Le jour où Richard Garneau rencontra Hitchcock

Richard Garneau en route pour Vienne en 1967.... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Richard Garneau en route pour Vienne en 1967.

Photo: archives La Presse

Partager

Avant de faire la carrière que l'on connaît, le journaliste et commentateur Richard Garneau, mort dimanche à 82 ans, rêvait de faire du cinéma.

Et il s'en est approché au printemps 1953 lorsque le réalisateur Alfred Hichcock vint à Québec tourner le film I Confess avec Anne Baxter, Montgomery Clift et Karl Malden.

Dans son autobiographie À toi, Richard..., Garneau raconte avec une bonne dose d'autodérision comment il s'est décarcassé dans l'espoir d'obtenir un rôle, ne serait-ce que de figurant, dans le film.

Ne portant pas la couleur requise, le gris, il fut finalement écarté de la production, mais demeura sur le plateau comme «extra».

Mieux encore, lui et un ami ont eu l'occasion de parler durant une heure avec Hitchcock au Château Frontenac.

Quelques comédiens québécois, dont Gilles Pelletier et Ovila Légaré, avaient tenu de petits rôles dans le film.

- Avec la collaboration de Philippe Cantin

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Nathalie Petrowski | Richard Garneau, le gentil géant

    Nathalie Petrowski

    Richard Garneau, le gentil géant

    À voir le déluge d'hommages posthumes, je commence à regretter de ne pas avoir connu davantage Richard Garneau. Je regrette de n'avoir pas communié... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer