Ida n'a pas la faveur de tous les Polonais

Le réalisateur britanno polonais Pawel Pawlikowski.... (PHOTO ROBYN BECK, AFP)

Agrandir

Le réalisateur britanno polonais Pawel Pawlikowski.

PHOTO ROBYN BECK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vanessa Gera
Associated Press
Varsovie

Le film polonais oscarisé Ida a obtenu une réception enthousiaste à travers le monde. Mais en Pologne, il a été critiqué par certains qui le considèrent trop antipolonais.

La controverse était sans doute inévitable compte tenu du fait que le réalisateur britanno polonais Pawel Pawlikowski explore les relations entre les Juifs, les catholiques et les communistes de la Pologne pendant et après l'Holocauste.

Le film raconte l'histoire d'une jeune femme orpheline, Ida, qui s'apprête à prononcer ses voeux de religieuse au début des années 1960 lorsqu'elle découvre qu'elle est juive et que ses parents ont été tués par un paysan polonais au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Certes, plusieurs Polonais applaudissent le succès exceptionnel du film, le président et plusieurs personnalités culturelles du pays estimant que la récente victoire d'Ida dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscar est un signe que la riche tradition cinématographique polonaise vit une période de renaissance.

D'autres Polonais sont cependant choqués par le fait que le film ne contient aucun Allemand et ne mentionne à aucun moment que la Pologne était occupée par l'Allemagne nazie. Ils déplorent également que l'antisémitisme polonais soit présenté sans que soient mentionnés les Polonais qui ont aidé les Juifs, à leurs risques et périls.

Selon le relationniste Michal Szuldrzynski, «le spectateur qui voit Ida et qui ignore tout de l'occupation allemande en Pologne et des lois antisémites de l'Allemagne voit seulement que des Polonais ont tué des Juifs».

«Certes, une telle histoire pourrait s'être produite. Il y a malheureusement eu des milliers de cas de dénonciation et de meurtres de Juifs par leurs voisins polonais», a écrit M. Szuldrzynski dans le quotidien Rzeczpospolita.

«Mais la vérité du XXe siècle est aussi celle de milliers de Polonais qui ont sauvé des Juifs et de centaines de milliers de catholiques qui sont morts dans des camps de concentration, un fait qui étonne souvent les gens à l'étranger.»

Jaroslaw Kaczynski, chef du parti nationaliste d'opposition Droit et justice, a déclaré mardi qu'«en tant que Polonais (il était) heureux de son succès». Mais il a ajouté qu'il serait «plus heureux encore» si l'Oscar avait été attribué à un film sur les Polonais qui ont héroïquement porté secours aux Juifs durant la guerre.

La Ligue antidiffamation polonaise a demandé aux créateurs d'Ida d'ajouter un avertissement au film expliquant que la Pologne était sous occupation allemande de 1939 à 1945, que les Allemands avaient ordonné l'extermination des Juifs et que tous les Polonais surpris à aider des Juifs risquaient non seulement leur propre vie, mais aussi celle de leur famille entière. L'organisation affirme avoir obtenu 50 000 signatures appuyant cette demande.

Le réalisateur a balayé les plaintes du revers de la main et affirmé qu'il n'avait jamais essayé de faire un film historique.

Lorsqu'il est rentré à Varsovie avec son Oscar, jeudi, Pawlikowski s'est fait questionner sur le débat par des journalistes. Il n'a pas voulu directement commenter, mais a déclaré qu'aux États-Unis, «tout le monde était surpris d'apprendre que les gens critiquaient autant le film en Pologne».

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer