Patrick Péris à l'écoute des jeunes Montréalais

Le réalisateur Patrick Péris est allé à la rencontre... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Le réalisateur Patrick Péris est allé à la rencontre de 80 jeunes Montréalais pour parler de leur vision du monde, de leurs désirs et de leurs plans pour améliorer la vie dans la métropole.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comment mieux communiquer avec nos élus? Comment réduire la pollution? Comment diminuer la pauvreté? Ces questions, de jeunes Montréalais y répondent dans le documentaire Droit de parole: notre futur collectif selon la jeune génération, réalisé par Patrick Péris, qui est présenté ce soir à l'hôtel de ville de Montréal. Entrevue avec le cinéaste.

Le projet

«Ce projet [part] d'une grande curiosité. L'objectif ultime était de comprendre cette génération, [ceux qui sont] âgés de 7 à 17 ans, qui sont nés avec la technologie», indique Patrick Péris. Dans le documentaire, ces jeunes nous font découvrir leur vision, leurs désirs, leurs souhaits et leurs plans pour améliorer la vie dans la métropole. Le souhait du cinéaste, qui a interviewé plus de 80 jeunes Montréalais, était de montrer la vision des jeunes «qui ne sont pas encore mouillés dans la société».

La pollution

Même si la démocratie est le thème principal du documentaire, les jeunes discutent de plusieurs sujets, dont la pollution, qui les inquiète vraiment. Pour combattre ce problème, les participants souhaitent que l'on mise sur la bioélectricité et sur des jardins sur les toits, par exemple. Même si certaines de ces propositions sont plutôt utopiques, ces jeunes rêvent manifestement d'un monde meilleur et ne s'en gênent pas. Ils espèrent que dans 25 ans, la pollution sera absente, que l'économie sera devenue un outil de coopération, que les produits montréalais domineront le marché local, et ainsi de suite. À travers ces portraits, on apprend à connaître une génération érudite. «J'ai beaucoup d'espoir. Je trouve [ces jeunes] inspirants, très inspirants», indique le réalisateur.

Le bien-être

Dans le documentaire, les jeunes font partager leur amour pour Montréal. On y découvre les endroits et organisations qu'ils aiment comme les piscines, les parcs, le Stade olympique et, bien sûr, le Canadien de Montréal! La diversité culturelle est également importante pour ces jeunes Montréalais. Ils souhaitent que Montréal soit une ville où les préjugés, la discrimination, le racisme et le sexisme sont absents. L'intimidation les inquiète également. «Le sentiment général sur [l'intimidation] est plutôt négatif... Beaucoup de gens pensent que ça va empirer», explique le cinéaste.

La technologie

Les jeunes ne sont pas indifférents à l'itinérance et à la pauvreté. Ils souhaitent une société plus égalitaire. «Une jeune fille propose que les riches donnent leur argent aux pauvres... Ça revient comme idée», indique Patrick Péris. Même si ces jeunes sont nés dans l'ère numérique, on découvre que le contact humain reste important pour eux. D'ailleurs, les participants parlent de politique et proposent des solutions pour améliorer la vie démocratique.

À l'hôtel de ville de Montréal, ce soir à 19 h. Entrée libre.

Qui est Patrick Péris?

Réalisateur autodidacte, Patrick Péris a signé un grand nombre de courts métrages, de films d'animation et de vidéoclips. Cette année, son court métrage d'animation Nadine, destiné à un public jeunesse, se balade dans les festivals à l'international. Récemment, il a travaillé sur une série de portraits d'artistes qui fait le tour du monde. En 2008, son clip pour L'éphémère d'Alexandre Désilets a été en lice dans la catégorie du vidéoclip de l'année à l'ADISQ.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer