Les 3 p'tits cochons font du bacon!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hugo Meunier
Hugo Meunier
La Presse

Les critiques tièdes n'ont pas empêché la suite des 3 p'tits cochons de connaître un départ canon au box-office, récoltant plus d'un demi-million de dollars à son premier week-end à l'affiche et supplantant même légèrement le film original.

Le deuxième chapitre, réalisé par Jean-François Pouliot (La grande séduction), a généré des recettes totalisant 535 203 $.

En 2007, les premières aventures lubriques des trois frères avaient amassé 530 900 $ lors de leur premier week-end.

Le film, produit avec un budget d'environ 6 millions de dollars, a pris l'affiche vendredi dernier sur 85 écrans à travers la province.

L'action du film reprend cinq ans après le premier, lorsque le grand méchant loup de la tentation frappe de nouveau à la porte des p'tits cochons, personnifiés par Guillaume Lemay-Thivierge, Paul Doucet et Patrice Robitaille (en remplacement de Claude Legault). Isabel Richer et Sophie Prégent reprennent également leurs rôles.

Meilleur que les Tortues Ninja

Selon des statistiques fournies par la firme Cinéac, le démarrage des 3 p'tits cochons 2 est même nettement plus lucratif que celui du nouveau Teenage Mutant Ninja Turtles: Out of the Shadows, dont les recettes se sont élevées à 373 928 $.

Le succès de la comédie québécoise a même rivalisé avec certaines grosses sorties américaines, notamment le film familial Finding Dory (la suite de Finding Nemo), qui a fait un peu plus de 600 000 $ à son premier week-end.

Bien sûr, certaines productions hollywoodiennes de l'année, comme Captain America ou Batman v Superman: Dawn of Justice ont éclipsé les revenus du film québécois en amassant près de 2 millions chacun à leur premier week-end.

Pour ce qui est des films québécois, le dernier départ fulgurant remonte à cet hiver, avec des revenus d'environ 650 000 $ pour La guerre des tuques 3D.

Le démarrage des P'tits cochons a néanmoins surpassé celui des films Mommy (417 902 $), Le mirage (394 929 $) et 1987 (257 825 $).

Par contre, il n'a nullement menacé le champion en titre, Bon Cop, Bad Cop, qui avait cumulé des revenus de 1 438 921 $.

Dans le palmarès des films québécois les plus payants pour un premier week-end (toutes époques confondues), Les 3 p'tits cochons 2 arriverait donc au 20e rang, tout juste avant... Les 3 p'tits cochons.

__________________________________________________________________________

Source: Cinéac

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer