Une Palme d'or mise aux enchères!

Abdellatif Kechiche (au centre)... (photo Jean-Paul Pelissier, archives reuters)

Agrandir

Abdellatif Kechiche (au centre)

photo Jean-Paul Pelissier, archives reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre ans après avoir obtenu la Palme d'or du Festival de Cannes, décernée à l'unanimité par un jury présidé par Steven Spielberg, le réalisateur de La vie d'Adèle, Abdellatif Kechiche, vend son laurier aux enchères pour financer la postproduction de son prochain film!

Selon le Hollywood Reporter, le cinéaste a dû recourir à ce moyen à cause d'une ligne de crédit abruptement bloquée par la banque devant fournir les fonds à la production.

Adapté d'un roman de François Bégaudeau, La blessure, la vraie, le projet Mektoub is Mektoub s'est transformé en diptyque dont les titres sont maintenant Les dés sont jetés et Pray for Jack.

Les deux longs métrages racontent l'été d'un adolescent de 15 ans dans les années 80. «L'un traite d'une quête de la lumière et l'autre de sa perte», a déclaré le cinéaste.

À Cannes en 2018?




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer