Thor - Ragnarok: l'improbable rencontre entre Thor et Taika

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le réalisateur de Thor - Ragnarok, Taika Waititi, est, pour ainsi dire, inconnu. Il est un comédien respecté chez lui, en Nouvelle-Zélande, et son court métrage Two Cars, One Night a été nommé aux Oscars en 2004, mais personne ne s'attendait à ce qu'il réalise un film de l'énorme et très lucratif Marvel Cinematic Universe. C'est justement parce qu'ils désiraient une perspective nouvelle que les producteurs des Avengers ont fait appel au cinéaste de 42 ans. La Presse lui a demandé de parler de quatre aspects uniques de son premier film hollywoodien.

Thor et Hulk, colocs

Dans Ragnarok, Thor retrouve Hulk sur la planète Sakaar, où il est devenu un gladiateur adoré par des milliers de gens. Cependant, sa forme humaine, Bruce Banner, a complètement été engloutie par le géant vert. Ainsi, Hulk a commencé à évoluer: il parle et contrôle ses émotions comme un enfant de 3 ans. «Puisqu'il est sous cette forme depuis deux ans, il n'est plus constamment fou et destructeur. Il est mieux dans sa peau, explique Taika Waititi. Lorsque Thor arrive, il reconnaît son ami Banner enfoui dans Hulk et le film devient un genre de buddy comedy.» Hulk fait toutefois la vie dure au dieu du tonnerre, qui tente de le convaincre de l'aider dans sa quête. «Thor réalise aussi qu'il doit s'occuper de Hulk d'une certaine façon, puisque même s'il croit qu'il est bien sur Sakaar, il est encore trop "jeune" pour comprendre qu'il se fait exploiter», ajoute le réalisateur.

Karl Urban et Cate Blanchett dans Thor - Ragnarok... (Photo fournie par Marvel Studios) - image 2.0

Agrandir

Karl Urban et Cate Blanchett dans Thor - Ragnarok

Photo fournie par Marvel Studios

Hela et Cate n'ont plus rien à prouver

«Hela est une guerrière très expérimentée. Elle a tout vu, elle a remporté plein de batailles, elle n'a donc plus rien à prouver. Elle possède une grande confiance et a la capacité d'accomplir exactement ce qu'elle désire. C'est aussi de cette façon que je vois Cate Blanchett en tant qu'actrice, explique Waititi. Elle a remporté plusieurs prix, elle a joué tous les rôles et n'a plus rien à prouver non plus. J'aime le calme qu'elle apporte au film. Le contraste entre son personnage et ceux très instables de [Jeff] Goldbum, Chris [Hemsworth], Mark [Ruffalo] et Tessa [Thompson] est intéressant et fait du bien.»

Une comédie de couleurs

Les mondes explorés dans les deux Guardians of the Galaxy étaient déjà très colorés, comiques et étranges. Pour Thor - Ragnarok, Taika Waititi voulait que ce soit «encore plus exagéré et volontairement quétaine». «L'humour, les créatures bizarres et les décors sont tellement surréalistes qu'ils suppriment toute tension possible. C'est une particularité de mes films et on l'a exploitée au point où on voulait que les gens croient que le film a été fait par une bande d'enfants», explique le cinéaste. L'oeuvre de l'artiste Jack Kirby, cocréateur de Thor, Hulk, Captain America et plusieurs autres, a beaucoup influencé l'esthétique du film. «C'est le king et le design rétro-futuriste du film lui est grandement attribuable.»

Chris Hemsworth et Hulk dans Thor - Ragnarok... (Photo fournie par Marvel Studios) - image 3.0

Agrandir

Chris Hemsworth et Hulk dans Thor - Ragnarok

Photo fournie par Marvel Studios

Led Zeppelin chante Ragnarok

Immigrant Song de Led Zeppelin peut être entendu dans la bande-annonce et quelques fois durant le film. Le légendaire groupe britannique permet rarement que ses chansons soient utilisées dans un film. Comment ses membres ont-ils été convaincus? «On leur a montré les scènes dans lesquelles on voulait jouer la chanson et on leur a expliqué à quel point elle était parfaite pour l'ambiance qu'on voulait créer: elle a une sonorité nordique, elle parle du marteau des dieux, de mythologie scandinave... et ils ont accepté, résume Waititi. Contrairement aux Guardians, qui avaient un mixtape complet de vieux classiques, on voulait une seule chanson qui cadrait parfaitement avec le monde qu'on voulait créer.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer