2016 en 16 films d'auteur

James Hyndman et Denis Côté sur le tournage... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

James Hyndman et Denis Côté sur le tournage de Boris sans Béatrice.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De Pedro Almodóvar à Xavier Dolan, de Denis Villeneuve à Emir Kusturica en passant par Martin Scorsese, Terrence Malick, Chloé Robichaud, Oliver Stone et bien d'autres, de nombreuses pointures du cinéma international proposeront une nouvelle offrande cette année. Nous en avons choisi 16.

Boris sans Béatrice

Drame de Denis Côté. Avec James Hyndman, Denis Lavant, Simone Élise-Girard, Isolda Dychauk.

Sortie: 4 mars.

Un homme prospère à la vie trop lisse fait une rencontre inattendue au moment où sa femme souffre d'une profonde dépression.

Fidèle à sa démarche, Denis Côté alterne les productions confidentielles comme Bestiaire ou Que ta joie demeure avec des longs métrages de fiction. Lauréat du prix Alfred-Bauer il y a trois ans à la Berlinale grâce à Vic + Flo ont vu un ours, le réalisateur de Curling retourne dans la capitale allemande cette année, où son nouveau long métrage est sélectionné en compétition officielle. Produit par la société Metafilms (Mommy, Félix et Meira), Boris sans Béatrice ouvrira aussi les 34es Rendez-vous du cinéma québécois le 18 février.

À voir si vous avez aimé Vic + Flo ont vu un ours de Denis Côté et Holy Motors de Leos Carax.

Demolition

Drame de Jean-Marc Vallée. Avec Jake Gyllenhaal, Naomi Watts, Chris Cooper.

Sortie: 8 avril.

Après la mort tragique de sa femme, un financier démantèle sa vie pour mieux se reconstruire.

«Il s'agit probablement du plus rock and roll de mes films. C'est un film qui fait du bruit!» Voilà comment Jean-Marc Vallée a présenté son nouveau film au public lors de la soirée d'ouverture du Festival de Toronto l'an dernier. Filmé entièrement à New York, principalement à Manhattan, Demolition est un drame psychologique dont le scénario a été écrit par Bryan Sipe (Alpha Mail). Le sujet du film annonce un ton tragique, mais le cinéaste, ici, nous étonne en offrant plutôt une comédie dramatique au ton un peu décalé, à la fois profonde et tonique. Visiblement ravi d'avoir l'occasion de s'en donner à coeur joie, Jake Gyllenhaal est en parfaite symbiose avec la vision du cinéaste.

À voir si vous avez aimé Wild de Jean-Marc Vallée et Bleu de Krzysztof Kieslowski.

El Club... (PHOTO FOURNIE PAR EYESTEELFILMS) - image 2.0

Agrandir

El Club

PHOTO FOURNIE PAR EYESTEELFILMS

Dheepan

Drame de Jacques Audiard. Avec Antonythasan Jesuthasan, Kalieaswari Srinivasan, Claudine Vinasithamby.

Sortie: 12 février.

Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille tentent de se construire une vie dans une cité parisienne.

Dans cette oeuvre primée par la Palme d'or du Festival de Cannes l'an dernier, le réalisateur des films Un prophète et De rouille et d'os dirige de main de maître des acteurs inconnus. De façon franche, sans esbroufe, sans dramatisation à outrance non plus, Jacques Audiard brosse un portrait saisissant de la réalité dans laquelle sont plongés les réfugiés. Dheepan est un long métrage percutant, puissant, qui ne pourrait être plus d'actualité.

À voir si vous avez aimé Welcome de Philippe Lioret et In This World de Michael Winterbottom.

El Club

Drame de Pablo Larrain. Avec Roberto Farías, Antonia Zegers, Alfredo Castro.

Sortie: 19 février.

Dans une ville côtière du Chili, un enquêteur est envoyé dans une maison où vivent des prêtres marginalisés par l'Église.

Le cinéaste chilien Pablo Larrain (No) propose ici une allégorie féroce autour du thème des agressions sexuelles commises par des prêtres de l'Église catholique. L'équilibre précaire maintenu dans une résidence éloignée, où ont été emmenés quelques prélats soupçonnés d'agression pour se faire «oublier», sera vite déréglé par l'arrivée d'un nouveau «collègue». Teinté parfois d'un humour sombre et très grinçant, le film est maîtrisé de bout en bout par un réalisateur inspiré, en pleine possession de ses moyens. El Club a obtenu l'an dernier le Grand Prix du jury au Festival de Berlin.

À voir si vous avez aimé Spotlight de Tom McCarthy et La mauvaise éducation de Pedro Almodóvar.

Marion Cotillard dans Juste la fin du monde.... (PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE) - image 3.0

Agrandir

Marion Cotillard dans Juste la fin du monde.

PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE

Julieta

Drame de Pedro Almodóvar. Avec Emma Suarez, Adriana Ugarte, Rossy de Palma.

Date de sortie indéterminée.

Une mère de 45 ans tente de reprendre contact avec une fille dont elle n'a plus de nouvelles depuis des années.

Il y a trois ans, le chef de file du cinéma espagnol a déçu quelques-uns de ses admirateurs irréductibles avec sa comédie ratée Les amants passagers. Almodóvar, qui compte quand même peu de films décevants dans sa filmographie, proposera cette fois un drame qui explore une relation mère-fille conflictuelle. Considérant le brio dont fait preuve le réalisateur de Volver quand vient le moment de brosser de beaux portraits de femmes, il y a tout lieu d'attendre ici une oeuvre du meilleur cru. Julieta prend l'affiche au mois de mars en Espagne et au mois de mai en France. On pense à Cannes?

À voir si vous avez aimé Tout sur ma mère de Pedro Almodóvar et J'enrage de son absence de Sandrine Bonnaire.

Juste la fin du monde

Drame de Xavier Dolan. Avec Gaspard Ulliel, Marion Cotillard, Vincent Cassel, Léa Seydoux, Nathalie Baye.

Date de sortie indéterminée.

Après 12 ans d'absence, un écrivain revient dans son village natal pour annoncer à la famille sa mort imminente.

Sur la recommandation d'Anne Dorval, qui avait joué sur scène le rôle que tient Marion Cotillard dans le film, Xavier Dolan a lu la pièce de Jean-Claude Lagarce une première fois alors qu'il était âgé de 19 ans. «J'étais alors trop jeune pour apprécier cette langue très particulière, vraiment théâtrale, a confié le cinéaste. Je l'ai relue après la présentation des Amours imaginaires à Cannes. Là, j'ai vraiment été touché. J'ai compris dès lors qu'il me fallait absolument en faire un film un jour. Et que j'attendrais le bon moment pour le faire.» Selon toute vraisemblance, Juste la fin du monde pourrait être sélectionné au prochain Festival de Cannes.

À voir si vous avez aimé Le temps qui reste de François Ozon et Mommy de Xavier Dolan.

Alexandre Goyette dans King Dave.... (PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE) - image 4.0

Agrandir

Alexandre Goyette dans King Dave.

PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE

King Dave

Drame de Daniel Grou. Avec Alexandre Goyette, Karelle Tremblay, Mylène St-Sauveur, Philippe Boutin.

Sortie: printemps.

Un petit caïd se met en tête de retrouver l'inconnu qui a osé danser avec son amoureuse en lui «pognant le cul», comme si de rien n'était.

Plus d'une dizaine d'années après sa création dans la Salle intime du Théâtre Prospero, la pièce d'Alexandre Goyette est transposée au cinéma. La grande particularité de ce projet réside dans sa forme. Le cinéaste Daniel Grou, mieux connu sous son pseudonyme Podz (10 1/2, L'affaire Dumont), a en effet tourné le long métrage en un seul plan-séquence de 90 minutes! La meilleure des cinq prises (captées en l'espace de cinq jours) a été conservée.

À voir si vous avez aimé Being at Home with Claude de Jean Beaudin et L'arche russe d'Alexandre Sokourov.

Knight of Cups

Drame de Terrence Malick. Avec Christian Bale, Natalie Portman, Teresa Palmer, Cate Blanchett.

Sortie: 4 mars.

Un auteur de comédies veut emprunter une nouvelle direction dans sa vie, sans trop savoir vraiment à quoi il aspire.

Terrence Malick étant l'une des pointures les plus singulières du cinéma américain, chacun de ses films suscite évidemment l'intérêt. Lancé à la Berlinale l'an dernier, Knight of Cups peine pourtant à s'imposer depuis. Un peu dans le prolongement de To the Wonder, qui a déstabilisé certains admirateurs du réalisateur de Days of Heaven et de Tree of Life, ce nouvel opus mise sur une narration déconstruite de laquelle aucune ligne directrice ne semble se dégager vraiment. Même si la critique européenne est mitigée, nous serons assurément au rendez-vous.

À voir si vous avez aimé To the Wonder de Terrence Malick et Faust d'Alexandre Sokourov.

Mia Madre... (PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE) - image 5.0

Agrandir

Mia Madre

PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE

Mia Madre

Comédie dramatique de Nanni Moretti. Avec Margherita Buy, Nanni Moretti, John Turturro.

Date de sortie indéterminée.

Parallèlement au tournage de son film, une cinéaste doit prendre soin de sa mère malade.

Même si son film fut écarté du palmarès, Nanni Moretti a quand même fait l'unanimité auprès des critiques au Festival de Cannes grâce à cet opus où le cinéma s'entremêle aux thèmes fondamentaux de l'existence. Le cinéaste italien glisse dans son récit une grande part d'autodérision, mais il sait aussi se faire pudique - et très touchant - en évoquant les thèmes de la perte et du deuil. Mia Madre est à la fois drôle, tendre, délicat et subtil dans la peinture des émotions. À classer dans la frange supérieure de la filmographie de Moretti.

À voir si vous avez aimé Paul à Québec de François Bouvier et James White de Josh Mond.

On the Milky Road

Drame d'Emir Kusturica. Avec Monica Bellucci, Emir Kusturica, Sergej Trifunovic.

Date de sortie indéterminée.

Trois chapitres dans la vie d'un homme vivant dans un pays marqué par la guerre.

Double lauréat de la Palme d'or du Festival de Cannes (Papa est en voyage d'affaires en 1985 et Underground en 1995), Emir Kusturica n'a pas tourné un long métrage de fiction depuis Promets-moi en 2007. Forcément, l'annonce du retour du cinéaste serbe suscite de grandes attentes. D'autant plus que, pour la première fois, il s'est lui-même donné le rôle masculin principal du film. Lors de son récent passage à Montréal, sa partenaire de jeu Monica Bellucci s'apprêtait à retourner à Belgrade pour jouer les dernières scènes d'un film dont le tournage se sera étalé sur trois étés.

À voir si vous avez aimé Underground d'Emir Kusturica et No Man's Land de Danis Tanovic.

Chloé Robichaud sur le tournage de Pays à... (PHOTO SÉBASTIEN RAYMOND, FOURNIE PAR LA BOÎTE À FANNY) - image 6.0

Agrandir

Chloé Robichaud sur le tournage de Pays à Terre-Neuve.

PHOTO SÉBASTIEN RAYMOND, FOURNIE PAR LA BOÎTE À FANNY

Pays

Drame de Chloé Robichaud. Avec Macha Grenon, Emily VanCamp, Nathalie Doummar, Alexandre Landry.

Date de sortie indéterminée.

Une émissaire américaine est envoyée à l'île de Besco, un petit pays coincé dans un conflit avec un voisin géant: le Canada.

Tourné principalement à Terre-Neuve, le deuxième long métrage de Chloé Robichaud explore la vie de trois femmes impliquées dans un conflit de nature politique. «Encore aujourd'hui, il existe toujours un certain jugement sur les femmes de carrière et j'avais envie d'explorer ces thèmes-là, a déclaré la réalisatrice. Les femmes qui font de la politique m'ont toujours fascinée. Elles rassemblent mieux que personne les enjeux qui tournent autour de l'équilibre entre la vie personnelle, familiale et professionnelle.» Pays sera assurément soumis aux sélectionneurs du Festival de Cannes. Dossier à suivre.

À voir si vous avez aimé Sarah préfère la course de Chloé Robichaud et Guibord s'en va-t-en-guerre de Philippe Falardeau.

Silence

Drame historique de Martin Scorsese. Avec Andrew Garfield, Liam Neeson, Adam Driver.

Date de sortie indéterminée.

Au XVIIe siècle, deux missionnaires portugais entreprennent un voyage au Japon pour se porter au secours de chrétiens accusés d'un crime.

Martin Scorsese entretient le projet de porter à l'écran le roman de l'auteur japonais Shûsaku Endô depuis très longtemps. En compagnie du scénariste Jay Cocks, avec qui il a notamment travaillé pour Gangs of New York, le cinéaste a même écrit une première version de ce film il y a 20 ans. Faute d'un financement adéquat, il lui aura toutefois fallu attendre tout ce temps avant d'entreprendre enfin le tournage de ce film l'an dernier à Taiwan. Le projet fut si long à mettre en chantier que Scorsese a dû complètement changer sa distribution. Andrew Garfield, Liam Neeson et Adam Driver reprennent ainsi des rôles d'abord prévus pour Gael García Bernal, Daniel Day-Lewis et Benicio Del Toro.

À voir si vous avez aimé The Mission de Roland Joffé et Kundun de Martin Scorsese.

Joseph Gordon-Levitt dans Snowden.... (PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE) - image 7.0

Agrandir

Joseph Gordon-Levitt dans Snowden.

PHOTO FOURNIE PAR FILMS SÉVILLE

Snowden

Drame d'Oliver Stone. Avec Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley, Scott Eastwood.

Sortie: 13 mai.

Un employé de la CIA fuite des milliers de documents confidentiels à la presse.

Exilé en Russie, du moins aux dernières nouvelles, Edward Snowden est toujours «l'homme le plus recherché des États-Unis». Il n'est pas du tout étonnant qu'Oliver Stone se soit intéressé à cet homme qui est un héros pour les uns et un traître à la nation pour les autres. Le nouveau film du réalisateur de JFK, Nixon et W. aurait en principe dû prendre l'affiche à la fin de l'année 2015, mais sa sortie a été reportée au 13 mai prochain en Amérique du Nord, soit deux jours après l'ouverture du Festival de Cannes. Ceci explique peut-être cela.

À voir si vous avez aimé Citizenfour de Laura Poitras et The Fifth Estate de Bill Condon.

Story of Your Life

Drame de science-fiction de Denis Villeneuve. Avec Amy Adams, Jeremy Renner, Michael Stuhlbarg, Forest Whitaker.

Date de sortie indéterminée.

Recrutés par les militaires, des spécialistes doivent déterminer si les extraterrestres en visite sur la Terre cherchent la paix ou la guerre.

Alors qu'il s'apprête à consacrer toutes ses énergies à la fabrication de la suite de Blade Runner, Denis Villeneuve proposera aussi cette année le thriller de science-fiction qu'il a tourné au Québec l'été dernier. Doté d'un budget de 50 millions de dollars, Story of Your Life met au premier plan une distribution prestigieuse. Et marque l'arrivée du cinéaste québécois dans un genre qui le séduit depuis longtemps. On dispose pour l'instant de peu d'informations sur ce film dont la distribution sera assurée par le grand studio hollywoodien Paramount.

À voir si vous avez aimé Sicario de Denis Villeneuve et Close Encounters of the Third Kind de Steven Spielberg.

The Bleeder... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION) - image 8.0

Agrandir

The Bleeder

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

The Bleeder

Drame sportif de Philippe Falardeau. Avec Liev Schreiber, Naomi Watts, Ron Pearlman.

Date de sortie indéterminée.

La vie de Chuck Wepner, un boxeur qui, contre toute attente, a résisté pendant 15 rounds lors d'un combat livré à Muhammad Ali en 1975.

Trois ans après The Good Lie, Philippe Falardeau aura l'occasion de lancer cette année son deuxième long métrage américain. The Bleeder est une production modeste dans laquelle Liev Schreiber (Spotlight, la série Ray Donovan), qui incarne le boxeur Chuck Wepner, s'est beaucoup investi. Enivré par sa toute nouvelle notoriété au moment de la sortie de Rocky, un film inspiré de son personnage, Wepner tombe alors à pieds joints dans la culture sexe, alcool, drogue et disco de l'époque. Pour le réalisateur de Guibord s'en va-t-en guerre, il s'agit assurément d'un changement de registre.

À voir si vous avez aimé The Wrestler de Darren Aronofsky et Saturday Night Fever de John Badham.

Un + une

Drame de Claude Lelouch. Avec Jean Dujardin, Elsa Zylberstein, Christophe Lambert.

Sortie: 12 février.

En visite en Inde, un compositeur de musique de films s'embarque dans un voyage inattendu avec la femme de l'ambassadeur de France.

On inscrira Un + une parmi les plus belles réussites de Lelouch au cours des dernières années. Certains traits sont bien entendu plus appuyés, mais la force de son cinéma réside surtout dans cette façon de capter des moments de grâce. Il se trouve qu'avec un homme aussi charismatique que Jean Dujardin devant la caméra, et une partenaire de jeu - Elsa Zylberstein - à la hauteur, ces instants magiques transcendent une histoire dont les ficelles sont parfois un peu grosses. Claude Lelouch n'a pas connu un aussi beau succès public en France depuis un bon moment.

À voir si vous avez aimé Un homme et une femme de Claude Lelouch et Un balcon sur la mer de Nicole Garcia.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • 2016 en 16 films hollywoodiens

    Nouvelles

    2016 en 16 films hollywoodiens

    Directement de «La La Land», des productions de tous genres dont nous vous reparlerons sûrement dans les semaines et les mois à venir. »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer