Johnny Hallyday: le chanteur qui faisait du cinéma

Claude Lelouch discute avec le chanteur et acteur... (photo fournie par les films 13)

Agrandir

Claude Lelouch discute avec le chanteur et acteur sur le plateau de Salaud, on t'aime.

photo fournie par les films 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si l'histoire retiendra davantage l'idole de la chanson que l'acteur, le cinéma a toujours fait partie du parcours de Johnny Hallyday.

Dans les années 60, le grand écran a même contribué à l'émergence de la rock star, un peu comme il l'a fait pour Elvis Presley en Amérique. D'où viens-tu Johnny?, par exemple, est un film qui sert de prétexte à mettre en valeur l'idole yéyé dans un western à la française parsemé de quelques chansons, dont l'une est chantée en duo avec Sylvie Vartan. La rencontre avec Claude Lelouch, au début des années 70, sera déterminante. Même si elle ne fut pas systématique, cette collaboration s'étalera néanmoins sur 45 ans, jusqu'à Chacun sa vie. Ce film, que le réalisateur d'Un homme et une femme a lancé cette année (notamment au festival Cinemania), restera le tout dernier dans lequel Johnny Hallyday a joué.

L'aventure c'est l'aventure

Claude Lelouch (1972)

Dans ce film devenu culte, Johnny Hallyday interprète son propre rôle et est pris en otage par des ravisseurs incarnés par Lino Ventura, Jacques Brel et Charles Denner. En plus de jouer dans le film, l'idole interprète évidemment la chanson thème.

Détective

Jean-Luc Godard (1985)

Le cinéaste de la nouvelle vague avait réussi un coup éblouissant en réunissant à l'écran Nathalie Baye, Johnny Hallyday et Claude Brasseur. Au Festival de Cannes, où Détective fut présenté en compétition officielle, la présence de ces vedettes fut du plus bel effet. On ne peut toutefois pas en dire autant du film...

L'homme du train de Patrice Leconte (2002)... (photo fournie par la production) - image 2.0

Agrandir

L'homme du train de Patrice Leconte (2002)

photo fournie par la production

L'homme du train

Patrice Leconte (2002)

Après la cérémonie des Césars en 1998, Johnny Hallyday avait pris l'initiative d'aller voir Patrice Leconte, de le féliciter, et de lui taper sur l'épaule en lui disant: «Un jour, j'aimerais bien être filmé par toi.» Quatre ans plus tard, l'idole donnait la réplique à Jean Rochefort. «Le plus beau compliment qu'on puisse me faire lorsque j'incarne un personnage, c'est de dire qu'on oublie Johnny Hallyday au bout de cinq minutes», avait déclaré l'acteur au moment de la sortie du film.

Jean-Philippe

Laurent Tuel (2006)

Dans cet étonnant jeu de miroirs, Johnny Hallyday interprète un personnage portant son nom de baptême, Jean-Philippe Smet, dans un monde parallèle où Johnny Hallyday n'aurait jamais existé, au grand désespoir de l'un de ses plus fervents admirateurs, incarné par Fabrice Luchini. Quel intéressant tandem!

Rock'n roll de Guillaume Canet (2017)... (photo fournie par la production) - image 3.0

Agrandir

Rock'n roll de Guillaume Canet (2017)

photo fournie par la production

Rock'n roll

Guillaume Canet (2017)

Le dernier grand rôle qu'a campé Johnny Hallyday au cinéma remonte à il y a trois ans (Salaud, on t'aime de Claude Lelouch). L'acteur y est allé cette année de deux participations, notamment dans cette autofiction de Guillaume Canet où, une fois de plus, on lui a demandé de jouer son propre rôle. Ce fut pareil dans Chacun sa vie (Claude Lelouch), à la différence que le personnage est... double!




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer