• Accueil > 
  • Cinéma > 
  • Nouvelles 
  • > Malaisie: le «moment gai» de La Belle et la Bête finalement pas censuré 

Malaisie: le «moment gai» de La Belle et la Bête finalement pas censuré

Belle (Emma Watson) et la Bête (Dan Stevens)... (fournie par Disney)

Agrandir

Belle (Emma Watson) et la Bête (Dan Stevens)

fournie par Disney

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kuala Lumpur

Le film La Belle et la Bête de Disney, dont un «moment gai» échaude les conservateurs malaisiens, sera finalement proposé dans ce pays à majorité musulmane sans que le passage incriminé soit coupé, a-t-on appris auprès du géant du divertissement mardi.

Le film «sortira en Malaisie le 30 mars avec un avertissement pour les moins de 13 ans, sans aucune coupure», a indiqué à l'AFP une porte-parole de Disney pour l'Asie du Sud-Est.

La chaîne Golden Screen Cinemas, qui possède une vingtaine de cinémas dans l'archipel, a annoncé sur Twitter qu'elle proposerait le long-métrage dans sa version non censurée.

Le Conseil malaisien de la censure (LPF) n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter ces décisions.

La sortie de La Belle et la Bête en Malaisie avait été reportée la semaine dernière après que la censure avait décidé d'en retirer un passage qualifié par le réalisateur Bill Condon comme «le premier moment exclusivement gai» dans l'histoire de Disney.

Disney avait fait appel de cette censure.

Selon la censure malaisienne, la séquence concernait une chanson avec le personnage Le Fou. «La manière dont il danse est... gaie, de même que le dialogue et les paroles de la chanson. Dans la même scène, il soulève sa chemise et montre un suçon sur son ventre», avait alors expliqué Abdul Halim Abdul Halim, le directeur du Conseil de la censure.

Lundi, des élus malaisiens s'étaient élevés contre cette censure, jugeant qu'elle ternissait l'image de la Malaisie, pays à majorité musulmane où l'homosexualité est illégale et passible de peines de prison.

La Belle et la Bête a également été critiqué à Singapour, pays voisin de la Malaisie, où le clergé chrétien a accusé Disney d'avoir dévié des «valeurs saines et dominantes».

La Russie a, elle, décidé d'interdire le film aux moins de 16 ans.

Malgré la controverse, La Belle et la Bête a effectué un excellent démarrage au box-office nord-américain, rapportant 174,75 millions de dollars aux États-Unis et au Canada le week-end dernier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer