Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma

  • Le cinéaste a toutefois voulu couper court aux applaudissements en précisant que son film, présenté en ouverture du Festival du nouveau cinéma (FNC), était «très long». «Vous êtes les premiers à voir <em>Blade Runner 2049. </em>Merci de ne pas dévoiler de punchs sur les réseaux sociaux, a-t-il déclaré. Je me suis engagé auprès des studios en votre nom!» (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Le cinéaste a toutefois voulu couper court aux applaudissements en précisant que son film, présenté en ouverture du Festival du nouveau cinéma (FNC), était «très long». «Vous êtes les premiers à voir Blade Runner 2049. Merci de ne pas dévoiler de punchs sur les réseaux sociaux, a-t-il déclaré. Je me suis engagé auprès des studios en votre nom!»

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 1 / 9
  • Claude Chamberlan, grand manitou de la programmation du FNC a tenu à dire qu'il quittait la direction, mais qu'il conservait tout de même une fonction très précise au sein de l'organisation, soit celle de mettre en place les événements spéciaux. «<em>Keep the Spirit!</em> <em>Ciao!</em> <em>¡ Hasta la</em> <em>próxima</em><em>!</em>», a-t-il conclu en brandissant le catalogue du festival. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Claude Chamberlan, grand manitou de la programmation du FNC a tenu à dire qu'il quittait la direction, mais qu'il conservait tout de même une fonction très précise au sein de l'organisation, soit celle de mettre en place les événements spéciaux. «Keep the Spirit! Ciao! ¡ Hasta la próxima!», a-t-il conclu en brandissant le catalogue du festival.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 2 / 9
  • La soirée d'ouverture du FNC fut très courue. Le Théâtre Maisonneuve a affiché complet pour cette projection exceptionnelle de <em>Blade Runner 2049</em>. Allié d'un festival qui a beaucoup contribué à sa culture cinématographique, Denis Villeneuve avait insisté auprès des grands studios pour que son nouveau film y soit soit présenté. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    La soirée d'ouverture du FNC fut très courue. Le Théâtre Maisonneuve a affiché complet pour cette projection exceptionnelle de Blade Runner 2049. Allié d'un festival qui a beaucoup contribué à sa culture cinématographique, Denis Villeneuve avait insisté auprès des grands studios pour que son nouveau film y soit soit présenté.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 3 / 9
  • Jean-Marc Vallée n'avait pu être de la première mondiale de <em>Blade Runner 2049</em> à Los Angeles, mardi. Qu'à cela ne tienne, le cinéaste québécois, récipiendaire de l'Emmy Award de la meilleure réalisation d'une série (<em>Big Little Lies</em>), a assisté hier soir à la première montréalaise du film de Denis Villeneuve en compagnie de son fils. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Jean-Marc Vallée n'avait pu être de la première mondiale de Blade Runner 2049 à Los Angeles, mardi. Qu'à cela ne tienne, le cinéaste québécois, récipiendaire de l'Emmy Award de la meilleure réalisation d'une série (Big Little Lies), a assisté hier soir à la première montréalaise du film de Denis Villeneuve en compagnie de son fils.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 4 / 9
  • Denis Villeneuve, ici aux côtés de sa conjointe Tanya Lapointe, est rentré spécialement de Los Angeles hier pour assister à la première montréalaise de son film. «Je sais que des mesures spéciales ont été prises dans cette salle afin d'amplifier le son. Ça me touche beaucoup!» (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Denis Villeneuve, ici aux côtés de sa conjointe Tanya Lapointe, est rentré spécialement de Los Angeles hier pour assister à la première montréalaise de son film. «Je sais que des mesures spéciales ont été prises dans cette salle afin d'amplifier le son. Ça me touche beaucoup!»

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 5 / 9
  • Dans <em>Polytechnique</em>, il était le tueur sans nom. Deux ans plus tard, Maxim Gaudette incarnait Simon Marwan, fils d'une mère au passé tourmenté, dans <em>Incendies</em>, le film qui a véritablement lancé la carrière internationale de Denis Villeneuve. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Dans Polytechnique, il était le tueur sans nom. Deux ans plus tard, Maxim Gaudette incarnait Simon Marwan, fils d'une mère au passé tourmenté, dans Incendies, le film qui a véritablement lancé la carrière internationale de Denis Villeneuve.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 6 / 9
  • Marc-André Grondin est la vedette masculine du nouveau film de Robin Aubert, <em>Les affamés</em>. Rappelons que la première québécoise de cet excellent film de zombies, déclaré Meilleur long métrage canadien au festival de Toronto, aura lieu le 12 octobre au cinéma Impérial, dans le cadre du FNC. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Marc-André Grondin est la vedette masculine du nouveau film de Robin Aubert, Les affamés. Rappelons que la première québécoise de cet excellent film de zombies, déclaré Meilleur long métrage canadien au festival de Toronto, aura lieu le 12 octobre au cinéma Impérial, dans le cadre du FNC.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 7 / 9
  • Aussi à l'affiche du film de Robin Aubert, <em>Les affamés</em>, dans lequel elle joue un rôle étonnant, Micheline Lanctôt était également de la fête au Théâtre Maisonneuve, hier soir. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Aussi à l'affiche du film de Robin Aubert, Les affamés, dans lequel elle joue un rôle étonnant, Micheline Lanctôt était également de la fête au Théâtre Maisonneuve, hier soir.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 8 / 9
  • Emmanuel Bilodeau était aussi présent au cours de cette soirée. Le comédien humoriste est la tête d'affiche d'<em>Innocent</em>, aussi présenté dans le cadre du FNC. Ce nouvel opus de Marc-André Lavoie (<em>Y en aura pas de facile</em>, <em>Hot Dog</em>) a été produit de façon totalement indépendante. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    Plein écran

    Emmanuel Bilodeau était aussi présent au cours de cette soirée. Le comédien humoriste est la tête d'affiche d'Innocent, aussi présenté dans le cadre du FNC. Ce nouvel opus de Marc-André Lavoie (Y en aura pas de facileHot Dog) a été produit de façon totalement indépendante.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le tout-Montréal cinématographique s'est rassemblé hier au Théâtre Maisonneuve afin d'accueillir par une ovation Denis Villeneuve.

Le 46e FNC se déroule jusqu'au 15 octobre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Le cinéaste a toutefois voulu couper court aux applaudissements en précisant que son film, présenté en ouverture du Festival du nouveau cinéma (FNC), était «très long». «Vous êtes les premiers à voir <em>Blade Runner 2049. </em>Merci de ne pas dévoiler de punchs sur les réseaux sociaux, a-t-il déclaré. Je me suis engagé auprès des studios en votre nom!» (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Le cinéaste a toutefois voulu couper court aux applaudissements en précisant que son film, présenté en ouverture du Festival du nouveau cinéma (FNC), était «très long». «Vous êtes les premiers à voir Blade Runner 2049. Merci de ne pas dévoiler de punchs sur les réseaux sociaux, a-t-il déclaré. Je me suis engagé auprès des studios en votre nom!»

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Claude Chamberlan, grand manitou de la programmation du FNC a tenu à dire qu'il quittait la direction, mais qu'il conservait tout de même une fonction très précise au sein de l'organisation, soit celle de mettre en place les événements spéciaux. «<em>Keep the Spirit!</em> <em>Ciao!</em> <em>¡ Hasta la</em> <em>próxima</em><em>!</em>», a-t-il conclu en brandissant le catalogue du festival. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Claude Chamberlan, grand manitou de la programmation du FNC a tenu à dire qu'il quittait la direction, mais qu'il conservait tout de même une fonction très précise au sein de l'organisation, soit celle de mettre en place les événements spéciaux. «Keep the Spirit! Ciao! ¡ Hasta la próxima!», a-t-il conclu en brandissant le catalogue du festival.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    La soirée d'ouverture du FNC fut très courue. Le Théâtre Maisonneuve a affiché complet pour cette projection exceptionnelle de <em>Blade Runner 2049</em>. Allié d'un festival qui a beaucoup contribué à sa culture cinématographique, Denis Villeneuve avait insisté auprès des grands studios pour que son nouveau film y soit soit présenté. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    La soirée d'ouverture du FNC fut très courue. Le Théâtre Maisonneuve a affiché complet pour cette projection exceptionnelle de Blade Runner 2049. Allié d'un festival qui a beaucoup contribué à sa culture cinématographique, Denis Villeneuve avait insisté auprès des grands studios pour que son nouveau film y soit soit présenté.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Jean-Marc Vallée n'avait pu être de la première mondiale de <em>Blade Runner 2049</em> à Los Angeles, mardi. Qu'à cela ne tienne, le cinéaste québécois, récipiendaire de l'Emmy Award de la meilleure réalisation d'une série (<em>Big Little Lies</em>), a assisté hier soir à la première montréalaise du film de Denis Villeneuve en compagnie de son fils. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Jean-Marc Vallée n'avait pu être de la première mondiale de Blade Runner 2049 à Los Angeles, mardi. Qu'à cela ne tienne, le cinéaste québécois, récipiendaire de l'Emmy Award de la meilleure réalisation d'une série (Big Little Lies), a assisté hier soir à la première montréalaise du film de Denis Villeneuve en compagnie de son fils.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Denis Villeneuve, ici aux côtés de sa conjointe Tanya Lapointe, est rentré spécialement de Los Angeles hier pour assister à la première montréalaise de son film. «Je sais que des mesures spéciales ont été prises dans cette salle afin d'amplifier le son. Ça me touche beaucoup!» (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Denis Villeneuve, ici aux côtés de sa conjointe Tanya Lapointe, est rentré spécialement de Los Angeles hier pour assister à la première montréalaise de son film. «Je sais que des mesures spéciales ont été prises dans cette salle afin d'amplifier le son. Ça me touche beaucoup!»

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Dans <em>Polytechnique</em>, il était le tueur sans nom. Deux ans plus tard, Maxim Gaudette incarnait Simon Marwan, fils d'une mère au passé tourmenté, dans <em>Incendies</em>, le film qui a véritablement lancé la carrière internationale de Denis Villeneuve. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Dans Polytechnique, il était le tueur sans nom. Deux ans plus tard, Maxim Gaudette incarnait Simon Marwan, fils d'une mère au passé tourmenté, dans Incendies, le film qui a véritablement lancé la carrière internationale de Denis Villeneuve.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Marc-André Grondin est la vedette masculine du nouveau film de Robin Aubert, <em>Les affamés</em>. Rappelons que la première québécoise de cet excellent film de zombies, déclaré Meilleur long métrage canadien au festival de Toronto, aura lieu le 12 octobre au cinéma Impérial, dans le cadre du FNC. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Marc-André Grondin est la vedette masculine du nouveau film de Robin Aubert, Les affamés. Rappelons que la première québécoise de cet excellent film de zombies, déclaré Meilleur long métrage canadien au festival de Toronto, aura lieu le 12 octobre au cinéma Impérial, dans le cadre du FNC.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Aussi à l'affiche du film de Robin Aubert, <em>Les affamés</em>, dans lequel elle joue un rôle étonnant, Micheline Lanctôt était également de la fête au Théâtre Maisonneuve, hier soir. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Aussi à l'affiche du film de Robin Aubert, Les affamés, dans lequel elle joue un rôle étonnant, Micheline Lanctôt était également de la fête au Théâtre Maisonneuve, hier soir.

  • Une ouverture grandiose pour le 46e Festival du nouveau cinéma
    Emmanuel Bilodeau était aussi présent au cours de cette soirée. Le comédien humoriste est la tête d'affiche d'<em>Innocent</em>, aussi présenté dans le cadre du FNC. Ce nouvel opus de Marc-André Lavoie (<em>Y en aura pas de facile</em>, <em>Hot Dog</em>) a été produit de façon totalement indépendante. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

    Emmanuel Bilodeau était aussi présent au cours de cette soirée. Le comédien humoriste est la tête d'affiche d'Innocent, aussi présenté dans le cadre du FNC. Ce nouvel opus de Marc-André Lavoie (Y en aura pas de facileHot Dog) a été produit de façon totalement indépendante.