Kevin Bacon de passage à Fantasia

Kevin Bacon présentera à Montréal le film Cop... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Kevin Bacon présentera à Montréal le film Cop Car de Jon Watts dans lequel il défend le rôle principal du shérif Kretzer.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'acteur américain Kevin Bacon sera de passage au festival de cinéma de genre Fantasia, où il présentera le film Cop Car de Jon Watts dans lequel il défend le rôle principal du shérif Kretzer.

C'est ce qu'ont annoncé hier les dirigeants de Fantasia au cours d'une conférence de presse détaillant la programmation de la 19e édition du festival qui aura lieu du 14 juillet au 4 août.

Kevin Bacon (Footlose, Apollo 13, X-Men: le commencement) sera l'un des 55 comédiens, réalisateurs et producteurs invités dans le cadre de l'événement qui accueillera 135 longs métrages et quelque 300 courts métrages de 36 pays.

Et foi de Mitch Davis, codirecteur de l'événement, Bacon y tient un des rôles les plus déjantés de sa carrière. L'acteur y interprète en effet un shérif à la poursuite de deux gamins de 10 ans lui ayant chipé sa voiture de fonction.

Cela dit, le festival revient avec ses sections classiques: Sélection internationale, Sélection asiatique, Camera Lucida consacrée au cinéma de genre contemporain, Documentaires de la marge, etc.

Les artisans québécois seront comme toujours choyés alors que la programmation annonce la présence de six longs métrages et autour de 175 courts métrages de chez nous. Divers courts métrages québécois seront présentés avant la projection des longs, peu importe leur origine.

Les Québécoises à l'honneur

Et, initiative à noter, les dirigeants de Fantasia font une place importante aux réalisatrices québécoises. Celles-ci signent en effet plus de la moitié des 144 oeuvres qui seront présentées durant le Fantastique week-end du cinéma québécois qui aura lieu du 30 juillet au 2 août à l'auditorium de la Grande Bibliothèque du Québec.

«Voilà quelque chose qui me tient particulièrement à coeur, de voir ainsi le cinéma féminin soutenu», a dit Isabelle Gauvreau, responsable de ce volet.

Le cinéma international sera en fête avec des titres comme Ant-Man, production des studios Marvel réalisée par Peyton Reed, la comédie noire Cooties avec Elijah Wood, la première canadienne d'Experimenter avec Peter Sarsgaard et Winona Ryder, la première québécoise de The Monty Python: The Meaning of Live ou encore le film québécois Turbo Kid, de Yoann-Karl Whissell, Anouk Whissell et François Simard, qui nous arrive en première québécoise avec un départ canon sur la scène internationale (Sundance, SXSW, Bruxelles).

Du côté des longs métrages québécois, on donnera un coup de chapeau au cinéma de genre des années 80. Cela inclut la projection du film Montréal Blues de Pascal Gélinas. Considéré pratiquement comme perdu, ce film de 1972 consacré à l'univers du Grand Cirque ordinaire, a été restauré grâce au projet Éléphant.

Sébastien Diaz au porte-voix

Cette 19e édition sera joyeusement défendue par le porte-parole Sébastien Diaz qui, hier en conférence de presse, a démontré qu'il ne serait pas là que pour faire de la figuration. Enthousiaste, allumé, articulé, documenté, le comédien, animateur et cinéphage a dit se «sentir en famille» dans cet événement permettant de faire le plein de films de kung-fu, de zombies et de monstres. «Fantasia, c'est les extrêmes, la décadence et le rendez-vous des amoureux du cinéma à l'état pur», a lancé le comédien qui a décrit avec maints détails quelques-unes de ses découvertes sanglantes faites au cours des éditions précédentes du festival.

D'autres détails sur la programmation dans notre cahier Cinéma de samedi. Info: fantasiafestival.com

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer