Le FNC aura lieu malgré un lourd cambriolage

Le directeur général de l'événement, Nicolas Deltruc, se... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Le directeur général de l'événement, Nicolas Deltruc, se console aussi des nombreux appuis que le FNC a reçu dans les heures suivant la mise en ligne de photos des dommages causés par les cambrioleurs sur la page Facebook de l'événement.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un cambriolage commis au quartier général du Festival du nouveau cinéma (FNC) ne compromettra pas la présentation de la 44e édition qui aura lieu du 8 au 15 octobre, assure le directeur général de l'événement, Nicolas Deltruc.

Mais il est vrai, reconnaît ce dernier, que la perte soudaine d'une dizaine d'ordinateurs porte un coup à l'organisation qui tourne actuellement au ralenti. S'ajoute à cela une éventuelle perte monétaire imputable au différentiel entre le coût des équipements et les montants que consentira l'assureur.

M. Deltruc croit que la perte nette pourrait s◊élever à quelque 10 000$.

«Si quelqu'un pouvait nous fournir aujourd'hui huit ordinateurs iMac, ce serait génial. Ça nous permettrait de poursuivre le travail, dit M. Deltruc.

Mais on ne peut que travailler dans un environnement Apple. Toute notre structure de fonctionnement est basée là-dessus.»

Samedi, très tard, des individus ont réussi à s'infiltrer à l'intérieur du bâtiment sis à l'intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Roy où se trouvent les locaux du FNC. Comme il y avait des travaux en cours au sous-sol, ils ont défoncé des panneaux de bois pressé et des panneaux de gypse pour entrer dans l'édifice. Puis, ils ont défoncé d'autres murs de gypse, ont contourné les détecteurs de mouvement et se sont immiscés dans les locaux du FNC.

En plus des pertes, les dégâts sont considérables. «C'est sûr que ce qui nous arrive joue sur le moral, dit M. Deltruc. Ils ont foutu tout un fouillis!»

Grâce aux mécanismes de sauvegarde à distance (serveur, iCloud, etc.) le Festival n'a toutefois pas perdu toutes ses données. De plus, entre 30 et 40 films ont déjà été retenus pour la programmation de 2015 que le directeur général qualifie déjà de «très belle».

Il indique d'ailleurs que le FNC a prolongé de deux semaines, jusqu'au 15 juin, son appel à soumission pour les courts et longs métrages à proposer aux programmateurs.

Ce dernier se console aussi des nombreux appuis que le FNC a reçu dans les heures suivant la mise en ligne de photos des dommages causés par les cambrioleurs sur la page Facebook de l'événement. «Nous avons reçu 200 à 300 appuis en quelques heures», dit-il.

En publiant ces photos, le directeur général écrivait : «Cet acte de vandalisme est un coup d'arrêt porté à la meute, mais on maintient le cap!

Et avec votre soutien, vos ondes positives, nous saurons surmonter cet épisode et vous offrir un beau festival en octobre. Il faut!»

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer