Catherine Keener fait l'éloge de Xavier Dolan

Catherine Keener... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Catherine Keener

Photo: La Presse Canadienne

Andrea Baillie
La Presse Canadienne
Toronto

L'actrice américaine Catherine Keener a beau avoir été mise en nomination pour deux Oscars, c'est sur Xavier Dolan que les projecteurs étaient braqués la première fois qu'ils se sont rencontrés pour discuter de leur nouveau film, Elephant Song.

En entrevue au Festival du film de Toronto, où le film est présenté, Keener a raconté sa première rencontre avec le cinéaste québécois.

«Nous nous sommes rencontrés dans un café montréalais. Je n'avais pas la moindre idée à quel point il est célèbre dans son quartier à Montréal», a raconté la vedette du film Capote.

«Lorsque j'ai appris que j'allais travailler avec lui, je discutais avec une de mes amies, qui est française (...) Je lui ai dit: «Je travaille avec ce jeune homme, c'est un réalisateur.» Puis elle m'a dit son nom et je lui ai dit: «Oui, je crois que c'est ça», et elle a lancé «Oh mon Dieu!»»

Le jeune cinéaste de 25 ans a surtout récolté les accolades grâce à son travail de réalisation depuis la sortie de J'ai tué ma mère en 2009. Elephant Song lui permet aujourd'hui de mettre de l'avant son talent d'acteur.

Réalisé par Charles Binamé, le long métrage est une adaptation d'une pièce de Nicolas Billon. Il raconte l'histoire d'un patient d'une aile psychiatrique (Dolan) soupçonné d'avoir commis un geste grave. Bruce Greenwood interprète un psychiatre qui tente de faire la lumière sur ce qui s'est passé, tandis que Keener joue le rôle d'une infirmière.

Dolan a également présenté au festival son plus récent film, Mommy, qui lui a valu le prestigieux prix du jury au dernier Festival de Cannes. Keener admet toutefois n'avoir jamais vu encore les films de son jeune collègue.

«Je n'ai toujours pas vu ses films, a-t-elle admis. Mais je vais le faire. Je ne sais pas pourquoi (je ne les ai pas encore vus), parce que nous sommes devenus proches, très proches. Et j'adore ce jeune. Il est unique, comme vous le savez sans doute.»

Elle a ajouté: «Je l'aime tellement, il est extraordinaire. Je meurs d'envie d'aller voir ses films, mais honnêtement, je l'aime même sans ses films. Je l'aime de toute façon.»

Le Festival du film de Toronto se poursuit jusqu'à dimanche.




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer