Henry de Yan England projeté en Inde

Gérard Poirier incarne Henry dans le court métrage... (Photo fournie par la production)

Agrandir

Gérard Poirier incarne Henry dans le court métrage de Yan England.

Photo fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un an après sa mise en nomination comme meilleur court métrage de fiction aux Oscars, le film Henry de Yan England poursuit sa tournée de festivals à travers le monde. Aujourd'hui même, il est présenté à Kochi, grande ville du sud-ouest de l'Inde.

Le film est présenté par Shamiana, un club d'amateurs de courts métrages qui se promène un peu partout dans cet immense pays. Pour cette projection, Henry est bien entouré puisqu'il est accompagné des courts métrages Curfew, Time Freak et The Kinematograph.

Curfew, rappelons-le, est ce film de Shawn Christensen qui a finalement remporté l'Oscar du meilleur court de fiction l'an dernier. Time Freak avait également été finaliste aux Academy Awards en 2012 alors que The Kinematograph a été couronné meilleur film d'animation dans plusieurs festivals.

Mettant en vedette Gérard Poirier, Henry raconte l'histoire d'un grand pianiste de 84 ans dont la vie est bouleversée lorsqu'on lui annonce que son épouse Maria est en danger. Librement inspirée de l'histoire familiale de M. England, l'oeuvre traite de la maladie d'Alzheimer avec grande humanité.

Dans une récente entrevue à la version Québec du Huffington Post, M. England a déclaré être en écriture d'un long métrage et que son court métrage Henry vole de ses propres ailes, passant dans plusieurs festivals. Il est utilisé par des associations qui le projettent pour informer les gens sur la maladie d'Alzheimer, ajoutait le comédien et réalisateur.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer