The Danish Girl: difficile d'habiller Eddie Redmayne en homme

Le costumier Paco Delgado est en nomination aux... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le costumier Paco Delgado est en nomination aux Oscars pour les costumes du film The Danish Girl.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sara Puig
Agence France-Presse
Los Angeles

L'acteur Eddie Redmayne vit une transformation captivante dans The Danish Girl, où il interprète la pionnière transgenre Lili Elbe pendant son changement de sexe. Pour le costumier Paco Delgado, nommé aux Oscars, «le vêtir en femme fut facile, c'est l'habiller en homme qui a été dur».

Eddie Redmayne, lauréat de l'Oscar du meilleur acteur l'an dernier et de nouveau finaliste cette année, incarne le peintre danois Einar Wegener qui a subi en 1930 la première d'une série d'opérations de changement de sexe, alors totalement expérimentales, pour vivre sa vraie identité en tant que Lili Elbe.

Lili est décédée un an après de complications post-opératoires, mais cette pionnière est restée une icône du mouvement LGBT (Lesbien, gai, bissexuel et transgenre).

«La mode est un outil très puissant pour nous exprimer et nous protéger du monde. Mais quand on parle de genre, elle est vraiment cruciale», a expliqué M. Delgado dans un entretien à l'AFP.

«On peut dire qu'on est une femme prisonnière dans un corps d'homme, ou l'inverse, mais si on ne change pas de vêtements, personne ne le voit», ajoute celui qui a collaboré avec les plus grands cinéastes.

Le costumier espagnol a notamment travaillé sur Les Misérables, ce qui lui a valu une précédente nomination aux Oscars, ou encore sur Biutiful (2010) d'Alejandro Iñárritu et La peau que j'habite (2011) de Pedro Almodovar.

La transformation physique, esthétique et mentale de Lili Elbe se traduit par l'évolution de sa garde-robe.

En homme, ses vêtements sont «rigides, les cols exagérément hauts et ils cachent le corps comme si celui-ci était une prison». Chez la femme Lili, les tissus sont «plus fluides, les couleurs plus sensuelles, les matériaux bougent et exultent la liberté», a détaillé M. Delgado.

«Je pense qu'avec Eddie nous sommes parvenus à créer une femme réelle, crédible, à peine maquillée. La peau est la sienne, il ne porte pas de prothèses de poitrine ou de hanches», fait valoir le costumier.

La transformation de Lili provoque aussi celle de sa femme Gerda - interprétée par Alicia Vikander, favorite pour l'Oscar du meilleur second rôle féminin - qui l'accompagne pendant toute sa transformation, jusqu'à sa mort. «Elle découvre la tolérance, et cela aussi se reflète sur ses vêtements».

«The Danish Girl est une ode à la liberté», «j'espère que le film a contribué à ouvrir les yeux de beaucoup de gens sur les transgenres».

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer