Un cinéaste de Québec à Slamdance et Berlin

Pascal Plante (à gauche) dirige ses deux acteurs... (Photo fournie par Maison 4:3)

Agrandir

Pascal Plante (à gauche) dirige ses deux acteurs , Anthony Therrien et Rose-Marie Perreault, sur le plateau du film Les faux tatouages.

Photo fournie par Maison 4:3

Ode à sa propre adolescence nourrie de shows punk-rock, le premier long métrage du jeune réalisateur originaire de Québec, Pascal Plante, fait son petit bonhomme de chemin dans plusieurs festivals internationaux. Après Vancouver et Montréal (Festival du nouveau cinéma) l'automne dernier, Les faux tatouages sera projeté dimanche au Slamdance Film Festival, en Utah, puis le mois prochain à la prestigieuse Berlinale.

«Berlin, c'est vraiment une surprise que j'accueille à bras ouverts. C'est arrivé de nulle part», s'enthousiasme Pascal Plante à l'autre bout du fil, se disant flatté par tous ces «sceaux d'approbation» à l'égard de son film dont il signe également le scénario.

Lire la suite sur le site du Soleil




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer