Qui est la vraie Florence Foster Jenkins?

Florence Foster Jenkins s'est produite au Carnegie Hall,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Florence Foster Jenkins s'est produite au Carnegie Hall, à New York, en 1944.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Née en Pennsylvanie en 1868, Florence Foster Jenkins aurait été très bonne pianiste, n'eût été son père, qui a refusé de financer ses études. Elle s'enfuit à Philadelphie et se marie avec Frank Thornton Jenkins, qui lui refile la syphilis, et de qui elle divorcera en 1902.

Elle s'installe à New York en 1900, gagne sa vie comme professeure de piano, jusqu'à ce qu'elle hérite en 1909 de la fortune de son père, fortune qui augmentera en 1930 à la mort de sa mère.

Elle entame une relation chaste avec St Clair Bayfield, plus jeune qu'elle, qui durera 36 ans. Il est en quelque sorte son imprésario. Elle est décidée à devenir chanteuse, persuadée de son talent, mais ne se produit que devant un public trié sur le volet dans son entourage.

Selon Meryl Streep, elle est «l'ultime personnalité mondaine», mécène, philanthrope, fondatrice et membre de multiples clubs, notamment le club Verdi. L'actrice rappelle que les femmes éduquées, riches ou ambitieuses à cette époque n'avaient pas vraiment l'occasion de se faire valoir autrement que par ces clubs ou organismes de charité. 

«Elle avait de grands rêves, elle était un peu idiote, mais elle était heureuse et jouissait de la vie.»

Florence Foster Jenkins, c'est un succès «psychotronique» avant la lettre, finalement. Interprétations atroces, costumes extravagants, absence totale du sens du rythme, incapacité de tenir une note... Elle a pourtant l'audace de s'attaquer aux pièces de répertoire les plus difficiles. Elle jouit malgré tout d'une notoriété certaine dans ses propres cercles, qui déborde dans le grand public, attisé par la curiosité que suscite le personnage.

Elle accepte à l'âge de 76 ans, à la demande générale, de se produire au Carnegie Hall en 1944. Plusieurs célébrités assisteront à cette unique représentation - Cole Porter, Gian Carlo Menotti, Lily Pons, André Kostelanetz -, mais aussi, pour la première fois, de vrais critiques, qui démoliront sa performance. Deux jours plus tard, elle est terrassée par une crise cardiaque et meurt un mois plus tard.

Elle aurait déclaré: «Les gens peuvent dire que je ne sais pas chanter, mais personne ne pourra jamais dire que je n'ai pas chanté.» Encore aujourd'hui, l'un des programmes les plus demandés dans les archives du Carnegie Hall est son concert. Selon une rumeur persistante, elle aurait inspiré le dessinateur Hergé pour son personnage de la Castafiore...

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer