Nightcrawler: Rene Russo, de peur et de désespoir

Rene Russo et Dan Gilroy... (Photo: AP)

Agrandir

Rene Russo et Dan Gilroy

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sonia Sarfati
La Presse

Dan Gilroy a écrit le personnage de Nina pour sa femme Rene Russo. Que l'on a peu vue à l'écran ces dernières années, bien qu'elle soit toujours spectaculaire à 60 ans. Assez pour incarner une déesse, Frigga, dans Thor. Nightcrawler annonce-t-il son retour? «Je ne crois pas. On m'offre peu de rôles assez intéressants pour me pousser à sortir du lit», plaisantait-elle lors de son entretien avec La Presse.

Heureusement, il y a eu cette Nina, productrice de nouvelles qui a fait carrière devant la caméra et est maintenant, âge «oblige», reléguée aux coulisses. Les tripes nouées par la peur d'être poussée au bas de l'échelle du pouvoir dont elle a autrefois occupé les échelons supérieurs, elle est prête à tout pour éviter la chute. «Sa peur et son désespoir, je les connais, assure l'actrice. Je n'ai pas eu à creuser très loin pour les trouver.»

Elle fait référence à son enfance. Sa mère était barmaid et elle a grandi dans un environnement extrêmement pauvre «dont les pères étaient absents et où les enfants s'élevaient seuls». Elle a abandonné l'école quand elle avait 14 ans pour travailler dans une usine de lunettes. Elle avait 18 ans quand, lors d'un concert des Rolling Stones, elle a été remarquée par un agent d'artistes. Ainsi a commencé sa carrière de mannequin, métier qu'elle a pratiqué jusqu'à 30 ans. Avant de fermer cette porte, âge oblige (bonjour Nina!). Et de devenir la grande actrice que l'on sait.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer