Le Festival de Deauville s'ouvre avec Laura Dern

Laura Dern, vêtue d'une robe à fines plumes... (PHOTO AFP)

Agrandir

Laura Dern, vêtue d'une robe à fines plumes bleues et blanches, a foulé le tapis rouge, juste avant le début de la cérémonie d'ouverture du 43e Festival de Deauville.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DEAUVILLE

Le 43e festival du cinéma américain de Deauville s'est ouvert vendredi soir pour dix jours sur la côte française de la Manche avec un hommage à l'actrice Laura Dern (Twin Peaks, Sailor et Lula).

«Je suis très honorée d'être ici. C'est incroyable. La France est mon pays préféré», a déclaré l'actrice de 50 ans, vêtue d'une robe à fines plumes bleues et blanches, sur le tapis rouge, juste avant le début de la cérémonie d'ouverture.

Laura Dern a joué notamment dans Sailor et Lula, de David Lynch, palme d'or à Cannes en 1990, puis dans Jurassic Park. L'Américaine est dans la troisième saison de Twin Peaks et sera dans le prochain Star Wars.

La soirée devait se poursuivre avec la projection de Barry Seal - American traffic, de Doug Liman, dans lequel Tom Cruise incarne ce pilote trafiquant d'armes et de stupéfiants recruté par la CIA dans les années 80.

Ce film d'action hors compétition est déjà sorti dans plusieurs pays et aucune de ses stars n'a fait le déplacement à Deauville.

L'acteur britannique Robert Pattinson (Twilight), 31 ans, est en revanche attendu samedi sur les planches pour Good Time, qu'il a présenté à Cannes en mai.

Mercredi, l'acteur espagnol Antonio Banderas, 57 ans, est annoncé à Deauville pour y présenter, hors compétition, The Music of Silence du Britannique Michael Radford, réalisateur de Le facteur, succès mondial en 1994.

Entre temps, l'acteur américain Jeff Goldblum, 64 ans, (La mouche, Jurassic Park, Independance Day) devrait lui aussi avoir foulé les planches de la célèbre station balnéaire.

Sont également attendus à Deauville le réalisateur américain Darren Aronofsky et l'acteur Woody Harrelson.

Au total, 60 films seront projetés d'ici à la fin du festival, le 10 septembre, dont 14 en compétition, des premiers ou deuxièmes films pour la plupart.

Loin des polémiques qui avait opposé à Cannes défenseurs des salles obscures aux amateurs de nouveaux formats, cette 43e édition de Deauville propose plusieurs films présentés par des plateformes de distribution.

Le jury, qui sera présidé par le réalisateur français Michel Hazanavicius (The Artist), remettra ses prix le samedi 9 septembre.

Pour sa 42e édition, le festival avait récompensé Brooklyn Village, huitième film d'Ira Sachs, sorti en France le 21 septembre 2016.

En 2014, il avait couronné Whiplash de Damien Chazelle, le réalisateur de la comédie musicale à succès La La Land oscarisé en 2017.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer