Charlotte Rampling: une star malgré elle

Charlotte Rampling a été sacrée meilleure actrice à... (PHOTO CLEMENS BILAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Charlotte Rampling a été sacrée meilleure actrice à la cérémonie des Prix du cinéma européen, tenue en décembre. Cette semaine, elle a obtenu une première nomination aux Oscars en carrière.

PHOTO CLEMENS BILAN, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PARIS) Sa composition dans le drame intimiste 45 Years lui vaut une toute première invitation au grand bal des Oscars. Comptant maintenant une cinquantaine d'années de carrière, Charlotte Rampling poursuit toujours sa propre trajectoire. À sa façon.

Le film 45 Years raconte l'histoire d'un couple d’âge... (PHOTO FOURNIE PAR AGATHA A. NITECKA, ASSOCIATED PRESS) - image 1.0

Agrandir

Le film 45 Years raconte l'histoire d'un couple d’âge mûr (interprété par Tom Courtenay et Charlotte Rampling), dont les certitudes sont soudain remises en question, à l’aube des célébrations de son 45e anniversaire de mariage.

PHOTO FOURNIE PAR AGATHA A. NITECKA, ASSOCIATED PRESS

Lors de la présentation de 45 Years en primeur mondiale au Festival de Berlin l'an dernier, Charlotte Rampling a bien senti qu'il se passait quelque chose de particulier. Comme un frisson. Les spectateurs ont immédiatement été interpellés par l'histoire de ce couple d'âge mûr, dont les certitudes sont soudain remises en question, à l'aube des célébrations de son 45e anniversaire de mariage.

« On ne savait pas trop ce qui se passait, rappelle l'actrice lors d'une interview accordée à La Presse mercredi. Mais ce sentiment s'est ensuite propagé. Partout où 45 Years est présenté, l'accueil est unanime, autant auprès du public que de la critique. Je n'avais jamais vécu cela avec un film auparavant ! Les gens sont fascinés, parfois choqués, et ils entrent complètement dans cette histoire, pourtant pas particulièrement facile. Tout passe par l'intériorité des personnages. »

Le prix d'interprétation féminine de la Berlinale lui a été remis. Tom Courtenay, son partenaire de jeu, a reçu le même laurier du côté masculin. Depuis ce sacre, le nom de Charlotte Rampling circule dans tous les jurys.

Elle fut en outre sacrée meilleure actrice à la cérémonie des Prix du cinéma européen, tenue en décembre. De nombreuses associations de critiques américains l'ont aussi plébiscitée.

Consécration ultime, elle fut hier sélectionnée aux Oscars dans la catégorie de la meilleure actrice. Les autres prétendantes à la statuette dorée sont Cate Blanchett, Brie Larson, Jennifer Lawrence et Saoirse Ronan.

UNE VRAIE DÉMARCHE

Cette reconnaissance, bien sûr, la ravit. Mais « la plus française des actrices britanniques » (un titre qu'elle partage avec Jane Birkin et Kristin Scott Thomas) n'a jamais exercé ce métier pour les honneurs. Révélée au cinéma dans les années 60, grâce à des films comme The Knack... and How to Get It ! (Richard Lester) et Les damnés (Luchino Visconti), Charlotte Rampling estime avoir entrepris sa vraie démarche de comédienne grâce à Portier de nuit (Liliana Cavani).

Au fil des décennies, l'actrice a partagé une vraie communauté d'esprit avec le cinéma d'auteur. Elle n'hésite jamais à prêter son talent à des oeuvres plus singulières ou plus fragiles.

« Je n'ai jamais eu l'ambition de devenir une grande star à Hollywood, explique-t-elle. Je préférais plutôt me lancer dans une recherche intérieure, qui m'était propre, en trouvant des histoires qui correspondaient à cette démarche. Je ne pourrai jamais en voir le bout, en fait. C'est l'histoire d'une vie. »

«C'est intéressant d'essayer d'aller jusqu'au bout en faisant du cinéma. C'est une très grande chance.»

L'actrice Charlotte Rampling

Quand il a pressenti l'actrice, le cinéaste britannique Andrew Haigh, connu notamment pour avoir produit et réalisé la série télé Looking, a cru bon de joindre au scénario de 45 Years une copie de Week-end, son précédent long métrage. Il a bien fait.

« J'avoue que ça m'a beaucoup aidée, confie l'actrice. Je pouvais ainsi voir quel angle le cinéaste pouvait emprunter. C'est important, car cette histoire est quand même fragile. Tout se passe dans les silences, dans les regards. Un sujet aussi difficile doit être bien traité. Cela dit, j'accepte volontiers ce genre de défi parce que c'est ce que j'ai recherché tout au long de ma carrière. Des films un peu comme ça, plus expérimentaux, qui osent emprunter des chemins différents. »

RETOUR AUX SOURCES

Partageant sa vie entre la France et son pays d'origine, Charlotte Rampling a surtout travaillé au Royaume-Uni au cours des trois dernières années.

« Ça me fait beaucoup de bien, dit-elle. Cela n'est pourtant pas volontaire ou conscient. Mais ça l'est peut-être aussi. On ne sait pas toujours pourquoi la vie vous mène là où elle vous mène. Mais le fait est que j'ai un peu l'impression d'un retour aux sources. Je retrouve mes racines. Et c'est bien. »

45 Years prend l'affiche le 22 janvier en version originale anglaise.

Charlotte Rampling en 5 films

Portier de nuit

(Liliana Cavani, 1971)

« Un sujet extrêmement fort et douloureux. J'avais la conscience de pouvoir apporter quelque chose, même si je ne savais pas vraiment quoi à l'époque. »

Stardust Memories 

(Woody Allen, 1980)

Ce film révèle Charlotte Rampling au public américain. Mais l'actrice préférera poursuivre sa carrière en Europe.

Max, mon amour 

(Nagisa Oshima, 1986)

Attirée par les univers singuliers, l'actrice n'hésite pas à interpréter une femme entretenant une liaison extraconjugale avec un... singe.

Sous le sable 

(François Ozon, 2000)

Après quelques années plus creuses, Charlotte Rampling fait un retour éblouissant dans le rôle d'une femme qui refuse d'accepter la disparition de son mari.

Melancholia 

(Lars von Trier, 2011)

Dans ce film, dans lequel elle joue le rôle de la mère des soeurs qu'interprètent Charlotte Gainsbourg et Kirsten Dunst, Charlotte Rampling livre une scène d'anthologie.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer