Ils ont traversé l'Atlantique juste pour Star Wars

Les fans qui ont traversé l'Atlantique pour voir... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Les fans qui ont traversé l'Atlantique pour voir Star Wars avant leurs compatriotes américains ont bénéficié d'un accueil VIP avec transport par navettes depuis l'aéroport, champagne et petits fours pour patienter et escorte de «stormtroopers» jusqu'à l'entrée de la salle.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Franck Iovene
Agence France-Presse
Tremblay-en-France

C'est sans doute l'un des billets de cinéma les plus chers de l'histoire, mais «ça valait le coup», assurent les fans américains de Star Wars assez fortunés pour venir spécialement à Paris mercredi découvrir le nouvel épisode de la saga, 48 heures avant leurs compatriotes.

Originaires de San Francisco, New York ou Las Vegas, une centaine d'inconditionnels ont ainsi déboursé entre 1300 à 5000 euros (1900 à 7500 $) pour assister à une séance du Réveil de la Force dans un complexe commercial situé à quelques kilomètres de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

L'Épisode VII de la célèbre saga est sorti mercredi en France mais ne sera que vendredi sur les écrans américains.

«Je suis fan depuis le début, c'est vraiment super de voir le film avant les autres!», s'enthousiasme Matthew Skinner, 32 ans, arrivé à la mi-journée à Roissy en provenance de New York.

«Tous les fans comme nous attendent ce film depuis dix ans, alors oui, bien sûr que ça vaut le voyage», ajoute cet habitant de Manhattan. Comme ses compatriotes, il a bénéficié d'un accueil VIP avec transport par navettes depuis l'aéroport, champagne et petits fours pour patienter et escorte de «stormtroopers» - ces soldats blancs tenant lieu de «méchants» dans la saga - jusqu'à l'entrée de la salle.

Outre les fans américains, le complexe Europacorp de Tremblay-en-France a accueilli aussi une poignée de spectateurs venus d'Égypte et d'Amérique latine dans le cadre de cette opération commerciale s'inscrivant dans le plan marketing XXL accompagnant la sortie de Star Wars.

Surtout «ne pas s'endormir»

Animations avant le film, écran géant de 18 mètres: les invités du jour, qui arboraient autour du cou un badge jaune «Welcome First Viewers of Star Wars» (Bienvenue premiers spectateurs de Star Wars), ont bénéficié de technologies dernier cri.

«Ce qui m'a aussi poussé à venir, ce sont les conditions exceptionnelles pour le voir», explique un autre «fan de la première heure», Trey Delap, 37 ans, venu de Las Vegas.

«Au début, quand j'étais petit, je n'ai vu (dans Star Wars) que le film d'action. Et puis, peu à peu, j'ai évolué avec la série en y voyant aussi les dimensions politique et philosophique», ajoute-t-il.

Alors, bien sûr, il a trouvé le prix du déplacement complètement «dingue». Mais «j'ai quand même pensé que c'était une expérience unique à vivre. Et en plus, c'était un cadeau», poursuit ce fan.

Après le film, la plupart vont prolonger leur séjour en France quelques jours, comme Tim Mersch, 44 ans, arrivé de Las Vegas après «16 heures d'avion».

Après ce voyage éprouvant, la principale préoccupation de Lois et David Tom, couple de sexagénaires en provenance de San Francisco, était d'ailleurs de ne «pas s'endormir» pendant les deux heures de projection. «Au prix où on a payé la place, ce serait dommage, non?»

Star Wars - Le réveil de la force

Cote La Presse

Plus de trente ans après la bataille d'Endor, les nostalgiques de l'ancien régime, rassemblés sous la bannière du Premier Ordre, débarquent sur la...
Fiche du film
Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer