérer que vous ne les mettez pas tous dans "croyants tolérants".

    • Bonjour
      en fait je crois que la grille ne correspond pas au Québec.. que je connais.. Il n'y a plus de vrais catholiques croyants, en tout cas pratiquants (et c'est cela qui fait foi de tout.. les musulmans nous le démontrent à tous les jours)
      Moi je vois essentiellement des gens très anti-religion (et j'en suis) et un autre groupe indifférents...
      Le PQ doit d'abord recruter dans ces deux groupes je crois. En région ? je ne sais pas..
      mais ce que je connais me montre peu de catholiques pratiquants et plein d'indifférents...
      D'autre part vous portez un jugement de valeur sur ces gens.. un peu de snobisme d'une certaine façon.... Il y a plus de bon sens là que vous ne le dites.
      Merci
      Pierre

    • Il faudrait peut-être souligner aux bons citoyens "contre la charte des valeurs" que la non-action est bien pire que l'action. Le PQ fait preuve de courage politique dans ce débat. Ne rien faire c'est courir vers une catastrophe anoncée. Sortez du Québec et allez voir les problèmes à Londonistan...
      Les infirmières mulsumanes ont revendiqués le port du voile, puis ensuite celui des manches longues (s'opposant ainsi aux règles élémentaires d'asepsie inhérentes à la pratique des soins infirmiers), quelle sera la prochaine revendication? Ne soigner que des hommes... Attention ça s'en vient.
      Dans un avenir pas très lointain un infirmier juif portant la kipa tentera de soigner une mulsumane voilée, j'ai bien hâte de voir la réaction de madame et de son conjoint intégriste qui s'opposent actuellement à l'interdiction du port des signes religieux par les fonctionnaires, tiendront-ils alors le même discours?
      Les fonctionnaires ne peuvent porter des symboles politiques pendant leur travail afin d'illustrer la neutralité de l'état. La même logique doit s'appliquer aux signes religieux, sinon je revendique d'arborer fièrement mon insadhérence politique pendant mes heures de travail, après tout ce sont mes valeurs....

    • Les petits soldats du P.Q. sont à l'oeuvre dans tous les journaux. Avant ils utilisaient des robots pour influencer l'opinion des lecteurs, maintenant c'est un petit groupe qui écrit sur les blogues.
      Je ne suis pas péquiste et je n'ai jamais pensé que Monsieur Lavoie du temps du PLQ était libéral, je croyais contraire. C'est tout à son honneur.
      Pour la corruption le tour du P.Q. s'en vient, la commission Charbonneau a le mandat d'investiguer les années ou le P.Q. était au pouvoir, ce n'est qu'une question de temps. Les seuls partis qui seront épargnés sont ceux qui n'ont jamais été au pouvoir.

    • Les petits soldats du P.Q. sont à l'oeuvre dans tous les journaux. Avant ils utilisaient des robots pour influencer l'opinion des lecteurs, maintenant c'est un petit groupe qui écrit sur les blogues.
      Je ne suis pas péquiste et je n'ai jamais pensé que Monsieur Lavoie du temps du PLQ était libéral, je croyais contraire. C'est tout à son honneur.
      Pour la corruption le tour du P.Q. s'en vient, la commission Charbonneau a le mandat d'investiguer les années ou le P.Q. était au pouvoir, ce n'est qu'une question de temps. Les seuls partis qui seront épargnés sont ceux qui n'ont jamais été au pouvoir.

    • Le propre d'un débat est d'analyser le sujet sous toutes ses facettes. La religion est protégée par deux chartes; canadienne et québécoise. Le point d'achoppement du projet des valeurs concerne l'interdiction du port du vêtement religieux sur son lieu de travail. Si on a jugé que le droit à la religion devait être protégé, c'est que l'on a jugé que beaucoup d'injustices étaient commises au nom de la religion. Dans la fonction publique québécoise, très peu de gens portent un signe religieux distinct: je lisais qu'à peine 2% des gens étaient concernés.
      Le costume ne n'assure pas l'égalité hommes/femmes. La preuve, nous avons ce droit à l'égalité et le salaire des femmes est encore inférieur à celui des hommes; nous connaissons aussi la brutalité conjugale dans nos rangs.
      Le costume n'assure pas la neutralité religieuse de l'État. Des gens sans tenue "ostentatoire" peuvent très bien transmettre leur idéologie. La fonction publique a l'obligation de neutralité politique et en 2012, on a vu certains enseignants afficher le carré rouge ou bloquer les porte du haut savoir sans que des conséquences s'en suivent. Certains hauts placés ont même encouragé la désobéissance civile, ce qui ne correspond certainement pas à nos valeurs québécoises. Donc! Arrêtons de nous raconter des histoires... et une obligation ne peut jamais être facultative.
      Puisque le port du costume religieux ne concerne qu'une petite proportion de travailleurs de l'État, quel est le besoin ou l'urgence de s'attaquer à ce droit de pratiquer sa religion?
      À partir du moment ou on se permet de restreindre un droit, ne doit-il pas y avoir une raison très grave pour le faire. Une vertu, une qualité morale ou intellectuelle, intangible, peut-elle occuper tout l'espace publique alors que l'obligation de gérer l'État au niveau économique, santé et éducation semble être au ralenti... ça c'est tangible!

    • Les petits soldats du P.Q. sont à l'oeuvre dans tous les journaux. Avant ils utilisaient des robots pour influencer l'opinion des lecteurs, maintenant c'est un petit groupe qui écrit sur les blogues.
      Je ne suis pas péquiste et je n'ai jamais pensé que Monsieur Lavoie du temps du PLQ était libéral, je croyais contraire. C'est tout à son honneur.
      Pour la corruption le tour du P.Q. s'en vient, la commission Charbonneau a le mandat d'investiguer les années ou le P.Q. était au pouvoir, ce n'est qu'une question de temps. Les seuls partis qui seront épargnés sont ceux qui n'ont jamais été au pouvoir.

    • @ Rubuscanadensis 20 septembre 2013 09h02
      MERCI pour ce témoignage et surtout ce message adressé aux québécois immigrants. Je vous invite à le proposer au Courrier des lecteurs de tous les quotidiens afin que plus de gens aient la chance d'en prendre connaissance. Encore une fois : bienvenue chez VOUS !

    • Bravo! Bravo! Et trois Encore! pour les culottes à Vautrin Nouvelle tendance Duplessis d'Agnelette Maltette. Les anciennes culottes british de vague rétro seraient-elles devenues la nouvelle mode à Québec par hasard? J'espère bien que La Presse va pouvoir commanditer ses belles bretelles françaises pour pas trop cher­.

    • Je suis croyant de la pire espèce pour les rédacteurs de La Presse, je suis catholique. Ce qui fait de moi un « moins urbain et moins scolarisé. » très fort en ketchup. Je suis contre le port de signes religieux chez les fonctionnaires pendant leurs heures de service. Pourquoi La Presse fait-elle la promotion de la religion chez les fonctionnaires alors qu'elle n'approuve pas les signes politiques et syndicaux ? Monsieur Dubuc me dira mais c'est la liberté de religion protégée par les Chartes. Assez intéressant de voir l'invocation des Chartes comme autrefois le décalogue. Et la liberté d'opinion est aussi protégée par les Chartes. Alors pourquoi accepter les signes religieux et pas les signes politiques ?

    • Non, mais c'est n'importe quoi! Il serait temps que la famille Desmarais se rende compte que La Presse est rendue une feuille de choux et que la servilité de ses chroniqueurs détonne sur les prétentions journalistique de ce journal. D'un autre côté, les opinions stéréotypées et alambiquées des Dubuc, Pratte, Gagnon et cie. ont exactement l'effet contraire à celui recherché. Plus vous écrivez et maquillez la réalité, plus vous renforcez mes racines nationalistes et mon désir de m'assouvir de la pensée unique des multiculturalistes et des tapis de La Presse. Au fond, continuez votre beau travail, avec vous, comme on dit, le Québec Bashing a force de loi et éveille nos identités qui étaient endormies.

    • @dcsavard le PQ a mis sur la table ce projet de charte pour qu'il y ait un débat.
      Justement a la Presse il n'y en a pas de débat,tous le monde est contre en partant,on appelle ca la Liberté de Presse, Bravo Tout un Débat

    • Extrêmement intéressant.
      On peut voir que le projet de charte est fait sur mesure pour plaire aux "catholiques pure laine". Le crucifix reste à l'AN, M. Tremblay peut continuer à faire sa prière, les exemptions fiscales aux églises ne sont pas touchées, l'interdiction de porter des symboles ostentatoires ne les touchent pas car la religion catholique ne les obligent pas à porter de tels signes, on s'en prend directement aux musulmans dont ils se méfient, et voilà que l'on veut maintenant limiter les exemptions, exemptions que ce groupe n'approuvait pas.
      Il est extrêmement dangereux de jouer une partie de la population contre l'aute pour faire des gains électoraux à court terme.

    • Ce débat autour de la charte a des visées nettement électoralistes. Certains journalistes croient que Pauline serait tentée de lancer des élections d'ici la fin de l'année.
      Eh bien, si je dois voter bientôt, ce sera pour la Coalition de Legault. Le PLQ n'a pas encore fait son ménage. Pauline est trop bassement électoraliste et tant qu'à avoir au pouvoir un PQ qui tire vers l'ADQ, j'aimerais autant avoir une CAQ qui s'éloignera forcément de l'ADQ vers le centre une fois au pouvoir.

    • @ RichardChampagne 20 septembre 2013 07h52... et les autres critiqueux du genre
      C'est quoi votre problème ? Pourriez pas changer de disque (et de média) et faire traiter votre paranoïa par un bon psy ? Voici un texte pour commencer votre thérapie :
      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal/201309/19/01-4690883-plq-parti-fragile-chef-ebranle.php

    • Curieux mais pas du tout surprenant mais ce matin que tous les journalistes sont absents.
      Vous choisissez de parler des amis de Mme Marois au lieu de nous parler de vos amis libéraux qui sont dans la M.
      Si c'était le P.Q qui était dans la mire de l'UPAC soyez assuré que toute la meute de loups ou plutôt de semblant de journalistes serait très en vues dans votre journal mais non il est aujourd'hui question de VOS amis vous les protégés le plus longtemps possible.
      Ou est le professionnalisme et la démocratie et la compétence dans votre journal Monsieur Dubuc.

    • Et place aux culottes à Vautrin de Duplessis pour amuser la Galerie une fois de plus.

    • Il est préférable que Mme Marois soit amis de gens honnêtes car on ne peut pas toujours avoir comme Couillard un Porter dans sa gang de copain

    • À noter que les punaises de lit laïcistes d'Agnelette Maltette qui ont maintenant commencé à envahir le matelas d'un CSF autrefois libre au Kébec nous ramènent définitivement à Belle époque des culottes à Vautrin de Duplessis.

    • M"Dubuc,croyez vous que Mme Miville aurait fait une sortie pareille si les 4 nouvelles femmes nommées à l'association de LA femme avaient toute été contre la charte?
      Faut pas oublier que madame vient de Radio-Canada qui est avec la Presse les ardents défenseurs du P.L.Q et que c'est Jean Charest qui l'a nommé présidente de cette association.

    • Les journalistes de la Presse, ont trouvé en la Charte un très bon filon pour combattre le PQ. Nous ne sommes quand même pas naïfs.

    • M. Dubuc, René Lévesque est mort en 1989. En 1989, les cas soulevés par Marie-Claude Lortie ce matin (voir son article ''L'égalité avant la religion'' - http://plus.lapresse.ca/screens/4b97-4e98-5239cbdb-88a3-0d66ac1c606a|_0.html) étaient inexistants.
      La pensée de René Lévesque aurait évolué. René Lévesque serait aujourd'hui en accord avec la Charte.

    • Les partis politiques évoluent et s'adaptent aux contextes. C'est la nature de la bête. Et on constate que la base du PQ est saine, alors que les libéraux sont pourris jusqu'à la moëlle.

    • dcsavard
      06h07
      d'accord avec vous pour avoir un débat. Le problème de Messieurs Pratte et Dubuc ainsi que Mme Gagnon est qu'il se lancent dans le débat à coup d'arguments vaseux, voir haineux de façon gratuite, non pas pour faire avancer le débat mais jeter leur fiel vicéral sur tout ce qui pourrais être en défaveur du PLQ.
      Relisez leurs éditoriaux du printemps érable, que de haine et d'arguments boîteux.
      Et l'UPAC chez le PLQ? Trois jours après la nouvelle, Monsieurs Dubuc relance la charte avec le présent éditorial.
      Débat vous dites?

    • Un juste retour des choses (partie 2)
      Et c'est ce qui m'amène à poser les questions suivantes : que donnons-nous en retour? Est-ce légitime de refuser de retirer un symbole religieux au travail en échange de tout ce que cette société fait pour nous?
      Certains diront : « Nous contribuons à la société en y amenant notre richesse culturelle et en participant à la vie économique ». Oui, mais est-ce assez? Est-ce assez pour s'intégrer? Et voulons-nous vraiment nous intégrer? Nos enfants, eux, le veulent.
      On vit dans une société laïque pour laquelle des Québécois se sont battus et ont fait des sacrifices. Et aujourd'hui, certains groupes aimeraient qu'on recule dans le temps. Rappelons-nous le Québec des curés, 100 % catholiques. Serions-nous reçus comme nous le sommes aujourd'hui en tant que musulmans, juifs, sikhs, ou hindous? Je me pose la question.
      Je reçois beaucoup de la société québécoise depuis que j'y vis et c'est un juste retour des choses pour moi que de faire ma part pour m'y intégrer. Un des éléments de cette intégration est de vivre et de pratiquer ma religion chez moi et dans les endroits prescrits : mosquées, églises, synagogues, temples, etc.

      La société qui nous accueille considère qu'il est favorable de retirer les symboles religieux qui nous distinguent pour faciliter la cohabitation. Je suis d'accord et je trouve cette demande légitime pour protéger les acquis de cette collectivité au niveau des droits des femmes et du droit commun.
      J'invite les immigrants, quelle que soit leur allégeance, à se mettre à la place des Québécois de souche et à considérer ce qui a été fait jusqu'ici pour ouvrir la société à la richesse des contrastes culturels en séparant l'état des religions, sans pour autant priver chacun de ses pratiques dans sa vie privée.
      La charte vise à établir les balises nécessaires pour faciliter le vivre ensemble, avant qu'il ne soit trop tard comme dans plusieurs grandes villes d'Europe.

    • Les amis (de longue date) du PLQ : L'UPAC

    • À propos de Mme Miville-Dechêne, nommée par l'ex-ministre, collègue à Radio-Canada et amie personnelle, Mme Christine Saint-Pierre, je suppose que si le Conseil du statut de la femme diminué de 4 membres avait supporté majoritairement la charte du PQ, elle aurait invoqué le parti-pris du gouvernement en ne nommant pas de nouveaux membres. Comme le disait le bon Dr Couillard cette semaine, dam if you do, dam if you don't.
      Caillou dans le soulier, pavé dans la marre, ... arrêtez... arrêtez ... Comme on dit, la cour est pleine. Mme Miville-Dechêne est seulement en mission pour le PLQ, qui finalement trouve son intérêt à surfer sur le dossier... pour faire oublier les odeurs de scandal qui s'élèvent autour de la Commission C.

    • M. Dubuc
      Je crois vraiment que vous devriez prendre un peu de recul, sinon un mois de vacance !
      Votre rage anti PQ ( et non pas anti charte ) est devenue tellement intense que vous en perdez tout jugement. Vos articles ne sont plus que des brulots anti PQ de moins en moins intéressants.
      Sans doute votre détresse est elle aggravée par les nombreux cas de corruption qui commencent à sortir à propos du PLQ.
      Un phénomène dont, pour l'instant, La Presse évite soigneusement de parlé par ailleurs.
      Je suis bien d'accord que, normalement, on tire sur le message, pas sur le messager.
      Mais étant donné la pauvreté intellectuel du message, on ne peut faire autrement que se questionner sur l'équilibre mentale et la partialité du messager.
      M. Duclos

    • Un juste retour des choses (partie 1)
      Zabi Naim D'origine afghane, l'auteur a immigré au Québec dans les années 80.

      Ma famille et moi avons fui la guerre entre les Russes et les moudjahidines en Afghanistan. Le Québec nous a accueillis, nous a enseigné sa langue, ses façons de faire et son ouverture d'esprit. Même si je suis contre le moyen par lequel la charte des valeurs québécoises a été amenée, je suis pour les principes qu'elle défend, et voici pourquoi.

      Les immigrants des pays arabo-musulmans quittent leur pays natal souvent à cause des situations politiques difficiles. Ces situations sont parfois causées par un islamisme rigide et mal interprété; c'est le cas en Iran, en Afghanistan, dans les pays du Maghreb, en Arabie saoudite.
      Certains autres immigrants, d'allégeances religieuses différentes, quittent aussi leur pays pour des raisons similaires, qu'ils soient juifs, hindous, sikhs, chrétiens orthodoxes ou autre.
      Ce que beaucoup d'immigrants issus de ces communautés oublient, c'est que le Québec nous offre : la sécurité civile, l'égalité homme-femme, l'assurance maladie, la liberté de penser et de nous exprimer, un système judiciaire digne de ce nom, la liberté de pratiques religieuses diverses, une éducation ouverte sur les différences, des services sociaux qui tiennent compte de cultures variées et beaucoup plus.
      En tant qu'immigrant, on reçoit beaucoup!

    • M.Dubuc, what about M. Couillard? Avez-vous été à la pêche avec lui vous aussi? Que pensez-vous des nouveaux amis de Monsieur Jean-Marc Fournier? J'imagine que si jamais vous écrivez concernant les perquisitions de l'UPAC chez votre parti Libéral, vous allez laisser entendre qu'ìl y aurait des fuites, ou une conspiration contre votre parti libéral, ou peut-être que le diable est Péquiste.

      A oui, les avez-vous recu, les directives de la famille Desmarais concernant ce sujet? Peut-être que vous irez à Sagar ce week-end pour recevoir votre (marching order).

    • M Dubuc jamais de toutes facons vous n admettrez un bon coup du P.Q. et celui-ci en est un bon et c est pour ca que vous vous acharmez comme d 'habitude en essayer de dénigrer ce parti. M. Dubuc votre mauvaise foi est si manifeste que vous en êtes amusant et tellement prévisible vous et M. Pratte et Mme. Gagnon même combat et même acharnement.

    • Apparemment on aurait tout près de 50 sujets de corruption à parler présentement ,
      l'espace ici ne pourrais pas suffire en ce journal M. mephistau ,
      une bonne raison pour ne pas en parler .

    • Ceux qui sont en faveur de la Charte des valeurs québécoises sont habités par des idéaux issus du conformisme.
      Ceux qui sont en défaveur de la Charte des valeurs québécoise sont habités par des idéaux issus du libéralisme jusqu'aux libertaires.

    • «Autrement dit, la principale base électorale du PQ se recrute maintenant chez des Québécois moins urbains, moins scolarisés et qui, dans une proportion de 74%, ont une perception négative de l'immigration»

      Et ils votaient pour qui avant c'est gens là ? Et avant l'ADQ ? Vous dites vraiment n'importe quoi...

    • Si vous l'avez dit précédemment, c'est que vous le saviez. Ce qui n'est pas étonnant, puisque Monsieur Parizeau l'a dit le soir du dernier Référendum... C'est bien ce qu'il a dit, n'est-ce pas, que l'argent (le PLQ) et les communautés ne nous avaient pas fait (et ne nous feraient pas) atteindre le pays tant convoité...
      Ce n'était donc qu'une question de temps pour que le mouvement indépendantiste s'ajuste à cette réalité...
      Mais bizarrement la solution a d'abord été mise de l'avant, intuitivement, par l'AdQ, ce qui complique drôlement la situation, les forces en présence étant tout à coup contraires.
      Quoi faire alors? Très simple: inventer de nouvelles catégories; publier un sondage CROP selon ces nouvelles catégories; envoyer l'Assemblée des évêques au front, la présidente du Conseil du statut de la femme, ...; et finalement envoyer Alain Dubuc nous starter tout ça.
      Les catégories de CROP ne sont que du guess what, une autre tentative de canner les indécis pour mieux les manipuler, parce que sur le continuum politique, les jeux sont faits.

    • Après 45 ans d'existence, le PQ a fait la preuve qu'il ne peut faire l'indépendance à gauche.
      Y'é à peu près temps d'essayer à droite.
      Partout en Europe la droite s'appuie sur le nationalisme. Ici, depuis 45 ans, c'est le monde à l'envers.
      La droite québécoise, incarnée par le PLQ (et le PC au fédéral) est anti-nationaliste alors que la gauche, incarnée par le PQ et QS, est nationaliste. C'est le monde à l'envers qui est en train de se normaliser avec le nouveau réalignement.
      Pour rassembler une majorité de Québécois et faire l'indépendance, faut un discours nationaliste, un discours de droite. Un discours rassembleur avec un ennemi bien identifié. Les sondages nous le disent, gros comme ca.

    • La lente et tranquille "frontnationalisation" du PQ; c'est ça qui fait que René Lévesque se retourne dans sa tombe.

    • C'est pas compliqué avec vous. Tout ce que le PQ fait, est mauvais et cela dans tous les domaines, économie, environnement, santé, culture, météo, tempêtes de neige, tornades, etc. Vous devriez écrire une dernière chronique, prendre votre retraite dorée grâce à Gesca, qui a transformé votre pensée complètement depuis le début de votre carrière et faire publier la même chronique pendant des années. Mais, demeurez à Montréal, parce qu'en dehors de Montréal, selon vous, les gens sont moins scolarisés. Je n'ai pas voté PQ depuis longtemps mais vous êtes en train de me convaincre de le faire la prochaine fois.
      Oseriez-vous faire publier une de vos premières chroniques où vous remettiez en question l'ordre des choses et la justice sociale?

    • Quelle science d'analyse , Mme. Marois s'exprime à tous les Québécois ! C'est la diversité et son discours s'adresse au divers groupes , le fait étant que dans chaque groupe ,certaine valeurs dominent plus que d'autres , elle doit donc s'adresser à ceux-ci de la manière adéquates en expliquant ce qui peut être acceptable selon les valeurs de chaque groupe ( rassembleur ) . Elle cherche ce qui est commun à chaque groupe , pour l'inclure dans la charte . Elle ne cherche pas à inclure ce qui divise , voila pourquoi il y a une DISCUSSION présentement , un projet de société quoi ! Mais en même temps , elle doit garder les pendules à l'heure , étant donné que certains essayes de faire croire que l'heure est différente selon la région , ce qui est une fausseté , que se soit une montre ou un cadran ou une horloge , elle doit constamment rappeller que peut importe le genre , que l'heure est la même partout au Québec . Certain journaliste essayes d'affirmer le contraire , malheureusement , certain que si vous êtes en Alberta ou au Manitoba , l'heure ne seras pas la même .Ce n'est pas parce que étant en région , que de dire que l'heure est moins bonne et que le type d'accessoire qui indique l'heure est plus ou moins bons parce que il se trouve en région.
      Peut importe ou l'on se trouve en région ,ou quel que soit la région
      quel que sois l'accessoire qui vas l'heure , l'heure doit être la même partout ,
      cependant , on ne se serviras d'une horloge grand-père pour indiquer l'heure dans un bureau de Mairie , alors qu' es ce qui est acceptable pour un bureau ou dans un restaurant .Imaginer une horloge grand père en ces endroits . Vous en faites un discours de politique Monsieur et vous induisez une partis de la population en erreur ,Comprenez que la supposé division viens de là .De la fausseté de certaine affirmation , qui n'ont aucun rapport .

    • @dcsavard
      Et le sujet de l'heure c'est quoi?
      Qu'est-ce qui ferait qu'on serait un pays non-démocratique?
      "On a souvent dit que le projet de charte ferait retourner René Lévesque dans sa tombe. "
      Tiré du texte de Dubuc.
      Tient donc. M'est d'avis que c'est pas ça qui le ferait retourner dans sa tombe.
      M'est d'avis que Lévesque capoterait pas mal plus sur certaines choses plus importantes, comme une vice-première ministre dans le collimateur des policiers pour corruption.
      Dormez bien monsieur Savard.
      Ou comme le diraient si bien les éditorialistes de La Presse; changeons de sujet et n'en parlons plus.

    • @mephistau,
      le PQ a mis sur la table ce projet de charte pour qu'il y ait un débat. C'est ce que font les éditorialistes et chroniqueurs, ils débattent de ce que le PQ lui-même a mis sur la table dans ce but précis. Vous êtes assez mal venu de venir ensuite reprocher aux chroniqueurs et éditorialistes d'en débattre. Le PQ en fait un enjeu crucial, même si c'est très discutable, alors il est plus que normal que ce soit au centre des débats.
      Ça ne fait pas votre affaire? Il y a d'autres pages dans le journal et d'autres journaux.

    • Lu en diagonale.
      Ma question: et si le PQ était corrompu, vous en parleriez, hein?
      La corruption du PQ ce serait important, non?
      Je suis d'accord, la corruption de n'importe quel parti politique est la BASE selon laquelle on peut dire que toutes les décisions sont nulles.
      Et vous parlez de quoi?
      Hmm.
      Le silence est d'or, mais il veut encore dire plus encore venant de chroniqueurs et d'éditorialistes.
      Le silence sur certains sujets.

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer