Festival Corbo à la 65e Berlinale

Antoine L'Écuyer et Anthony Therrien dans le film... (Photo fournie par Max Films)

Agrandir

Antoine L'Écuyer et Anthony Therrien dans le film Corbo, de Mathieu Denis.

Photo fournie par Max Films

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lancé l'automne dernier au Festival de Toronto, Corbo sera présenté dans la section Génération de la 65e Berlinale, laquelle se tiendra du 5 au 15 février.

Le premier long métrage de Mathieu Denis a ainsi été retenu dans une section dont la particularité est d'explorer des thèmes liés à la jeunesse. Corbo relate le parcours de Jean Corbo (Anthony Therrien), un adolescent d'une bonne famille bourgeoise de Mont-Royal, né d'une mère québécoise (Marie Brassard) et d'un père italien (Tony Nardi).

En 1966, alors que la société québécoise est encore largement dominée par le pouvoir anglophone, il sympathise avec des militants du Front de libération du Québec. Le jeune homme est mort, à l'âge de 16 ans, en allant poser une bombe à la Dominion Textile. Même si le récit prend des libertés sur le plan dramatique, il évoque des faits rigoureusement exacts sur le plan historique.

Denis a d'ailleurs fait une recherche exhaustive à cet égard, même si les documents d'archives sont pratiquement inexistants. Rappelons que Corbo fait partie de la liste des 10 meilleurs films canadiens de 2014, telle qu'établie par un panel de professionnels réunis par l'organisation du TIFF. Corbo prendra l'affiche au Québec le 17 avril 2015.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer