La collection d'Audrey Hepburn rapporte 7,7 millions

Le scénario original de Breakfast at Tiffany's, qui... (PHOTO AP)

Agrandir

Le scénario original de Breakfast at Tiffany's, qui a battu un record mondial pour un script de cinéma, s'est vendu à 632 750 livres (1 060 300 $).

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Avec plus de 600 000 livres (1 million) pour le scénario de Breakfast at Tiffany's, la vente aux enchères de la collection personnelle d'Audrey Hepburn a rapporté 4,6 millions de livres (7,7 millions) mercredi à Londres, a annoncé Christie's.

Cette vente, décidée par les fils de l'icône hollywoodienne, va continuer via internet jusqu'au 4 octobre, après cette vente physique qui a duré environ 10 heures mercredi.

«Tout était dans le grenier de notre maison en Suisse. Ma mère n'était pas une collectionneuse, mais elle gardait certaines pièces pour des raisons sentimentales car ça lui rappelait des souvenirs», avait expliqué à l'AFP Luca Dotti, l'un des deux fils de l'actrice décédée d'un cancer en 1993 à 63 ans, avant la vente.

Au total, ce sont quelque 500 lots ayant appartenu à l'actrice britannique née en Belgique d'un père britannique banquier de profession et d'une mère membre de l'aristocratie néerlandaise qui ont été mis aux enchères.

Parmi eux, la valise avec laquelle elle aurait débarqué à Londres en 1948 pour tenter sa chance comme comédienne, ainsi que plusieurs scénarios originaux annotés de sa main, dont ceux du mythique Breakfast at Tiffany's (1961) ou encore de Charade (1963).

Mais c'est surtout la garde-robe de l'actrice, célébrée pour son élégance, qui a été au coeur de la vente, avec ses robes noires, ses ballerines multicolores, ses foulards ou ses lunettes.

L'article phare mercredi a été ce scénario original de Breakfast at Tiffany's, qui a battu un record mondial pour un script de cinéma. Estimé entre 60 000 et 90 000 livres, il s'est arraché à 632 750 livres (1 060 300 $).

Les parties du scénario concernant le rôle de Holly Golightly, joué par Audrey Hepburn, étaient marquées à l'encre turquoise utilisée par l'actrice, certains mots étant soulignés au stylo bleu ou au crayon.

Son scénario pour My Fair Lady, en 1964, s'est lui vendu 206 250 livres (345 500 $).

Le dernier lot de la journée, un bracelet Tiffany de la fin des années 80, cadeau du réalisateur Steven Spielberg, gravé de la mention «Vous êtes mon inspiration, à jamais», s'est lui vendu 332 750 livres (557 500 $), pour une estimation de départ entre 3000 et 5000 livres.

La famille de l'actrice a conservé plusieurs de ses objets personnels, dont ses prix, et notamment son Oscar, remporté en 1954 pour son rôle dans Vacances romaines.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer