La télévision fait le saut à Sundance

Robert Redford, le fondateur du festival de Sundance,... (Photo Arthur Mola /Invision/AP)

Agrandir

Robert Redford, le fondateur du festival de Sundance, reconnaît que le secteur de la télévision se développe plus rapidement que le cinéma.

Photo Arthur Mola /Invision/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael THURSTON
Agence France-Presse
PARK CITY

Pendant 30 ans, Sundance a été le principal festival de cinéma indépendant aux États-Unis, mais cette année il ouvre ses portes à la télévision au diapason d'une époque où la fiction n'est plus l'apanage du cinéma.

La programmation de cette 31e édition compte deux séries télévisées et l'Institut Sundance, qui organise le festival, a mis sur pied un atelier de réflexion et d'expérimentation réservé aux jeunes cinéastes qui s'intéressent au petit écran.

Robert Redford, le fondateur du festival, a de son côté reconnu que le secteur de la télévision se développait plus rapidement que le cinéma.

«C'est une autre manière de raconter une histoire. Alors, vous savez, la télévision c'est aussi du cinéma», a ainsi estimé l'acteur de 78 ans, qui a baptisé le festival en hommage au film-culte de 1969 Butch Cassidy et le Kid de George Roy Hill (en anglais, Butch Cassidy and the Sundance Kid).

«Les frontières se brouillent et il y a une raison derrière ce phénomène: le cinéma traditionnel devient la chasse gardée d'un cercle qui se réduit. C'est de plus en plus dur pour un artiste de percer dans l'industrie du cinéma et la télévision offre davantage d'opportunités», a-t-il poursuivi.

Le phénomène est bien connu: le modèle d'affaires traditionnel des films diffusés uniquement dans les cinémas s'effrite.

Netflix applaudi 

Et la croissance exponentielle des nouveaux formats de distribution a changé la donne pour de bon, avec les DVDs, la vidéo sur demande, la télévision payante comme HBO, et maintenant Netflix, Amazon, Vimeo et toutes les plateformes de diffusion en continu.

Les fournisseurs de vidéos à la demande rencontrent un important succès à Sundance pour leur soutien aux artistes, au cinéma et à la télévision. L'apparition du logo de Netflix dans le générique d'un film a même été applaudi lors d'une projection cette semaine.

Robert Thompson, professeur de culture populaire à l'Université de Syracuse, dans l'État de New York, mentionne qu'il s'agit d'un choix logique pour les jeunes cinéastes.

«Il y a 30 ans, lorsque vous sortiez d'une école de cinéma à 22 ans, vous deviez probablement passer par la télévision, mais vous disiez "ce que je veux vraiment faire, ce sont des longs métrages"», a-t-il dit à l'AFP.

Mais aujourd'hui, «si j'étais un jeune cinéaste de 22 ans fraîchement sorti de l'école et qu'un génie me donnait le choix entre un long métrage ou d'être à la tête d'une série télévisée sur HBO ou Amazon Prime, je n'hésiterais pas très longtemps».

John Cooper, le directeur du festival, a rappelé avoir projeté l'année dernière le premier épisode de «Transparent», une comédie noire qui a récemment valu à Amazon un premier Golden Globe.

Et cette année, le festival propose deux nouveautés: Animals, série d'animation qui se penche sur le sort de créatures opprimées à New York, et la série signée HBO The Jinx: The Life and Deaths of Robert Durst.

«Pour moi, la télévision intéressante et le cinéma indépendant sont au coude à coude, autant dans leur utilisation du talent, que dans la fraîcheur et la qualité de ces choses que nous voulons voir en tant qu'adultes. Je trouve ça très enthousiasmant», reprend M. Thomson.

Celui-ci estime toutefois que la télévision n'est pas encore capable de remplacer l'expérience d'un film projeté sur écran géant, dans une salle sombre.

«Je crois qu'il y aura toujours cet intérêt pour le cinéma, et, même si la télévision s'en rapproche avec la haute définition et le format écran large, ce n'est pas encore la même chose», a-t-il ajouté. Le cinéma «existe depuis 100 ans et n'est pas prêt de disparaître.»

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer