Un samedi soir à Toronto

Les vedettes de l'heure étaient bien difficiles à... (photo Christopher Katsarov, archives la presse canadienne)

Agrandir

Les vedettes de l'heure étaient bien difficiles à localiser à Toronto une fois les conférences de presse et le tapis rouge passés, a constaté notre chroniqueur.

photo Christopher Katsarov, archives la presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne voudrait pas perpétuer des clichés, mais on s'étonne qu'à Toronto, pour bien des soirées et partys du TIFF, des heures de clôture soient prévues. «Last call» à 23 h, à 1 h du matin (ou jusqu'à épuisement des stocks?).

Samedi soir, il y avait une foule pour le spectacle gratuit de Pharrell Williams à l'angle des rues King et John. Le chanteur de Happy était en ville en marge de la présentation du film Hidden Figures, qu'il coproduit et dont il a signé la bande originale.

Plus tard, il a été vu faisant la fête avec l'équipe du film, au Windsor Arms Hotel. J'avais de mon côté été gentiment invité dans une soirée au Mongrel House, le quartier général des «partys où se trouvent les stars», selon le Toronto Star, pour le film d'Olivier Assayas, Personal Shopper avec Kristen Stewart.

J'ai fouillé dans tous les recoins de la propriété (authentique) et je n'ai pas vu l'énigmatique Kristen (ni quelque star de cinéma que ce soit). Bizarrement, toutes les vedettes en ville, de Leonardo DiCaprio à Nicole Kidman en passant par Amy Adams et Jennifer Connelly, étaient ailleurs, semble-t-il (au Windsor Arms ou encore au SoHo House).

Natalie Portman était peut-être allée se coucher. Comme s'ils s'étaient tous donné le mot pour me fuir. Même Philippe Falardeau ne m'a pas fait inscrire sur la «guest list» de la sauterie prévue pour son film The Bleeder, au Storys, rue Duncan (Denis Villeneuve, lui, m'avait obtenu une invitation à Cannes, moyennant un privilège de coupe-file chez un glacier de la rue Saint-Viateur).

Persona non «gratin». Je me suis donc contenté de boire du vin tiède sous la pluie dans un gobelet de plastique (pas une coupe, un gobelet), en évitant soigneusement pour ma ligne de manger des fusilli en barquette avec de la sauce à spaghatt' déposée sur le dessus (pas mélangée aux pâtes; dessus comme dans une cafétéria scolaire).

Je ne voudrais surtout pas avoir l'air snob - oh que non -, mais je m'ennuie des canapés et du champagne du Festival de Cannes. Voilà, c'est dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • TIFF: demander pardon

    Festival de Toronto

    TIFF: demander pardon

    À l'extrême gauche de la table de conférence, il y avait Nate Parker, auteur, réalisateur, producteur et principal acteur de The Birth of a... »

  • TIFF: Dolan affiche complet

    Festival de Toronto

    TIFF: Dolan affiche complet

    Dans la rue King, fermée à la circulation, on trouve des kiosques en tous genres, dont celui des producteurs laitiers du Canada, qui propose des... »

  • TIFF: Chloé et Nicole

    Festival de Toronto

    TIFF: Chloé et Nicole

    Chloé Robichaud, qui a présenté son film Pays en première mondiale samedi soir, voulait prendre l'ascenseur au Lightbox hier matin. La porte... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer