Sur le plateau d'After the Ball

Dans After the Ball, Marc-André Grondin incarne un... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Dans After the Ball, Marc-André Grondin incarne un créateur de chaussures dont l'héroïne tombera amoureuse.

Photo: Alain Roberge, La Presse

L'équipe du film After the Ball, qui met en vedette Portia Doubleday (Carrie), Chris Noth (The Good Wife, Sex in the City) et Marc-André Grondin, est actuellement en tournage à Montréal.

Un conte moderne qui se déroule en grande partie au siège social des boutiques Le Château où La Presse a été conviée pour rencontrer la distribution.

After the Ball est une comédie romantique entièrement tournée à Montréal en 25 jours et réalisée par Sean Garrity (My Awkward Sexual Adventure), lauréat du meilleur premier film canadien au Festival international du film de Toronto.

On y suit Kate (Portia Doubleday), une jeune femme qui rêve de concevoir des vêtements pour de grandes maisons de couture. Malgré son talent, elle ne réussit pas à trouver sa place: personne ne fait confiance à la fille de Lee Kassell (Chris Noth), gourou du commerce de détail qui vend des vêtements inspirés des concepteurs avec qui Kate veut travailler.

À contrecoeur, Kate rejoint l'entreprise familiale où elle doit composer avec la duplicité de sa belle-mère et de ses deux exécrables demi-soeurs. Aidée d'un créateur/concepteur de chaussures (Marc-André Grondin), des vêtements vintage de sa marraine et d'un changement draconien d'identité, Kate met au jour le vilain trio, sauve la société de son père et prouve que tout le monde peut porter une robe fabuleuse.

Une trame narrative qui n'est pas sans rappeler celle de Cendrillon, mais qui va au-delà du conte de fées.

«Cendrillon est sauvée par un prince charmant, mais Kate se prend en main pour sauver sa dynamique familiale et l'entreprise de son père. Il y a une histoire d'amour, mais le film parle avant tout de la quête d'identité personnelle d'une jeune femme de 24 ans très peu sûre d'elle qui traverse une crise identitaire», explique Portia Doubleday, l'interprète de Kate.

La jeune femme donne ainsi la réplique à Chris Noth, un chef d'entreprise qui a perdu contact avec sa fille à la mort de sa femme.

«Le thème de la réconciliation entre un père et sa fille me fait autant penser à un conte de fées qu'à du Shakespeare, dit-il. Il y a aussi un petit quelque chose de Cyrano de Bergerac et de La mélodie du bonheur en ce qui concerne ma relation avec ma famille», ajoute l'acteur qui déplore le fait qu'il ne tourne pas plus souvent à Montréal dans des productions américaines.

Chris Noth a pris son rôle très au sérieux, il a même assisté aux réunions des designers du Château pour se mettre dans la peau de son personnage.

«Après Sex and the City, je commence à m'y connaître en mode! Mais c'était agréable d'être un acteur de la mode au lieu d'en être spectateur», précise l'acteur qui a longtemps été en vedette dans la populaire série américaine.

Marc-André Grondin fait quant à lui ses premiers pas dans une comédie romantique. L'acteur a été sollicité par Don Carmody, un producteur avec qui il a déjà travaillé pour Goon. S'il n'est pas friand de ce genre de film, Marc-André Grondin a tout de même voulu tenter l'expérience.

«J'avais envie d'essayer ça. C'était la bonne équipe pour le faire et le casting était intéressant. Quand je suis arrivé sur le projet, on ne savait pas encore qui allait me donner la réplique dans le rôle de Kate. C'était important pour moi qu'ils trouvent quelqu'un de bon», explique le comédien qui incarne Daniel, un créateur de chaussures dont Kate tombera amoureuse.

La chaîne de vêtements Le Château a non seulement prêté ses bureaux et son usine pour les besoins du tournage, mais a aussi créé toute une collection pour After the Ball qui sortira en même temps que le film l'automne prochain.

Les producteurs espèrent terminer à temps After the Ball pour pouvoir le présenter au Festival international du film de Toronto.




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer