Cannes: Un beau soleil intérieur rayonne sur Juliette Binoche

Juliette Binoche dans Un beau soleil intérieur de... (CAPTURE D'ÉCRAN)

Agrandir

Juliette Binoche dans Un beau soleil intérieur de Claire Denis

CAPTURE D'ÉCRAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Cannes

La quête du grand amour et ses vicissitudes sont au coeur de la touchante comédie Un beau soleil intérieur de Claire Denis, avec Juliette Binoche en quinquagénaire débordant de fragilité sentimentale, servie par des dialogues savoureux de la romancière Christine Angot.

Annoncé comme étant librement adapté de l'essai Fragments du discours amoureux de Roland Barthes, ce film, qui ouvrait jeudi la Quinzaine des réalisateurs, résulte d'un scénario original que la réalisatrice de Trouble Everyday a cosigné avec l'auteure dUn amour impossible.

Le film met en scène Juliette Binoche, solaire dans le rôle d'Isabelle, une artiste-peintre qui cherche désespérément l'amour avec un grand A. Et tant qu'il est possible de le trouver, elle passe de bras en bras, notamment ceux d'un banquier imbuvable, incarné par Xavier Beauvois, et d'un comédien tourmenté, joué par Nicolas Duvauchelle.

D'autres présences masculines viennent égayer l'ensemble, avec le chanteur Philippe Katerine, dont le personnage loufoque est prétexte à proposer des saynètes délicieusement décalées, et surtout Gérard Depardieu, dans une ultime tirade à la fois hilarante, attendrissante et manipulatrice.

Au milieu de tous ces prétendants vogue dans un bateau ivre d'émotions Juliette Binoche, qui dit avoir «embrassé ce film comme j'ai embrassé tous les hommes du film», dans un sourire radieux.

C'est avec ce même sourire qu'on la découvre nue en ouverture du film, dans une scène de sexe caractéristique du cinéma parfois sec de Claire Denis. Mais la réalisatrice de 71 ans s'empresse ensuite d'arpenter le terrain, moins connu pour elle, de la comédie.

La réussite de son projet tient autant aux dialogues de Christine Angot qu'à la lecture faite par Juliette Binoche. «Elle a compris tout ce qu'il y avait entre les lignes, elle a su être cette femme solaire, sincère», estime la cinéaste.

Cette sincérité, désarmante, est palpable tout du long, tant l'actrice française de 53 ans parvient à faire passer mille émotions à la minute, basculant souvent du rire aux larmes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer