À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    Trois sénateurs américains critiquent Zero Dark Thirty

    Jessica Chastain dans une scène de Zero Dark... (Photo: fournie par Columbia Pictures)

    Agrandir

    Jessica Chastain dans une scène de Zero Dark Thirty.

    Photo: fournie par Columbia Pictures

    Partager

    Agence France-Presse
    Los Angeles

    Trois ténors du Sénat américain, dont l'ancien candidat républicain à la Maison-Blanche John McCain, ont critiqué mercredi soir le dernier film de la cinéaste Kathryn Bigelow, lui reprochant d'affirmer que la torture avait joué un rôle décisif dans la traque et la mort d'Oussama Ben Laden en mai 2011.

    Dans une lettre au PDG de Sony Pictures, Lynton Michael, les sénateurs démocrates Diane Feinstein et Carl Levin et le républicain John McCain se déclarent en total désaccord avec Zero Dark Thirty, le nouveau film de la réalisatrice, déjà cité par la critique comme possible Oscar.

    > Réagissez sur le blogue de Jozef Siroka

    «Le film montre de façon très imagée des agents de la CIA en train de torturer à plusieurs reprises des détenus, qui finissent par fournir des informations décisives» permettant de retrouver la cache du chef d'Al-Qaïda, écrivent-ils.

    «Nous avons examiné les dossiers de la CIA et constatons que ce n'est pas exact. Zero Dark Thirty est factuellement inexact, et nous croyons que vous avez l'obligation d'affirmer que le rôle de la torture dans la traque (de Ben Laden) n'est pas fondé sur des faits, mais relève plutôt de la fiction narrative du film».

    Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Sony Pictures a renvoyé sur une déclaration de la semaine dernière de Kathryn Bigelow et de Mark Boal, scénariste du film The Hurt Locker: «Il s'agissait d'une opération de renseignement de 10 ans, portée à l'écran dans un film de deux heures et demie».

    «Nous avons représenté différentes pratiques controversées et des méthodes de renseignement qui ont été utilisées dans la recherche de Ben Laden», selon cette déclaration. «Le film montre bien qu'aucune méthode n'a forcément été décisive dans cette chasse à l'homme».

    M. Levin est président de la commission sénatoriale des forces armées, dont McCain est également membre, tandis que Mme Feinstein est présidente de la commission spéciale du Sénat sur le renseignement.

    Partager

    lapresse.ca vous suggère

    publicité

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    publicité

    Autres contenus populaires

    image title
    Fermer