Cannes: les visages de la compétition

La tête haute, un film d'Emmanuelle Bercot, ouvrira mercredi... (PHOTO LIONEL BONAVENTURE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

La tête haute, un film d'Emmanuelle Bercot, ouvrira mercredi le Festival de Cannes.

PHOTO LIONEL BONAVENTURE, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le plus prestigieux festival de cinéma du monde s'ouvre mercredi avec La tête haute, un film d'Emmanuelle Bercot dont les têtes d'affiche sont Catherine Deneuve et Benoît Magimel. Pour marquer le coup, nous vous offrons aujourd'hui le portrait de 10 personnalités dont les films sont en compétition.

1. Jacques Audiard

Inscrit pour une toute première fois en compétition officielle en 1996 avec Un héros très discret (prix du meilleur scénario), Jacques Audiard revient en compétition pour la quatrième fois avec Dheepan. Le réalisateur de Un prophète et de

De rouille et d'os propose un film sans vedettes, dont le récit évoque le parcours d'un réfugié tamoul qui a fui la guerre civile au Sri Lanka et qui retrouve ses instincts guerriers dans une cité de la banlieue parisienne.

2. Nanni Moretti

Il fait partie de ceux qu'on nomme les «abonnés». Mia Madre est le septième long métrage de Nanni Moretti à avoir droit à une sélection dans la compétition officielle. Caro Diario a valu au cinéaste italien un prix de la mise en scène en 1994, et La chambre du fils a obtenu la Palme d'or en 2001. Membre d'un jury présidé en 1997 par Isabelle Adjani, président du jury en 2012, Nanni Moretti est, avec Gus Van Sant, le seul cinéaste en quête d'une deuxième Palme d'or cette année.

3. Cate Blanchett

La célèbre actrice australienne, lauréate de deux Oscars (The Aviator en 2005 et Blue Jasmine en 2014), sera cette année candidate au prix d'interprétation cannois. Dans Carol, une adaptation d'un roman de Patricia Highsmith réalisée par Todd Haynes, l'actrice devient l'objet du désir d'une plus jeune femme (Rooney Mara). Pour le réalisateur de Far from Heaven et de I'm Not There, il s'agit d'un retour à la compétition, 17 ans après Velvet Goldmine.

4. Gus Van Sant

En 2003, l'année des Invasions barbares de Denys Arcand, son film Elephant lui a valu la Palme d'or. Depuis, l'éclectique cinéaste américain est revenu sur la Croisette en compétition avec Last Days en 2005 et Paranoid Park en 2007 (prix spécial du 60e anniversaire). Mettant en vedette Matthew McConaughey et Ken Watanabe, The Sea of Trees évoque le parcours d'un Américain suicidaire qui, dans la forêt entourant le mont Fuji, se lie d'amitié avec un homme japonais en qui il trouvera peut-être son salut. Naomi Watts fait aussi partie de la distribution.

5. Marion Cotillard

Avant de s'envoler vers le Québec pour tourner chez nous Juste la fin du monde, le prochain film de Xavier Dolan (membre du jury cannois cette année), Marion Cotillard se rendra sur la Croisette pour monter les marches du Palais en compagnie de l'équipe de Macbeth. Dans cette nouvelle adaptation du drame shakespearien, réalisée par l'Australien Justin Kurzel, l'actrice prête ses traits à Lady Macbeth.

6. Gérard Depardieu

Lauréat du prix d'interprétation masculine en 1990 grâce à son inoubliable composition de Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau, Gérard Depardieu pourrait, 25 ans plus tard, répéter l'exploit. Dans Valley of Love, il campe un père endeuillé qui, en compagnie d'une ancienne compagne qu'il n'a pas revue depuis des années (Isabelle Huppert), se rend en Californie, à l'invitation même du fils disparu. Une réalisation de Guillaume Nicloux (L'enlèvement de Michel Houellebecq), qui participera à la compétition cannoise pour une première fois.

7. Michael Fassbender

Celui qui tourne présentement en nos terres X-Men: Apocalypse est sans contredit l'un des meilleurs acteurs de sa génération. Mis à part un prix d'interprétation obtenu à la Mostra de Venise grâce au film de Steve McQueen Shame, Michael Fassbender affiche pourtant encore peu de prix majeurs à son palmarès. Sa simple présence, et la perspective d'une interprétation incandescente dans la peau de Macbeth, en font déjà l'un des favoris de la course. Première présence en compétition pour Justin Kurzel, dont le film précédent, Snowtown, avait obtenu une mention spéciale à la Semaine de la critique.

8. Denis Villeneuve

Après avoir présenté des films dans toutes les sections du Festival de Cannes (Cosmos et Polytechnique à la Quinzaine; Un 32 août sur Terre à Un certain regard; Next Floor à la Semaine de la critique), Denis Villeneuve entre enfin à Cannes par la grande porte, grâce à Sicario, son second long métrage américain. Juste retour des choses pour un cinéaste qui était passé à un cheveu d'être sélectionné en compétition il y a cinq ans avec Incendies. Le délégué général Thierry Frémaux a admis s'en être mordu les doigts par la suite. Villeneuve sera-t-il le premier cinéaste québécois à obtenir une Palme d'or?

9. Isabelle Huppert

Deux fois lauréate d'un prix d'interprétation à Cannes (Violette Nozière de Claude Chabrol, en 1978, et La pianiste de Michael Haneke, en 2001), Isabelle Huppert a aussi eu l'honneur de présider le jury cannois en 2009. Trente-cinq ans après lui avoir donné la réplique dans le film de Maurice Pialat Loulou, Isabelle Huppert retrouve Gérard Depardieu à la faveur de Valley of Love, de Guillaume Nicloux. L'actrice est aussi de la distribution de Louder Than Bombs, un drame familial réalisé par Joachim Trier, un cinéaste norvégien qui, après s'être fait remarquer à Un certain regard grâce à Oslo, 31 août, fait son entrée dans la compétition officielle.

10. Vincent Cassel

Révélé à Cannes il y a 20 ans grâce au film de Mathieu Kassovitz La haine (prix de la mise en scène), Vincent Cassel est en vedette dans 2 des 19 longs métrages concourant pour la Palme d'or. Dans Mon roi, de Maïwenn (Polisse, prix du jury en 2011), il est l'amant que rappelle à sa mémoire une femme (Emmanuelle Bercot) en rééducation après avoir subi un accident. Dans Tale of Tales, drame fantastique et baroque de Matteo Garrone (Gomorra - Grand prix du jury en 2008; Reality, Grand prix du jury en 2012), il incarne un roi fornicateur et libertin.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer