Almodovar, Dolan et les Dardenne en compétition à Cannes

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes,... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, a annoncé la sélection officielle ce matin.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Franck Iovene, Sophie Laubie
Agence France-Presse
Paris

Des réalisateurs habitués de la Croisette comme Pedro Almodovar, Jim Jarmusch, les frères Dardenne ou Olivier Assayas seront en compétition aux côtés de nouveaux venus lors du 69e Festival de Cannes, dont la sélection, annoncée jeudi, met Américains et Français sous les projecteurs.

Une pléiade de stars, parmi lesquelles Kristen Stewart, Ryan Gosling, Russell Crowe, Charlize Theron, George Clooney, Javier Bardem, Marion Cotillard ou encore Juliette Binoche fouleront le tapis rouge du festival, du 11 au 22 mai sur la Côte d'Azur.

«C'est un festival à stars, c'est un festival d'auteurs et c'est un festival où il y aura une extraordinaire diversité géographique» cette année, a commenté le délégué général du festival Thierry Frémaux, en charge de la sélection.

Au total, 49 films de 28 pays ont été retenus, sur les 1869 proposés. Parmi eux, 20 sont en compétition pour la Palme d'or, plus haute distinction du festival, remportée l'an dernier par Dheepan du Français Jacques Audiard.

«C'est une compétition qui fera la part belle à des gens dont vous connaissez le travail (...) mais aussi à des nouveaux entrants», a souligné Thierry Frémaux.

Le plus grand rendez-vous mondial du 7e Art comptera trois Américains en compétition: Sean Penn, Jim Jarmusch et Jeff Nichols.

Le premier présentera The Last Face, romance sur fond d'humanitaire avec Charlize Theron, Javier Bardem et Adèle Exarchopoulos.

Trois ans après avoir été dans la course avec Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch reviendra quant à lui pour Paterson avec Adam Driver (Star Wars: le réveil de la Force) en chauffeur de bus.

Quant à Jeff Nichols, en lice en 2012 avec Mud, il sera là pour Loving, sur un couple confronté au racisme en Virginie dans les années 50.

Hors compétition, Steven Spielberg montera les marches pour Le bon gros géant, son adaptation du roman de Roald Dahl, tout comme Jodie Foster et ses acteurs Julia Roberts et George Clooney pour Money Monster. Les stars Ryan Gosling et Russell Crowe feront de même pour le polar The Nice Guys de Shane Black.

Venu du nord du continent, le Québécois Xavier Dolan, Prix du jury en 2014 pour Mommy, montera les marches pour Juste la fin du monde, drame familial avec une pléiade de stars, dont les Français Marion Cotillard, Vincent Cassel et Léa Seydoux.

Un triplé pour les frères Dardenne?

Quant aux Français, ils sont quatre en lice. Olivier Assayas, dans la course il y a deux ans pour Sils Maria, présentera Personal Shopper, histoire de fantômes dans le milieu de la mode avec Kristen Stewart. L'actrice américaine «sera l'une des reines de Cannes» car elle ouvrira aussi le festival dans Café Society de Woody Allen, a souligné Thierry Frémaux.

Alain Guiraudie (L'inconnu du lac) défendra Rester vertical et Nicole Garcia Mal de pierres avec Marion Cotillard. Bruno Dumont présentera Ma loute, thriller burlesque sur les plages du Nord de la France avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni-Tedeschi.

L'Espagnol Pedro Almodovar, qui a dû annuler une partie de sa promotion en Espagne à cause du scandale des «Panama Papers», sera là avec Julieta, déjà sorti dans son pays.

Les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne, deux fois Palme d'or (pour Rosetta et L'enfant) tenteront quant à eux un triplé en présentant La fille inconnue, avec Adèle Haenel.

Seront aussi en piste le réalisateur néerlandais de Basic Instinct Paul Verhoeven pour Elle avec Isabelle Huppert, ainsi que le Danois Nicolas Winding Refn pour The Neon Demon avec Elle Fanning.

Le Roumain Cristian Mungiu (Palme d'Or 2007 pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours) reviendra avec Baccalauréat. Son compatriote Cristi Pui sera là avec Sierranevada, tandis que les Britanniques Ken Loach, 79 ans, et Andrea Arnold porteront respectivement I, Daniel Blake et American Honey.

L'Allemagne, qui n'avait pas été en compétition depuis «très longtemps», selon Thierry Frémaux, sera là avec une nouvelle venue, Maren Ade pour Toni Erdmann. Particulièrement bien représentée l'an dernier, l'Italie sera en revanche absente.

Pour l'Amérique latine, le Brésilien Filho Kleber Mendonça sera là avec Aquarius. L'Asie sera également présente avec The Handmaiden du Sud-coréen Park Chan-Wook et Ma'Rosa du Philippin Brillante Mendonza.

L'Afrique, la Russie et le monde arabe seront en revanche absents de la compétition, mais présents dans les autres sélections.

Les 20 films en compétition officielle

Toni Erdmann de l'Allemande Maren Ade: un père rend visite à sa fille installée à l'étranger sans la prévenir. Il pense qu'elle a perdu son sens de l'humour et décide de la provoquer en multipliant les farces.

Julieta de l'Espagnol Pedro Almodovar relate l'histoire d'une femme dont la fille disparaît pendant une décennie.

American Honey de la Britannique Andrea Arnold de la Britannique Andrea Arnold, avec Shia LaBeouf. La réalisatrice de Red Road et Fish Tank (Prix du jury à Cannes en 2006 et 2009), conte l'histoire d'un jeune homme qui rejoint l'équipe commerciale d'un magazine et découvre une vie de beuveries et de sexe.

La fille inconnue des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec Adèle Haenel et Olivier Gourmet. Le nouveau film des réalisateurs belges, déjà deux fois Palme d'or, porte sur une jeune médecin qui se sent coupable de ne pas avoir ouvert sa porte à une jeune fille retrouvée morte.

Personal Shopper du Français Olivier Assayas avec Kristen Stewart, se passe dans le milieu de la mode. Maureen, jeune américaine à Paris gagne sa vie comme «personal shopper» pour une célébrité.

Juste la fin du monde du Canadien Xavier Dolan, avec Marion Cotillard, Vincent Cassel, Léa Seydoux, Nathalie Baye, Gaspard Ulliel est un drame familial adapté d'une pièce de Jean-Luc Lagarce.

Paterson de l'Américain Jim Jarmusch avec Adam Driver en chauffeur de bus dans le New Jersey, poète à ses heures, et l'Iranienne Golshifteh Farahani.

Rester vertical du Français Alain Guiraudie suit les errances d'un cinéaste en panne d'inspiration.

Aquarius du Brésilien Filho Kleber Mendonça, avec Sonia Braga raconte la vie de Clara, critique musicale à la retraite dotée du pouvoir de voyager dans le temps.

Mal de pierres de la Française Nicole Garcia, avec Marion Cotillard et Louis Garrel, est l'adaptation d'un roman de l'Italienne Milena Agus (2006), histoire d'une femme qui cherche l'amour absolu après la Seconde Guerre mondiale.

I, Daniel Blake du Britannique Ken Loach. Nouvelle chronique sociale du Britannique de 79 ans dans les faubourgs de Newcastle.

Ma' Rosa du Philippin Brillante Mendoza, réalisateur de Kinatay, Prix de la mise en scène en 2009.

Bacalaureat du Roumain Cristian Mungiu. Nouveau drame familial du réalisateur de 4 mois, 3 semaines, 2 jours, Palme d'or 2007.

Loving, de l'Américain Jeff Nichols, raconte l'histoire d'un couple mixte confronté au racisme en Virginie dans les années 50.

Agassi (The Handmaiden) du Sud-Coréen Park Chan-Wook, Grand prix à Cannes en 2004 pour Old Boy. Histoire d'une riche héritière, un escroc et une jeune servante dans la Corée et le Japon des années 1930.

The Last Face de l'Américain Sean Penn, avec Charlize Theron, Javier Bardem et Adèle Exarchopoulos, est une romance sur fond d'action humanitaire: une médecin, qui travaille en Afrique, tombe amoureuse d'un collègue.

Sieranevada du Roumain Cristi Puiu exploite les rancoeurs des liens familiaux. Situé principalement à Bucarest, le film montre un brillant neurologiste qui se rend chez sa mère pour participer à une commémoration en l'honneur de son père décédé.

Elle du Néerlandais Paul Verhoeven (Robocop, Basic Instinct) avec Isabelle Huppert, Laurent Laffite et Virginie Efira. Adapté du roman Oh... de Philippe Djian, il raconte l'histoire d'une femme d'affaires dont la vie bascule après une agression.

The Neon Demon du Danois Nicolas Winding Refn (Drive), avec Elle Fanning et Keanu Reeves. Une jeune fille se rend à Los Angeles pour devenir mannequin et devient l'objet du désir de femmes obsédées par sa beauté.

Ma loute du Français Bruno Dumont: thriller burlesque sur les plages du nord de la France, avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni-Tedeschi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer