Gurov et Anna présenté au FNC

Le réalisateur Rafaël Ouellet s'entretient avec les acteurs... (Photo: fournie par la production)

Agrandir

Le réalisateur Rafaël Ouellet s'entretient avec les acteurs Andreas Apergis et Sophie Desmarais lors du tournage de Gurov et Anna.

Photo: fournie par la production

Quelques jours après son lancement au festival de Busan, en Corée du Sud, Gurov and Anna, premier long métrage tourné en anglais par Rafaël Ouellet (Camion), sera présenté en première nord-américaine au 43e Festival du nouveau cinéma (FNC).

«J'ai terminé le film lundi et il est déjà programmé dans deux beaux festivals. Voilà un bon départ, nous a indiqué M. Ouellet en entrevue téléphonique. Je serai bien sûr au FNC, et j'espère me rendre aussi à Busan. Je souhaite que mes deux comédiens [Sophie Desmarais et Andreas Apergis] m'y accompagnent, car ils ont fait un travail très solide.»

Rafaël Ouellet réalise ici un premier film à partir d'un texte qui n'est pas le sien. Le scénario, qui raconte une histoire d'amour toxique entre un professeur de littérature et une de ses étudiantes, a été écrit à partir du mémoire de maîtrise de Céleste Parr, étudiante à l'Université McGill.

Il s'agit d'un retour au FNC pour le cinéaste québécois, qui y avait présenté ses films Derrière moi et New Denmark.

Cuvée québécoise

Le FNC a annoncé hier la présentation de plusieurs autres films québécois et canadiens en première au Québec.

Les oeuvres Félix et Meira de Maxime Giroux, L'amour au temps de la guerre civile de Rodrigue Jean et La face cachée de l'impôt de Harold Crook nous arriveront du Festival de Toronto (TIFF), où ils auront été lancés en première mondiale.

Déjà vendu en France, Félix et Meira, histoire d'amour improbable entre un Québécois francophone et une juive hassidique du Mile End, est précédé d'une rumeur très favorable.

Le réalisateur franco-canadien Noël Mitrani (The Kate Logan Affair) nous revient avec son acteur fétiche Laurent Lucas dans le film Le militaire, qui porte sur la solitude et l'isolement d'un ancien combattant atteint du syndrome de stress post-traumatique.

Le réalisateur Jimmy Larouche, dont le premier long métrage La cicatrice avait été lancé au FNC il y a deux ans, revient avec Antoine et Marie. Le sujet est sérieux: la drogue du viol.

Olivier Godin, cinéaste indépendant qui a déjà quatre courts métrages et un long à son actif, présentera Nouvelles, nouvelles. Ce film fantastique nous entraîne sur les pas d'un policier revenu à la vie qui tente de retrouver la fille disparue de la directrice d'une revue à potins. La distribution comprend Paul Ahmarani, Rose-Maïté Erkoreka et Ève Duranceau.

Arrivant de Karlovy Vary, où il a été présenté cet été en première mondiale, le film Je suis à toi de David Lambert (Hors les murs) sera aussi de la programmation. Ce film raconte l'histoire d'un boulanger qui fait venir une escorte masculine argentine en Belgique. Mais ce dernier s'éprend plutôt d'Audrey (Monia Chokri), mère de famille monoparentale qui travaille à la boulangerie.

Documentaires

Du côté des documentaires, le FNC programmera Ouighours, prisonniers de l'absurde de Patricio Henríquez, sur le cauchemar de trois hommes emprisonnés à Guantánamo.

Dans la catégorie des courts métrages, on verra Sleeping Giant d'Andrew Cividino (présenté à Locarno), Petit frère de Rémi St-Michel (vu à Cannes) ainsi que Plage de sable de Marie-Ève Juste. Le film précédent de la cinéaste, Avec Jeff à moto, avait été projeté à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes en 2012.

Toute la programmation du festival sera dévoilée le 23 septembre. Le FNC aura lieu du 8 au 19 octobre.




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer