À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      Jean-Paul Belmondo quitte sa compagne

      Barbara Gandolfi et Jean-Paul Belmondo au Festival de... (Photo: archives Reuters)

      Agrandir

      Barbara Gandolfi et Jean-Paul Belmondo au Festival de Cannes en mai 2011.

      Photo: archives Reuters

      Partager

      Agence France-Presse
      Paris

      L'acteur français Jean-Paul Belmondo a décidé de quitter sa compagne belge Barbara Gandolfi, a annoncé lundi à l'AFP l'avocat de l'acteur Maître Michel Godest.

      «Jean-Paul Belmondo est venu me voir en tant qu'ami et en tant qu'avocat. Il a indiqué à l'ami qu'après avoir passé de belles années avec Barbara Gandolfi, il la quittait maintenant», a indiqué Me Godest dans un communiqué à l'AFP.

      «Je sais très bien ce qui s'est passé et j'ai donné raison à Jean-Paul de mettre fin à cette aventure. Jean-Paul a toujours mené sa vie privée comme il l'entendait», a précisé Me Godest.

      «Il y a des procédés que Belmondo et son avocat ne peuvent accepter», a ajouté Me Godest, qui n'a pas souhaité préciser ses craintes et celles de l'acteur.

      Barbara Gandolfi, 37 ans, a été entendue plusieurs fois par les justices belge et française dans le cadre d'une enquête financière la concernant ainsi que son ex-mari.

      Jean-Paul Belmondo avait lui-même été entendu à propos d'un prêt de 200 000 euros que l'acteur aurait pu consentir à la jeune femme, ex-modèle de Playboy, qu'il a rencontrée en juin 2008 dans un restaurant de la Côte d'Azur.

      Dès 2009, le parquet de Bruges s'est intéressé à des flux financiers présumés suspects sur les comptes des sociétés de l'ex-mari de Mme Gandolfi, à Dubaï notamment. Les enquêteurs belges ont soupçonné aussi Barbara Gandolfi d'avoir utilisé M. Belmondo pour lui soutirer de l'argent.

      À plusieurs reprises, Jean-Paul Belmondo avait à l'époque estimé qu'il n'y avait «pas d'affaire» et qu'«il n'avait rien à reprocher» à la jeune femme.

      Partager

      publicité

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      publicité

      Autres contenus populaires

      image title
      Fermer