Coproductions: Lionsgate se trouve un partenaire chinois

Lionsgate est propriétaire de la populaire franchise Hunger... (Photo: fournie par Lionsgate)

Agrandir

Lionsgate est propriétaire de la populaire franchise Hunger Games.

Photo: fournie par Lionsgate

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Shanghaï

Le studio hollywoodien Lionsgate, propriétaire de la populaire franchise Hunger Games, a annoncé avoir conclu un accord avec une firme chinoise pour coproduire des longs métrages et assurer leur diffusion en Chine, espérant ainsi accroître sa présence sur ce gigantesque marché.

TIK Films, une filiale de Hunan TV - un puissant groupe de télévision provincial du centre de la Chine -, aidera Lionsgate à financer un certain nombre de films durant les trois prochaines années, a indiqué l'américain dans un communiqué.

Celui-ci, avare de détails, ne précisait pas les engagements financiers de l'accord.

L'agence officielle Chine nouvelle a cependant révélé tard mercredi que l'accord portait sur un montant de 1,5 milliard $, ce qui en faisait «le plus gros accord jamais conclu avec un studio étranger dans l'histoire du cinéma chinois».

Toujours selon ce média d'État, la coopération devrait porter sur «au moins 50 longs métrages de Lionsgate»: le groupe chinois paiera 25% des coûts de production et touchera en contrepartie 25% «de l'ensemble des recettes engrangées».

Cette annonce intervient alors que les studios hollywoodiens tentent de doper leur développement en Chine, un marché crucial (le deuxième dans le monde après les États-Unis) et où les salles obscures se multiplient à un rythme accéléré.

Les recettes cinématographiques en Chine ont atteint l'équivalent de 4,8 milliards $ en 2014, devenant le premier pays en-dehors des États-Unis à dépasser la barre des 4 milliards au box-office, selon la Motion Picture Association of America, une fédération interprofessionnelle.

Des coproductions permettent également aux studios américains de contourner les quotas de Pékin sur le nombre de films étrangers diffusés en salles.

Dans le même temps, les groupes chinois du secteur se cherchent des alliés étrangers afin de s'internationaliser et d'élever le niveau de leurs productions - auxquelles le public local préfère souvent les blockbusters hollywoodiens.

Selon le communiqué, TIK Films disposera d'une option pour distribuer chaque année quatre des films financés avec Lionsgate, et les deux partenaires prévoient de coproduire des tournages en Chine même.

Leur collaboration pourrait même s'étendre à des parcs d'attraction, était-il ajouté, sans précisions.

Lionsgate était en quête d'un allié chinois depuis quelque temps déjà: selon le Wall Street Journal, il avait ainsi tenu des pourparlers l'an dernier avec Wang Jianlin, patron du conglomérat Wanda, et avec Jack Ma, fondateur emblématique du géant du commerce électronique Alibaba.

De son côté, Huayi Brothers, une importante société de production chinoise, a annoncé lundi qu'elle se préparait à coproduire «au moins 18 films» avec un partenaire américain... dont elle s'est gardée de livrer le nom.

En juin 2014, le conglomérat chinois Fosun avait de son côté dévoilé une prise de participation dans l'américain Studio 8.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer