Fantasia: un Fantastique week-end tourné vers les femmes

Gabriella MacLeod... (PHOTO FOURNIE PAR FANTASIA)

Agrandir

Gabriella MacLeod

PHOTO FOURNIE PAR FANTASIA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

En échafaudant la grille du Fantastique week-end du cinéma québécois, un des événements phares du festival Fantasia, la programmatrice Isabelle Gauvreau et le fondateur Pierre Corbeil ont découvert que la moitié des oeuvres étaient réalisées ou produites par des femmes.

«Sur 140 courts métrages, 74 ont été réalisés ou produits par des femmes, précise Isabelle Gauvreau. Il y a maintenant des cinéastes qui agissent comme des phares dans le cinéma féminin québécois. Je pense à Izabel Grondin qui a beaucoup défriché dans le cinéma de genre. Je pense aussi à Patricia Chica qui est très inspirante. On se reconnaît en elles.»

Les participantes touchent à tous les genres: horreur, animation, fantastique, etc. 

Le Fantastique week-end a lieu jusqu'à dimanche à l'auditorium de la Grande Bibliothèque. Aux nombreux programmes de courts métrages s'ajoutent six longs métrages québécois. La programmation est complétée avec deux discussions: une autour de l'adaptation des romans Aurélie Laflamme au grand écran en présence de l'auteure India Desjardins et du réalisateur Nicolas Monette, et l'autre sur la culture du VHS.

PATRICIA CHICA

Réalisatrice, productrice, scénariste, Patricia Chica a une longue liste de courts métrages à son actif depuis la fin des années 90. À Fantasia, elle présente A Tricky Treat, l'histoire d'un homme kidnappé par les membres d'une très étrange famille et dont le sort repose entre les mains des deux enfants.

MARIANNE FARLEY

Avec Saccage, la comédienne Marianne Farley (La peau blanche, Nos étés, Les rescapés) réalise son premier court métrage. Le film de 14 minutes raconte l'histoire d'une bande de quatre garçons qui entrent par effraction dans une résidence de la banlieue. L'un d'eux, Loïc, est tiraillé entre le frisson de tout saccager et sa conscience qui lui commande de se retenir.

CATHERINE CHAGNON

Productrice et distributrice au sein de son entreprise Microclimat Films, Catherine Chagnon a entre autres produit les courts métrages Danse macabre, Chainreaction, Anatomie et Embargo. On la retrouve à Fantasia à la production du film Roberta de Caroline Monnet, qui met en vedette Marie Brassard et Julien Morin.

CAROLINE MONNET

Elle présente deux oeuvres à Fantasia. Dans Roberta, il est question d'une femme qui, mal adaptée à ses rôles d'épouse et de grand-mère dans une société conformiste, trouve réconfort dans l'alcool et les médicaments. Coréalisée avec Daniel Watchorn, La mallette noire s'attarde à l'histoire de deux enfants qui vivent un événement traumatisant dans un pensionnat autochtone.

GABRIELLA MACLEOD

C'est l'année Gabriella MacLeod à Fantasia puisque la jeune cinéaste ne propose rien de moins que quatre films: Bromance, Deer DeForge, Laughtrack et Magic Fish. Les thèmes abordés sont éclectiques, allant d'un film sur l'amitié à un autre où les quatre éléments se battent pour la possession d'un poisson magique.

VIRGINIA TANGVALD

Un voyageur (Éric Bernier) transportant un ananas dans ses mains s'avance dans un long et étroit corridor au bout duquel un douanier (Bruno Marcil) l'attend. Nous sommes entre le néant et l'eldorado dans un aller sans retour où tout sera enfin dit. Voilà La douane, court métrage rempli de mystères que présente Virginia Tangvald. À noter que le scénario est signé Jean Leloup.

MARCELLA MOSER

En compagnie de Mihai Wilson, Marcella Moser présente en première mondiale le film Tide: The Paradox Effect. Dans ce film d'animation en noir et blanc, la chanteuse Dawn Richard (ex-membre du groupe Danity Kane) prête sa voix à un clip de fin du monde où un être venu d'ailleurs marche sur une planète au bord de l'apocalypse.

FLORENCE PELLETIER

Dans Fondue chinoise de Florence Pelletier, une jeune femme, Juliette, invite son amie de coeur à un souper de famille sans révéler les détails de leur liaison. Au fil de la conversation un peu trop arrosée, la vérité émerge. Avec Valérie Gagné, Sébastien Huberdeau, Élizabeth Marcoux-Bélair et Alice Moreault.

TIA JOSEPH

Deux petites minutes. Voilà le temps qu'il faut à la jeune cinéaste Tia Joseph, issue de la Mel Hoppenheim School of Cinema de l'Université Concordia, pour nous faire connaître The Chameleon Man. Ce film d'animation présenté en première mondiale évoque un homme qui, assis sur un divan, change de couleurs en racontant les aléas de sa vie.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer