Puvirnituq se mobilise contre le cancer

« Cette municipalité d'environ 1700 habitants a réussi, depuis... (Photo Christopher Fletcher)

Agrandir

« Cette municipalité d'environ 1700 habitants a réussi, depuis décembre dernier, à amasser une somme qui dépasse 40 000 $ et qui sera remise à la Société canadienne du cancer », écrivent les auteurs à propos de Puvirnituk.

Photo Christopher Fletcher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mylène Riva, Christopher Fletcher*

Nous vous faisons part d'une bonne semaine dans la vie d'une communauté qui est proactive pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens, mais aussi celle de tous les Canadiens.

Nous sommes à Puvirnituq, municipalité nordique du Nunavik. Au début juin, la mobilisation communautaire a culminé pour faire du Relais pour la vie un succès.

Le Relais pour la vie est une initiative de la Société canadienne du cancer visant à amasser des fonds afin de contribuer à la recherche et appuyer les personnes luttant contre la maladie. Le cancer touche de nombreux Nunavimmiuts (Inuits du Nunavik) et Qallunaats (Blancs).

Dans la maison de la famille, ça bourdonnait d'activités.

Une journée de préparation a été nécessaire pour offrir un souper traditionnel aux survivants de la maladie.

Toute la semaine, plusieurs bénévoles, jeunes et aînés, ont mis la main à la pâte (littéralement !) pour préparer banniques, desserts et pains devant être vendus aux visiteurs de passage, ou à la Coop, afin d'amasser des fonds. Diverses campagnes de financement se sont également déroulées dans toute la communauté.

Sur le terrain de baseball, des charpentiers se sont activés à monter une scène pour les artistes de la région devant animer la marche nocturne. Lors de cette marche, des lampions ont été allumés et des équipes ont marché de 19 h à 7 h pour commémorer ceux ayant succombé au cancer et honorer ceux qui se battent contre la maladie. Rappelons qu'à ce temps-ci de l'année, les nuits sont très courtes, voire inexistantes.

Tous ces efforts ne sont que la pointe de l'iceberg, puisque cela fait déjà des semaines, voire des mois que la communauté s'active, sous l'initiative de la maison de la famille, à amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer.

PILIER DE LA COMMUNAUTÉ

Cette maison de la famille, c'est un pilier de la communauté, un lieu qui n'aspire qu'à améliorer la vie des Puvirnitumiuts. Cette fois-ci, l'effort dépasse les frontières du Nunavik puisque tous les fonds vont à la Société canadienne du cancer.

Les succès des communautés du Sud dans le cadre du Relais pour la vie sont souvent soulignés dans les médias, mais ceux du Nord restent oubliés. Pourtant, la contribution de Puvirnituq est magistrale. Cette municipalité d'environ 1700 habitants a réussi, depuis décembre dernier, à amasser une somme qui dépasse 40 000 $ et qui sera remise à la Société.

Bien que l'argent soit important, c'est la mobilisation sur le plan communautaire qui est remarquable.

Nous trouvons malheureux que la majorité de ce qui est rapporté dans les médias concernant le Grand Nord décrit des situations difficiles qui certes existent, mais qui ne représentent qu'une dimension de la vie nordique.

La joie quotidienne ne fait pas la une souvent.

Cette semaine à Puvirnituq nous a rappelé que la beauté émerge de la souffrance et la communauté peut se rallier autour des problèmes qui touchent toutes les familles. C'est inspirant de voir qu'une petite municipalité aux prises avec diverses souffrances contribue à améliorer la qualité de vie non seulement des membres de sa communauté, mais aussi de tous les Canadiens.

*Respectivement professeure adjointe et professeur titulaire, département de médecine sociale et préventive, Axe santé des populations et pratiques optimales en santé du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer