Hollywood et le journalisme: de la une à l'écran

The Bling Ring de Sofia Coppola, drame. Avec... (Photo fournie par Les films Séville)

Agrandir

The Bling Ring de Sofia Coppola, drame. Avec Emma Watson, Leslie Mann, Taissa Fermiga.

Photo fournie par Les films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Le point de départ de War Dogs est un article de Guy Lawson intitulé The Stoner Arms Dealers: How Two American Kids Became Big-Time Weapon Traders, publié en 2011 dans le Rolling Stone. Ce n'est pas la première fois qu'Hollywood s'inspire du travail de journalistes. En voici quatre exemples «évidents» et quatre autres, plus surprenants.

The Bling Ring de Sofia Coppola (2013)

Avec Emma Watson, Katie Chang, Israel Broussard

Inspiré par The Suspects Wore Louboutins de Nancy Jo Sales, publié en 2010 dans Vanity Fair

Sujet: cinq adolescents obsédés par la célébrité utilisent l'internet et les médias sociaux pour traquer les déplacements des stars afin d'aller, en leur absence, dévaliser leurs demeures. Ils ont ainsi «sévi» chez Paris Hilton, Lindsay Lohan et Orlando Bloom

Argo de Ben Affleck (2012)

Avec Ben Affleck, Bryan Cranston, John Goodman

Inspiré de The Great Escape de Joshuah Bearman, publié en 2007 dans Wired

Sujet: un agent de la CIA monte un subterfuge pour libérer des diplomates américains réfugiés dans l'ambassade canadienne lors de la crise iranienne des otages, en 1979. Le film a été critiqué pour avoir minimisé le rôle des Canadiens. Ça ne l'a pas empêché de remporter l'Oscar du meilleur film.

The Insider de Michael Mann (1999)

Avec Al Pacino, Russell Crowe, Christopher Plummer

Inspiré de The Man Who Knew Too Much de Marie Brenner, publié en 1996 dans Vanity Fair 

Sujet: Jeffrey Wigand est mis à pied par Brown & Williamson Tobacco Corporation, où il était vice-président de la recherche et du développement. Il devient lanceur d'alerte et dénonce les pratiques douteuses de son ex-employeur.

Dog Day Afternoon de Sidney Lumet (1975)

Avec Al Pacino, John Cazale, James Broderick

Inspiré de The Boys in the Bank de P.F. Kluge et Thomas Moore, publié en 1972 dans Life 

Sujet: deux criminels sont assiégés par la police alors que dégénère leur tentative de braquage d'une banque. Le film a reçu six nominations aux Oscars et remporté celui du meilleur scénario.

Nicolas Cage dans Adaptation.... (PHOTO FOURNIE PAR COLUMBIA PICTURES) - image 2.0

Agrandir

Nicolas Cage dans Adaptation.

PHOTO FOURNIE PAR COLUMBIA PICTURES

Adaptation de Spike Jonze (2002)

Avec Nicolas Cage, Meryl Streep, Chris Cooper

Inspiré de The Orchid Thief de Susan Orlean, publié en 1995 dans The New Yorker 

Sujet: l'arrestation de John Laroche et d'un groupe de Séminoles qui faisait le trafic d'une espèce rare d'orchidée dans la Fakahatchee Strand Preserve, en Floride. Entre les mains du génial scénariste Charlie Kaufman, on bifurque bientôt dans la mise en abîme et l'allégorie.

The Fast and the Furious de Rob Cohen (2001)

Avec Vin Diesel, Paul Walker, Michelle Rodriguez

Inspiré de Racer X de Ken Li, publié en 1998 dans Vibe

Sujet: une incursion dans le monde illégal et underground de la course de rue. La franchise compte actuellement sept films (un huitième est prévu pour l'an prochain) qui ont rapporté près de 4 milliards au box-office.

A Nightmare on Elm Street de Wes Craven (1984)

Avec Robert Englund, John Saxon, Johnny Depp

Inspiré de trois articles publiés durant les années 70 dans le Los Angeles Times

Sujet: Il y était question de réfugiés asiatiques qui, arrivés aux États-Unis, souffraient de cauchemars à ce point terrifiants qu'ils ne voulaient plus dormir. Certains sont même morts dans leur sommeil. L'imagination de Wes Craven aidant, Freddy Krueger était né.

Saturday Night Fever de John Badham (1977)

Avec John Travolta, Karen Lynn Gorney, Donna Pescow

Inspiré de Tribal Rites of the New Saturday Night de Nik Cohn, publié en 1976 dans New York 

Sujet: Le journaliste britannique a reconnu, dans les années 90, que le contenu de l'article tenait beaucoup de la fiction, car, nouvellement arrivé aux États-Unis, il ne comprenait tout simplement pas le phénomène qu'on lui avait demandé de couvrir.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Miles Teller: avoir du chien

    Entrevues

    Miles Teller: avoir du chien

    À la journaliste de l'Esquire qui, pour «faire la conversation», notait que, selon la légende, la coupe de champagne à laquelle elle buvait... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer